Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 22
· Andesine
13086 membres inscrits

Montréal: 20 juin 19:42:54
Paris: 21 juin 01:42:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: en fin compte (repost) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
18574 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
10 juin
  Publié: 10 sept 2007 à 19:05 Citer     Aller en bas de page

il y a des choses que l'on croit dire et que l'on ne dit pas, par orgueil... ou par timidité... c'est comme ces phrases qui se perdent en murmures... ces phrases dont on entend le début... mais jamais la fin. On croit qu'on a dit, mais non, on s'est caché, on a inventé les dialogues, on a falsifié les réponses, on n'a même pas poser de questions. De toute façon, ça sert à quoi de se poser des questions ? Alors qu'on connaît pertinemment la réponse. On est dans une impasse, on est un funambule sur un fil de soie. On finira par tomber, c'est obligé... On ne sait pas si on regrettera ce monde, cette silhouette. On ne sait pas non plus si on sera plus heureux. La fin c'est court, bref, on dirait un mot qui claque et qui ne veut rien dire. Mais on n'en a pas peur, qui sait ? Ce sera peut-être une délivrance, un renouveau. En attendant, on continue de se parler à soi-même sans prendre garde au sens des mots qui parlent... On délire, non ? On se laisse emporté par la vague... Mais la mauvaise... La vague de l'âme... Le spleen comme disait Baudelaire... Belles paroles de la nuit... Comme des vérités de vie... se dévoilent à moi, à toi ? Mais non puisque tu t'en soucies pas. La vérité n'est pas compréhensible, je ne suis pas un gourou, je suis pas une secte ! Je ne suis rien ! Rien qu'une voix qui murmure des mots dont elle ne sait si elles ont un sens...! Je suis fatigué, pas toi ?... Tu sais, en fait, tu n'es pas pas tout à fait morte dans mon coeur... Mais il faut toujours que tu me fasse souffrir... En vrai, on dirait que le piano a joué une fausse note, mais ça... C'était prévu... Mais il a joué la mauvaise ! Toi, t'avais rien fait pour... Non ?... Merde, merde et merde, pourquoi tu m'as pris ma partition, Pourquoi ? La vie, c'est pas une histoire belle... On peut même pas la diriger soi-même, elle vous revient à la tête comme un boomerang. Alors maintenant, tu vas te taire et tu ne vas plus jamais rien me dire... Tu m'as déjà assez fait de mal comme cela. On ne sait pas où l'on va... On croit qu'on le sait, qu'on l'a dit à l'autre, mais rien... Rien à bougé, tout est resté à sa place, c'est comme si le monde était sourd, aveugle, insensible, anorexique et enrhumé... Mais c'est pas grave... On ne change pas... On ne se dit jamais au revoir, on est libre... On ne regrette rien... A quoi ça sert ? On ne regarde pas, c'est bien trop bas... Quoiqu'il se passe, quoiqu'il fasse... Les peines durent... On ferme les yeux sur le futur... Quoiqu'il arrive... Dans les heures, on se rappellera... Les hauts, les bas... On sait que des fois, il faut choisir... Oublier ses rêves, ses désirs... Mais il y a des choses interdites... Tant pis si elles sont mal dites. On les aime quand même... Non ? On s'aime.

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
18574 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
10 juin
  Publié: 29 sept 2007 à 19:21 Citer     Aller en bas de page


* merci *

- comprends... je n'ai jamais su vraiment... ce que j'avais écrit avec ce texte.... -


Amicalement,


Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
xebeche


please send me more, yellow birds...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
39 poèmes Liste
1454 commentaires
Membre depuis
31 octobre 2006
Dernière connexion
24 juin 2009
  Publié: 5 jan 2008 à 09:06 Citer     Aller en bas de page

j'aurais dû passer avant ici, ou peut petre était ce pile le bon moment...

comme pierre
je sais pas quoi dire..

je garde le silence
et ces quelques mots de toi par la même occasion

( merci, sincèrement merci)

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
18574 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
10 juin
  Publié: 7 jan 2008 à 14:31 Citer     Aller en bas de page

*Merci à toi *



Tilou

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
John C


On devient meilleur à travers les échecs et on reste con à ne rien essayer...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
286 commentaires
Membre depuis
23 avril 2010
Dernière connexion
31 octobre 2018
  Publié: 26 mars 2014 à 06:33 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimer ce texte libre de mots, qui valsent et qui se heurtent
à quelques idées, comme l'amour, notre pouvoir sur la vie et la définition
du monde que les hommes se sont imaginé ;

''c'est comme si le monde était sourd, aveugle, insensible, anorexique et enrhumé... Mais c'est pas grave... On ne change pas... On ne se dit jamais au revoir, on est libre... On ne regrette rien...''


Passage fort dans ma lecture ! Tu es une plume en harmonie parfaite avec ton coeur, c'est beau, c'est grand !
Écrit, l'écrivain !


Amitié

John C

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
18574 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
10 juin
  Publié: 18 juin 2014 à 16:30 Citer     Aller en bas de page

Merci pour le commentaire...

(mieux vaut tard que jamais)

Je crois que je me rappelle encore parfaitement comment les mots étaient venus... A moins que ce soit le contraire....

* merci encore *

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2198
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0230] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.