Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 315
Invisible : 0
Total : 317
· ori
Équipe de gestion
· Bestiole
13157 membres inscrits

Montréal: 27 févr 02:43:19
Paris: 27 févr 08:43:19
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: La pluie amoureuse Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 27 mai 2010 à 13:20
Modifié:  2 déc 2010 à 16:33 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page




Je savoure la caresse poivrée
D'une gifle ou d'un mot cruel
Carnivore, tu saignes mon cœur

Qui déguste en gourmet ta saveur ?


Nous seuls pouvons composer
Cette indicible mélodie
Mêlée des sanglots de l'esclave

Qui connaît par cœur ton cri suave ?


On s'est reconnus l'Un dans l'Autre
Les beaux jumeaux qui se complètent
Et s'infusent force et faiblesse

Qui peut t'offrir telle tendresse ?


Maître, j'appelle et tu réponds
Tu es ma douceur bienfaisante
Car tu sais te faire serviteur

Qui obtient toujours ta faveur ?

Comme une pluie amoureuse
Je me précipite et te trempe
Et toi, rafraîchi, tu m'acceptes

Qui gagne sa dame aux échecs ?


  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 27 mai 2010 à 13:53
Modifié:  27 mai 2010 à 14:06 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de James Px.
Qui déguste en gourmet ta saveur oui .... Le jour où je monte à Paris et que tu portes cette robe je risque de finir en prison

james px.

(Commentaire compréhensible au vu de l'avatar du jour de publication)



Merci James Px, des robe j'en ai plein d'autre…

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Esperanza


Rien n'est si doux que le charme d'aimer ..Victor Hugo
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
162 poèmes Liste
1612 commentaires
Membre depuis
9 avril 2010
Dernière connexion
15 janvier 2019
  Publié: 27 mai 2010 à 15:00 Citer     Aller en bas de page

Un mélange Doux -violent .....détonnant ..

Merci pour ce partage original...
Au plaisir
Létie

  Létie
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 27 mai 2010 à 15:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de Charles-Phillips
Aude..; il y a comme une sorte d'humour grinçant dans ce texte, et j'en ai examiné chaque parcelle... quelque chose de subtilement masochiste... et pourtant vous m'avez fait sourire... Parce que par votre faute, je sais dès lors que je peux aimer une certaine glu... Un temps...Merci pour cet étrange partage au goût poivré...
amicalement
ST


Charles Phillips votre commentaire est étrange : un humour grinçant ? Moi je dirai une provocation dans les questions…
Le subtilement masochiste évidemment, c'est clairement dit…
Ce qui est ambigu est justement cette subtile bascule du dominant au dominé. Amitiés

Citation de Esperanza
Un mélange Doux -violent .....détonnant ..

Merci pour ce partage original...
Au plaisir
Létie



Merci pour ce commentaire doux-sensible. Amitiés

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9809 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
23 février
  Publié: 27 mai 2010 à 18:19 Citer     Aller en bas de page

Aude

Et qui peut combler ce vide et ce manque de lui ?


Sélénaé Bizzzzzzzzzz chère Aude

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 27 mai 2010 à 18:28 Citer     Aller en bas de page

Citation de Charles Phillips

Aude, je crois avoir eu comme un affrontement de deux idées... j'étais persuadé avoir écrit "subliment masochiste" mais non, "subtilement" l'erreur est réparée... Et ce que j'entends lorsque je parle d'humour grinçant, c'est quelque chose qui vous arrache un sourire ou un rire alors qu'elle ne devrait pas... Votre texte m'a fait sourire quant aux images qu'il a faites naitre en moi... "l'humour grinçant".
Je ne ais si cela vous semble plus clair, mais je l'espère.... éventuellement je peux revenir une troisième fois...
amitié
ST



Il n'est pas interdit de rire ou de sourire, après tout j'ai pas publié dans la catégorie "poèmes tristes". Subliment masochiste ou subtilement masochiste, les deux sont flatteurs.
Et revenez quand vous voulez mon cher Charles Phillips…

Citation de Sélénaé La Louve
Aude

Et qui peut combler ce vide et ce manque de lui ?


