Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 587
Invisible : 0
Total : 587
13142 membres inscrits

Montréal: 23 févr 02:10:34
Paris: 23 févr 08:10:34
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Nostalgie de l'hiver Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 février
  Publié: 29 juin 2010 à 14:11
Modifié:  21 avr 2011 à 17:33 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page




L'hiver est une nostalgie
Un souvenir plein de fraîcheur
Et souvent je m'y réfugie
Quand il me manque ta chaleur

L'hiver faisait la rue mouillée
Dans l'obscurité bleu marine
O comme j'adorais mordiller
Ta lèvre comme une mandarine

L'hiver tenait mon cœur au chaud
Sous les néons, la pluie, le froid
L'amour caché sous mon manteau
Comme je regrette ces frimas

L'été, le lent soleil m'essouffle
Les yeux me brûlent sans pleurer
De tes longs silences je souffre
Mais j'aime tant à te désirer

L'été nous coupe, tu le sais
De sa lame comme une pêche
Nous reverrons-nous plus jamais ?
Le jus s'écoule et je le lèche

L'été l'orage lourd m'accable
Comme un prétendant trop pressé
Je me sens fiévreuse et coupable
De doutes mes doigts sont poissés

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
197 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
12 mars 2019
  Publié: 29 juin 2010 à 15:50 Citer     Aller en bas de page

Une nostalgie qui donne envie de se blottir tant l'hiver semble chaud.
J'ai aimé ce poème.
" O comme j'adorais mordiller
Tes lèvres comme les mandarines"
J'adore ce passage.
Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9809 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
23 février
  Publié: 29 juin 2010 à 17:54 Citer     Aller en bas de page

Aude

On a envie de te serrer dans nos bras...

L'hiver reviendra

Sélénaé bizzzzzzzzzzzzzzzz

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 février
  Publié: 30 juin 2010 à 08:44 Citer     Aller en bas de page

Citation de Rousselaure
Une nostalgie qui donne envie de se blottir tant l'hiver semble chaud.
J'ai aimé ce poème.
" O comme j'adorais mordiller
Tes lèvres comme les mandarines"
J'adore ce passage.
Amitiés.



Un poème à contre saison, l'été n'est pas la saison de mes amours.
Bises Laurence

Citation de Séléané
Aude

On a envie de te serrer dans nos bras...

L'hiver reviendra

Sélénaé bizzzzzzzzzzzzzzzz



Merci Sélé, l'hiver revient toujours et lui aussi j'espère. Biiiiz

Citation de James Px
... A force de l'éplucher il a fini par s'en aller vers Clémentine
Pour éviter les pépins

james px.



Il reviendra. Je ne suis pas pressée. BiZ

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 30 juin 2010 à 12:16 Citer     Aller en bas de page

j'ai un penchant pour l'été, mais ton hiver est bien douillet vu ainsi.
Bises

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 février
  Publié: 30 juin 2010 à 12:44
Modifié:  30 juin 2010 à 12:44 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Merci pour ce commentaire drôle et profond.
Il faudrait que j'emmène mon amoureux au Groenland, là où même l'été ressemble à un frais mois de février. Je doute qu'il appréciera… il lui faut plutôt le climat tropical.
Je ne doute pas que l'été, je doute à peu près tout le temps, sauf…
BiZ givrées

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
pirate24


Persévère dans tes vers
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
987 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2009
Dernière connexion
14 février
  Publié: 2 juil 2010 à 07:28 Citer     Aller en bas de page

Aude
L'amour et les saisons, j'aime beaucoup. J'aime aussi les orages électriques quand la foudre tombe...Bravo! Daniel

  Daniel
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 février
  Publié: 2 juil 2010 à 09:56 Citer     Aller en bas de page

Le coup de foudre, je connais, ça existe. On en sort jamais indemne.
Merci Daniel pour ton passage et ton commentaire. Amitiés

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 février
  Publié: 5 juil 2010 à 10:37 Citer     Aller en bas de page

Les poèmes sont souvent des chansons qui s'ignorent.
L'hiver au chaud sous la couette vaut mieux que l'été en nage solitaire…
Merci Marie-Héléne, amitiés

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22263 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
21 février
  Publié: 6 juil 2010 à 04:31 Citer     Aller en bas de page

Citation de Nano
des antithèses qui donnent toute sa force à ton texte... C'est bien toi Aude



Merci Nano, j'aime bien les contrastes, les sucrés-salés, les chauds-froids. Je trouve que souvent un peu d'inconfort est souhaitable pour ressentir le bonheur.
BiZ

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
2 novembre 2019
  Publié: 25 févr 2017 à 06:55 Citer     Aller en bas de page

quel magnifique et tendre poème, AUDE. c'est un vrai bonheur de le découvrir!

merci pour ce merveilleux partage,

délicieuse journée,

sincères amitiés,

Josette

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2127
Réponses: 10
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0592] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.