Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 41
Invisible : 0
Total : 43
· naroic · Saint-Ange
13279 membres inscrits

Montréal: 17 jan 08:24:11
Paris: 17 jan 14:24:11
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Assise à l'arrêt de bus. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
415 poèmes Liste
1092 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
14 janvier
  Publié: 12 jan à 10:43
Modifié:  12 jan à 12:41 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

Assise à l'arrêt de bus,
Elle ressemble à une phrase inachevée devant trois points de suspension
Et le bus en retard est trois points de plus
sur le macadam gris cendre.

Il y a des flaques qui se perdent
se dit-elle en regardant son visage ruisselant
dans une vitrine de pièces détachéeS pour amour propre
alors qu'il commence à pleuvoir
sur le parapluie des passants
et tout autour
dans l'aube gris cendre.

Elle cherche une excuse qui commence par pardon
et un reproche qui se termine par son prénom
Elle a enfoncé ses manches dans ses poches
avec ses mains tout au fond
C'est presque une idée noire qui lui répond
un peu plus sombre que gris cendre.

Devant chez moi
elle hésite à appeler un taxi
s'acheter une boite de somnifères goût Tarentule
ou bien une valise de couteau à viande
et appuie sur le bouton au bout de quelques secondes à l'eau de rose
ce qui me prévient de sa venue.

Je sens le bas de mon visage et un sourire se chamailler
pour savoir qui a eu l'idée de l'autre
tandis que je déverrouille la serrure magnétique avec la pointe d'une gomme
qui me tient lieu de phalange.

Une poignée de minutes plus tard
car elle a lu sur les boites aux lettres tout un tas de noms pour deviner le mien
avant son petit périple en colimaçon
elle apparaît à la porte
quelques mèches de cheveux se terminent sur son front
avec à la pointe des petits reptiles d'eau de pluie
se faufilant sans aucune logique
jusqu'à ses yeux gris cendre.

Dans les miens
des échardes, le plan d'une potence et des pépites cramoisies
des petites souris planquées sous des oreillers en velours
et quelques centilitres de poudre liquéfiés.
à l'usage de mes traquenards gris cendre.

"Le temps se découpe en plusieurs séquences
dont je ne fais pas partie."
Me dit elle ensuite tout bas
entre ses lèvres en Gothic Cosmétic.

Pour moi le temps est juste une poubelle avec des morceaux de moi qui tombent dedans.
Un par un et parfois les uns poussés par les autres.

Je le garde pour moi tout en soulevant un sourcil.



Elle regarde sur la bibliothèque
ma collection de livres sur les algorithmes des coïts
L'élasticité des chuchotements
les latitudes de la pénétration
et la duplicité des remords posés sur les tables de nuit.

Dans un contre-jour gris cendre.

ET bien entendu
lorsqu'elle enlève sa robe grise
ce n'est que pour la déposer sur mes cendres.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
810 poèmes Liste
22911 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 12 jan à 12:12 Citer     Aller en bas de page

Ambiance gris cendre…
J'ai bien aimé ma lecture.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
FeudB

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
131 poèmes Liste
7390 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 12 jan à 12:44
Modifié:  13 jan à 00:38 par FeudB
Citer     Aller en bas de page

Ça valait le coup de l’écrire celui là, j’ai aimé descendre du bus pour lire Cet episode.

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
3054 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 12 jan à 18:32 Citer     Aller en bas de page

Sublime. Une vraie intensité.
Bonne soirée
Cidnos

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
415 poèmes Liste
1092 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
14 janvier
  Publié: 13 jan à 08:47 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Ambiance gris cendre…
J'ai bien aimé ma lecture.



Bonjour,
Gris cendre, juste après le rougeoient.
Et juste avant d'être dispersé par le vent .

Avec une touche de rose.

Jérôme

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
415 poèmes Liste
1092 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
14 janvier
  Publié: 13 jan à 08:49 Citer     Aller en bas de page

Citation de FeudB
Ça valait le coup de l’écrire celui là, j’ai aimé descendre du bus pour lire Cet episode.



J'espère que tu t'es pas contenté de descendre du bus !

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
415 poèmes Liste
1092 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
14 janvier
  Publié: 13 jan à 08:51 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cidnos
Sublime. Une vraie intensité.
Bonne soirée
Cidnos



Celui-là, contrairement a mes habitudes, je l'ai rédigé en plusieurs fois.
Il n'a donc pas pris la direction prévu au départ.
Mais finalement il est arrivé au bon endroit: dans le pli moelleux de votre cerveau littéraire.

Jérôme

 
Gylfi


Je crois que finalement je vais rester à l'état débauche
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
193 commentaires
Membre depuis
21 août 2020
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 14 jan à 05:29 Citer     Aller en bas de page

L'absence d'une carnation fragile
N'enlève rien à cette dérive agile
Des cendres sur nos instants fosses iles
Parnasse pour nos quotidiens futiles

Une perle de couleur dans le collier de notre grisaille.

Beaucoup aimé

Gil

 
Lis tes ratures

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
415 poèmes Liste
1092 commentaires
Membre depuis
19 décembre 2017
Dernière connexion
14 janvier
  Publié: 14 jan à 10:24 Citer     Aller en bas de page

Citation de Gylfi
L'absence d'une carnation fragile
N'enlève rien à cette dérive agile
Des cendres sur nos instants fosses iles
Parnasse pour nos quotidiens futiles

Une perle de couleur dans le collier de notre grisaille.

Beaucoup aimé

Gil



Merci, me voilà pendu à votre cou.

Jérôme.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 111
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 2 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0253] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.