Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 8
Invisible : 1
Total : 9
13257 membres inscrits

Montréal: 15 oct 20:04:02
Paris: 16 oct 02:04:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Brumes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 28 juil 2005 à 15:22 Citer     Aller en bas de page






Brumes



Oh, regarder la mer toujours recommencée,
Qui berçait nos regards aux frontières du vent
Et battait, comme un cœur, un coup noir, un coup blanc,
Dans le sang de son sein que le soleil perçait !

Gésir sur un nuage, saisir à bras-le-corps
L’étoile de passage aux yeux des cormorans,
Façonner de ton corps l’albâtre au cri mourant,
Tel était mon désir que la mer porte encor.

Appuyés sur le temps qui se dérobe et fuit
Nous avons dérivé au large de l’espoir,
Jusqu’aux eaux furieuses d’un océan noir
Qui fit de nos vaisseaux des épaves de nuit.

La marée qui renonce abandonne à regret
Les fantômes des mots des marins naufragés,
Enlisant à jamais une image figée
De muse aux yeux noyés des brumes du passé.



***


  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Loup8084


Le Papesite est de retour.. Merci Lalain ) http://papemich.free.fr/
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
395 poèmes Liste
9630 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2003
Dernière connexion
1er septembre 2017
  Publié: 29 juil 2005 à 07:34 Citer     Aller en bas de page


Digne des plus grands....
Chapeau bas...

Loup

  http://papemich.free.fr/
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 29 juil 2005 à 07:37 Citer     Aller en bas de page

Oui oui la mer "toujours recommencée"
tu vois tant de choses en regardant la mer!
tu l'entends, sont-ce cornes de brume ou voix d'autrefois?
tu es comme le marin qui voit dans le brouillard et pour cause tu es un dé-brouillard!
Merci Jihem tes mots me parlent autant que la mer.
amitié
jc

 
patrick dabard
Impossible d'afficher l'image
Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
6515 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
6 novembre 2016
  Publié: 29 juil 2005 à 10:44 Citer     Aller en bas de page

La mèr n'est elle pas quelquefois le mirroir de nos âmes?
Un grand texte.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 29 juil 2005 à 11:29 Citer     Aller en bas de page

Chère Loup,

Tu es le premier loup à chapeau que je tencontre Merci à toi

Cher Christian,

Les voix d'autrefois se mélangent en effet aux cornes de brume d'aujourd'hui ... Je dis bien : de brume Certains disent la vie, long fleuve tranquille ... Je dirais plutôt, l'incessant ressac des coeurs ... Amitiés

Cher Patrick,

Qui n'aime pas la mer et qui n'en tire pas quelque émotion ? Merci à toi, amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
atouthasard


La vie est écrite dans les mots c'est mon trésor et mon tombeau (Gilles Vigneault)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
1534 commentaires
Membre depuis
14 octobre 2004
Dernière connexion
13 juin 2013
  Publié: 29 juil 2005 à 14:45 Citer     Aller en bas de page

L'amer fait bitume pour les marins aux ports
Quand la tornade se fleuve de leurs corps

Bravo a toi


Amitiés Réal

 
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 29 juil 2005 à 15:04 Citer     Aller en bas de page

J'ai juste envie de la regarder encore en
silence.. comme on contemple une oeuvre
d'art ! Du très grand ça m'sieur, comme je
l'aime .. comme toujours par tes mots ! Merci !

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 30 juil 2005 à 12:33 Citer     Aller en bas de page

Cher Réal,

Beau commentaire ! Merci à toi

Chère Tite Bulle,

Ben, les goûts et les couleurs, n'est-ce pas ? Merci, amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 31 juil 2005 à 06:44 Citer     Aller en bas de page

Chère Laurianne, cher Pascal,

Eh oui, comme le mer, nous abandonnons des choses sur la grève ... Mais le ressac continue de nous bercer

Merci à vous, amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
177 poèmes Liste
5968 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
19 décembre 2018
  Publié: 31 juil 2005 à 21:23 Citer     Aller en bas de page

Jihem, le vieil homme et la mer...

Un poème aux accents hugoliens aussi!

J'ai aimé ma lecture!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 1er août 2005 à 09:43 Citer     Aller en bas de page

Fichtre, Victor ! C'est lui le vieil homme, bien sûr

Merci Yvan, amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2197
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0297] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.