Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 205
Invisible : 0
Total : 206
· FeudB
13202 membres inscrits

Montréal: 15 sept 12:55:40
Paris: 15 sept 18:55:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Otto mobile Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
170 poèmes Liste
4510 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 7 nov 2014 à 20:18
Modifié:  7 nov 2014 à 20:27 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Lorsque le soir je vois tes paupières sans phares
La nuit avancée grille un feu rouge à tes lèvres,
Voilà que tes airbags affolent mon ras dard.

Ai-je la vue troublée que mon œil cligne autant
Quand soudain tu saisis mon levier à deux mains
Et pompes fort et bien que ma jauge des sens
Bien trop vite se vide et toutes mes roues pètent ?

Je vois bien que tu aimes chauffer mes circuits.
Convient à mon secours l’appel de la peau lisse,
Je vais, je viens. Tu dis : Je t’aime Otto, mobile.

  La vie commence à chaque instant.
re wind

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
5 poèmes Liste
103 commentaires
Membre depuis
14 janvier 2013
Dernière connexion
7 janvier 2018
  Publié: 7 nov 2014 à 22:24 Citer     Aller en bas de page

ras dardmmmque de sensualité virile qui passe par l automobilehi

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8616 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 8 nov 2014 à 01:20
Modifié:  8 nov 2014 à 01:21 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,

[citation=]Voilà que tes airbags affolent mon ras dard[/citation]

Tu penses bien que j'ai aimé chaque mot de ce texte à double sens, si j'ose dire et tous ces jeux de corps, d'accords et de mots !
Pour cette Otto mobile, pas de risque de coups de pompe, voici l'accord parfait.

Catherine

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
351 poèmes Liste
3647 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
10 septembre
  Publié: 8 nov 2014 à 03:59 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Toscano.
Tu ne risques pas de tomber en panne des sens.
En tout cas, à aucun moment tu n'as dérapé. Ce qui prouve que tu maîtrises bien ta conduite.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
213 poèmes Liste
4376 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 8 nov 2014 à 04:23
Modifié:  8 nov 2014 à 04:24 par QUOIQOUIJE
Citer     Aller en bas de page

Parle nous de ses formes pneumatiques
De l'effort de couple que vous des culs pliés
De son joint de cul, as à faire péter un boulon
T'as qu'y mettre aussi qu'elle te chauffait les bougies
A t'en faire péter une Durit
C'était un accouplement à la chaîne
Mais sans auto-partage
C'était ta came quotidienne
T'embrayais rapidement en poussant jusqu'au fin de course
Dans toutes les positions : montant arrière, montant avant, montant droit



 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 8 nov 2014 à 05:20 Citer     Aller en bas de page



Beau ciel , ici vous êtes tous Otto maux bi-lests




  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 8 nov 2014 à 06:26 Citer     Aller en bas de page

Otto ne suivra pas toujours ta " voie " car " Otto raille " tout ce que tu dis
De bons jeux de mots
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
419 poèmes Liste
13411 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 8 nov 2014 à 13:01 Citer     Aller en bas de page

J'ai beaucoup aimé... un loufoque chaud chaud chaud.

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14981 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
11 septembre
  Publié: 8 nov 2014 à 18:01 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Toscano,

Une Otto qui vrille et vibre en tes très beau jeux de mots.
Merci de ce partage !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
84 poèmes Liste
3329 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 8 nov 2014 à 19:00
Modifié:  8 nov 2014 à 19:02 par Lilania
Citer     Aller en bas de page



Toscano, peu fan de cette catégorie, mais celui-ci m'a plu..
Merci pour ce partage..


Lil"

Citation de Toscano


Lorsque le soir je vois tes paupières sans phares
La nuit avancée grille un feu rouge à tes lèvres,

Je vois bien que tu aimes chauffer mes circuits.
Convient à mon secours l’appel de la peau lisse

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
170 poèmes Liste
4510 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 9 nov 2014 à 02:08
Modifié:  9 nov 2014 à 02:09 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

D'abord, merci à toutes et tous d'être passés(e)s et d'avoir commenté.

@ re wind : et pourtant, dans ma vie réelle je me moque éperdument de l'Otto mobile.

@ Catwoman : sachant ce que tu écris, oui, j'imagine que tu as aimé. Mais cette ânerie écrite en 20mn ne sera pas le poème du siècle. LOL
Il y a des jeux de mot caché aussi : Convient = con vient, mes circuits = messire cuit, etc.
Pour que citation fonctionne, avec encadré etc. il faut le nom de l'auteur après le = , donc [citation=Toscano]...

@ Pichardin : Des râpés que je m'autorise, c'est le Parmesan qui a ma préférence.

@ QUOIQOUIJE : t'es doué, y'a pas à dire, tu peux poursuivre, avec ma bénédiction.

@ Galatea Belga : on est ce qu'on pneu...

@ ode3117 : es-tu spécialiste de chemin de faire ?

@ Charmante : dans tes... ? Je préfère ne pas imaginer où tu le mets hein ! (Pas compris)

@ LANDE DOUILETTE : d'abord j'adore ton pseudo. Voilà, c'est dit.
Serait-ce une démonstration de cette parole d'évangile : "Et le verbe s'est fait chair" ?

@ Ishtar : il faisait froid, mais j'avais un pull et un polaire. C'est-à-dire que nous avions perdu la capote dans cette tourmente, et donc il valait mieux sortir couvert.

@ sybilla : une histoire de vilebrequin parmi tant d'autres.

@ Lilania : eh bien, pour être clair, je ne suis pas très fan non plus. Comme je l'ai dit plus haut, j'ai écrit ce loup-phoque en 20mn. Je suis cependant surpris d'avoir autant de commentaires, alors qu'un autre de mes poèmes, plus travaillé, qui correspond plus à ma poésie et à ce que je suis au fond n'est pas commenté. Il faut dire qu'étant nouveau ici je ne connais pas encore le goût ambiant de la moyenne des lecteurs/trices.

Poétiquement, Toscano

  La vie commence à chaque instant.
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
170 poèmes Liste
4510 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
15 septembre
  Publié: 14 nov 2014 à 18:19 Citer     Aller en bas de page

Ah OK. Je découvre.

Merci

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1377
Réponses: 11
Réponses uniques: 10
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Le vagabond (Autres)
Auteur : Maschoune
Il était une île (Poèmes par thèmes)
Auteur : Catwoman

 

 
Cette page a été générée en [0,0417] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.