Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 321
Invisible : 0
Total : 321
13150 membres inscrits

Montréal: 31 mars 22:30:31
Paris: 1er avr 04:30:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Il fait beau alors tout va bien aller Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lilu

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
624 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2009
Dernière connexion
5 novembre 2019
  Publié: 22 juin 2010 à 06:48 Citer     Aller en bas de page



Et dans cette rue file
file un souffle, un air
un air au goût de toi
de toi dans ce reflet
ce reflet pour mes yeux
mes yeux tombés au vent
au vent qui se lève
se lève sur mes joues
mes joues en vitrine
en vitrine trop pâle
pâle et sans ton parfum
ton parfum à toucher
à toucher d'un baiser
d'un baiser qui se fige
qui se fige dans la rue

La rue souffle mon air
mon air au goût de toi

 
Tilou8897

Administrateur


La vie n'a de sens que celui qu'on lui donne
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
660 poèmes Liste
18607 commentaires
Membre depuis
12 décembre 2006
Dernière connexion
25 mars
  Publié: 22 juin 2010 à 14:48 Citer     Aller en bas de page

Ca m'a ramené ici en moins triste.... En intensité égal...

Mais m'a paru un peu court seulement... le titre suggérait une "histoire" et là on n'en a que le reflet... C'est bien... Mais... N'est-ce pas une sorte de "contradiction" qui traduirait que les phrases ont été moins nombreuses que l'envie qui les poussait ?

m'ci M'zelle

Bisous

  Elle me dit que mes guerres sont des fleurs fanées et qu'il reste une terre pour l'aimer ici bas
Mademoiselle Phébus


Just let me fall out the window with confetti in my hair. (Tom Waits)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
1548 commentaires
Membre depuis
9 mars 2005
Dernière connexion
7 mars
  Publié: 23 juin 2010 à 01:01 Citer     Aller en bas de page

Dans cette rue file file un souffle court à la poursuite de l'ébauche du goût de toi.

J'aime toujours autant tes mots d'été.

  (Là-haut l'absence entière et le bleu charbonnant.) Par le jour se levaient des géants tristes, un violon en carton-pâte sous le rêve. (Fernand O. -Le Soleil sous la mort)
Lilu

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
624 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2009
Dernière connexion
5 novembre 2019
  Publié: 23 juin 2010 à 05:05 Citer     Aller en bas de page

Tselano merci d'avoir relevé ces images.

Eric, ceci pourrait expliquer cela...aurais-tu oublier que je trouve mes titres après ? Je comprends ce que tu as voulu dire, mais pour celui-ci (en repêchant dans les souvenirs) après relecture le titre c'est imposé...peut être plus comme une suite aux deux dernier vers. Tu sais bien que je tourne pas carré. Pour les papillons par contre c'est dans le mille parce que c'est une chanson dont je ne pourrais jamais me défaire. Merci

Jade, brin de folie, c'est toujours toi. Merci

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 799
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0265] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.