Sélénaé Bizzzzzzzzzz chère Aude



Bah… Lui ?

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Galaad


Les mots sont le miroir de l'âme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3532 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2006
Dernière connexion
21 janvier 2018
  Publié: 27 mai 2010 à 18:42 Citer     Aller en bas de page

je me suis arreté sur cette image avec le jeu d echec je dirai juste que la reine est la piece la plus forte mais que le roi est la seul piece imprenable.... Paradoxe paradoxe...

bizzz

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 27 mai 2010 à 18:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de galaad
je me suis arreté sur cette image avec le jeu d echec je dirai juste que la reine est la piece la plus forte mais que le roi est la seul piece imprenable.... Paradoxe paradoxe...

bizzz



Doc, tu es stratège.
Moi je ne suis qu'un pion.
BiZ

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Galaad


Les mots sont le miroir de l'âme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3532 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2006
Dernière connexion
21 janvier 2018
  Publié: 27 mai 2010 à 19:05 Citer     Aller en bas de page

Je ne pense pas que tu sois un pion je te vois mieux ds le role de la reine lol... les pions sont trop nombreux ils se ressemblent tous ils font un pas en avant un pas sur le coté en diagonale... Et je suis sur que malgré tout a ses yeux tu restes unique et que tu subis ce que tu veux bien subir lol autrement hop hop et c ets echec au roi lol

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 27 mai 2010 à 19:12
Modifié:  28 mai 2010 à 01:57 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de galaad
Je ne pense pas que tu sois un pion je te vois mieux ds le role de la reine lol... les pions sont trop nombreux ils se ressemblent tous ils font un pas en avant un pas sur le coté en diagonale... Et je suis sur que malgré tout a ses yeux tu restes unique et que tu subis ce que tu veux bien subir lol autrement hop hop et c ets echec au roi lol



J'avoue que je ne sais pas jouer aux échecs. Mais je connais d'autres jeux bien plus complexes.
Reine, pour lui, oui, sans doute et je ne me soumets que parce que c'est mon bon plaisir.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Galaad


Les mots sont le miroir de l'âme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3532 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2006
Dernière connexion
21 janvier 2018
  Publié: 27 mai 2010 à 19:20 Citer     Aller en bas de page

Comme ???? Je reste un gd joueur deformation professionel ...

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 28 mai 2010 à 01:58 Citer     Aller en bas de page

Citation de galaad
Comme ???? Je reste un gd joueur deformation professionel ...



Tss…

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 28 mai 2010 à 04:38 Citer     Aller en bas de page

Citation de youyoubenz
une finesse dans l'écriture, le style question réponse tu le maîtrise avec brio et j'ai un coup de coeur pour la dernière strophe.
on y trouve de tout, la rime la sonorité le sens et même un jeux de mot

Comme une pluie amoureuse
Je me précipite et te trempe
Et toi, rafraîchi, tu m'acceptes

Qui gagne sa dame aux échecs ?

ben c'est roi vainqueur qui revient au bal pour sa princesse

biz
youyou



Merci beaucoup Youyou, j'apprécie toujours tes commentaires. Ce qui me plaît dans "échecs" c'est qu'on peut dire qu'on "gagne aux échecs", ce qui signifie on gagne en perdant, tu me suis ?…
C'est ainsi que je vois la relation maître/esclave dans ce poème, un jeu de qui-perd-gagne.

Paradoxe, quand tu nous tiens…

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 2 juin 2010 à 08:32
Modifié:  2 juin 2010 à 08:32 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de nano
ah Aude, toujours le même plaisir à passer chez toi. dans cette relation, je te vois dominante mais de quelle façon !!!!

Comme une pluie amoureuse
Je me précipite et te trempe
Et toi, rafraîchi, tu m'acceptes

Très joli Aude et merci de nous l'avoir fait partager



Dominant ou dominée
domino ou dominette
le rôles s'échangent
C'est ça qu'est chouette !

Merci Nano.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1703
Réponses: 13
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0642] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.