Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 99
Invisible : 0
Total : 99
13167 membres inscrits

Montréal: 31 mai 05:25:05
Paris: 31 mai 11:25:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Yggdrasil Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 17 juin 2010 à 09:49
Modifié:  22 nov 2010 à 05:22 par chimay
Citer     Aller en bas de page

Il leur aura fallu l'éternité d’un songe
Apprivoiser du coeur de tendres lendemains
Sous les neiges en fleurs des boutons d’eau de rose
D’un nuage élogieux le joyau souverain

Il leur aura fallu dans leurs yeux diaphanes
Un zeste de ciel bleu pour se perdre en chemin
Et si peu, presque rien, à peine un filigrane
Juste assez d’allusions pour se tendre la main

Un mot doux mais sans tain parsemé de mystères
Allongé frissonnant dans la baie des secrets
Un aveu cristallin vers la jeune lumière
Glissé dans un feuillage arrosé de reflets

Et quand l’astre argenté nous dévoile ses charmes
À la source où ruisselle une ardente blessure
Pourrait-on rêver mieux comme ultime refuge
Pourrait-on rêver mieux qu’un feuillage de larmes ?

Car la pluie crépitante embrase le silence
Depuis que l’arbre-monde a semé l’oiseau-lyre
Le phénix musicien le gardien des nuances
Aux abords des confins du royaume invisible

C’est la magie de l’onde exaltée par les druides
Un vertige enchanteur se révèle à nos sens
On discerne des fées les nuisettes liquides
Dénudées par l’averse et les ombres qui dansent

Troublées par le rideau de l'élixir céleste
Les nymphes délurées exhibent leurs corps fluides
L’ondine intimidée se déhanche en souplesse
Le jeune papillon oublie la chrysalide

Car la pluie crépitante est une ombre qui danse
Une voile agitée par la force d’un rire
Un murmure éternel d’où jaillit le silence
Et qui vibre sans cesse et sans cesse se brise

Il leur aura fallu l'éternité d’un songe
Pour libérer la nuit des sangles du matin
Un automne de fleurs, un hiver d’eau de rose
Sous les neiges en feu apaiser leur chagrin

Il leur aura fallu dans leurs voix diaphanes
La douceur enchantée des flûtes de satin
Et si peu, presque rien, à peine un filigrane
Le langage muet d’un passé sibyllin

Et quand l’astre transi se réchauffe en décembre
À la source où succombe une ardente blessure
Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture
Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ?

  La musique danse, la poésie chante
xav21

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
1497 commentaires
Membre depuis
3 mars 2018
Dernière connexion
9 juin 2018
  Publié: 17 juin 2010 à 10:36 Citer     Aller en bas de page

Ce chant est éternel, son souffle est immortel, ainsi est ta poésie !!

Le savoir, la victoire et la mort se conjuguent inlassablement.

Bravo petit bleuet, ton lyrisme est un phare éblouissant.

J'aime encore et toujours et davantage plus que ....;


FloRe

 
FloRe


Tu es beau, j'aime cette image de toi jouant de la guitare!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
1478 commentaires
Membre depuis
17 mai 2006
Dernière connexion
16 avril
  Publié: 17 juin 2010 à 10:36 Citer     Aller en bas de page

Ce chant est éternel, son souffle est immortel, ainsi est ta poésie !!

Le savoir, la victoire et la mort se conjuguent inlassablement.

Bravo petit bleuet, ton lyrisme est un phare éblouissant.

J'aime encore et toujours et davantage plus que ....;


FloRe

  Toujours l'Amour, Toujours les heures (The hours)
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
762 poèmes Liste
10443 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 17 juin 2010 à 12:12 Citer     Aller en bas de page

Il aura fallu l'eternité d'un reve pour enfin gouter à ses lèvres, ta plume est toujours élégante, et tes vers d'une musicalité envoutante avec de belles images, il me parle ton poeme , merci .)

Mystic

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Je ne suis qu'un reflet, vous êtes cet abîme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
312 poèmes Liste
18140 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 18 juin 2010 à 10:20 Citer     Aller en bas de page

mes mots parfois sont inutiles et surtout face à toi
tu sais déjà tout ce que je voudrais te dire

ouf, il me tardait de te relire encore et encore ....

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 24 juin 2010 à 07:43
Modifié:  24 juin 2010 à 07:44 par chimay
Citer     Aller en bas de page

Ainsi est la poésie Flore, tout simplement. Merci encore plus que alors

----

Miss-tic, merci de t'être prêtée à l'envoûtement, ravi qu'il t'ait plu



----

c'est un de ses buts (oui c'est la saison), Venusia, il ne faut pas hésiter à se laisser emporter

----

Tselano, merci pour ce grand honneur



----

merci Vinie, inutiles les mots le sont-ils jamais ?



----

Saphariel, merci à toi

  La musique danse, la poésie chante
L'Architecte


Entre beauté stylistique, profondeur émotive et subtilité métaphorique
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
1514 commentaires
Membre depuis
6 juin 2010
Dernière connexion
18 janvier 2018
  Publié: 11 sept 2010 à 15:07 Citer     Aller en bas de page

Chimay... superbe poème d'amour avec de très fortes images.
J'ai adoré tout simplement et au plaisir...
Mes amitiés poétiques.
Mdmgba, L'Architecte Des Mots

 
Textes protégés sous Copyright numéro 00049021
ozner

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
41 poèmes Liste
463 commentaires
Membre depuis
18 juin 2008
Dernière connexion
19 avril
  Publié: 24 sept 2010 à 15:58 Citer     Aller en bas de page

mes mots se perdent...

je viens de lire un Grand Poème.

je te remercie, et je sais que ce n'est pas assez. c'est vraiment un bijou

 
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 30 sept 2010 à 04:31 Citer     Aller en bas de page

merci Akira, ravi qu'il t'ait plu

--

merci Ozner, grand je ne sais, assez pour faire son petit bonhomme de chemin j'espère

au plaisir,

Chimay

  La musique danse, la poésie chante
Astre
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
110 poèmes Liste
1760 commentaires
Membre depuis
22 juin 2009
Dernière connexion
22 décembre 2018
  Publié: 23 nov 2010 à 12:59 Citer     Aller en bas de page

"Et quand l’astre transi se réchauffe en décembre
À la source où succombe une ardente blessure
Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture
Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ?"

..............

*magnifique*

Un poème...


Merci beaucoup
Amicalement
Pascal

 
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
256 poèmes Liste
5037 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 3 juil 2011 à 04:43 Citer     Aller en bas de page

merci à toi Pascal !

  La musique danse, la poésie chante
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 30 juil 2011 à 15:29 Citer     Aller en bas de page

La, j'ai vraiment l'impression de rentrer dans un univers d'écriture que je n'atteindrais jamais, même si je faisais de grands efforts...j'admire l'ampleur, le travail que ça demande de composer un poème imagé de cette façon, c'est à ça que je suis le plus sensible dans les lectures que je fais, et je suis conscient que c'est sans doute réducteur, car présentement, il y a beaucoup plus à retenir que les images...c'est impressionnant !
J'admire ta plume pour ce qu'elle nous a réservés ici !
amicalement.
pyc.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2268
Réponses: 11
Réponses uniques: 9
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0869] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.