Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 35
Invisible : 1
Total : 38
· Wilhelm · Solitas
13084 membres inscrits

Montréal: 18 juin 16:00:55
Paris: 18 juin 22:00:55
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Les Amis (c&c) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8182 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 14 nov 2014 à 05:05
Modifié:  10 déc 2014 à 07:54 par samamuse
Citer     Aller en bas de page

Crois-moi ! Les en merdes, c’est comme un caddy.
Plein, et qui continue à se remplir.
Et qu’un CONNARD a renversé par terre.
D’autres CONNARDS, disent, ce n’est pas leur affaire.
Nous laissent dans notre merde, pour nous faire mourir.
D’autres CONNARDS osent nous dire, c’est ça la vie.

C’est à ce moment qu’on compte les amis.
C’est très dur de devoir les écouter.
Et devoir reconnaître qu’ils ont raison.
Quand ils osent dire que nous sommes des cons.
Mais, ils restent là pour nous demmerder.
Ce sont eux qui restent quand tout est parti.

Ils nous aident à trier dans ce caddy.
De leurs conseils, nous laissent faire nos choix.
Et le caddy se vide progressivement.
C’est incroyable ce qu’ils peuvent être patients.
On les engueule et ils restent toujours là.
Crois-moi, c’est ça. Avoir de vrais amis.

 
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
203 poèmes Liste
4329 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
16 juin
  Publié: 14 nov 2014 à 17:26 Citer     Aller en bas de page

Je crois avoir compris que c'est dans le besoin qu'on reconnaît ses amis

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8182 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 15 nov 2014 à 08:20 Citer     Aller en bas de page

merci de vos regards.

LANDE, c'est souvent la première réaction.
avant de comprendre, que cette aide est la bienvenue.
la première réaction, étant souvent;
"lâche moi, je sais ce que je fais"
"je te croyais mon ami, pourquoi en rajoutes-tu une couche ?"

QUOIQ, tu connais peut-être, la parabole de la bouse et de l'oiseau.
autrement, oui c'est vrai, l'aide s'apprécie, quand l'évolution, constructive, devient perceptible.

je vous remercie, c'est un encouragement, dont j'ai besoin.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8182 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 17 nov 2014 à 07:25 Citer     Aller en bas de page

oui, le 0001, est avec plusieurs indices.
et oui-2006 /ouah! c'est quoi-2010/en haïkus-2010/la pomme d'adam et eve-2011/partir en retraite-2012/sont-ce des richesses-2010.
tous les poèmes ont plusieurs indices, jusqu'au 4837-05
je ne suis pas sur LPDP pour tous les présenter.
j'aimerai des critiques, vos regards, et vos questions,
sur ces textes sauvegardés ici.
merci de ta curiosité.

 
❀ninette1952


L'enfant qui ne joue pas n'est pas un enfant, mais l'homme qui ne joue pas a perdu à jamais l'enfant
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
106 poèmes Liste
459 commentaires
Membre depuis
9 février 2016
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 18 mars à 12:54 Citer     Aller en bas de page

coucou samy je l'ai trouvé ce texte
tu as tellement écrit lol
j'ai bien aimé la comparaison de ton caddy plein d'emmerde
mon caddy aussi est plein d'emmerde
je le vide il se remplit à nouveau mon samy de ta tite chérie virtuelle

  Il faudrait vivre ses rêves avant d'avoir trop de regrets
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
238 poèmes Liste
8182 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
18 juin
  Publié: 19 mars à 03:29 Citer     Aller en bas de page

merci ma grande,
si tu as le temps, et c'est valable aussi pour tous les autres pseudos,
j'ai des textes à envoyer en MP sur
vivre libre
vivre ensemble.
présences.
et ça, ça fait beaucoup à lire.
remercie et à bientôt.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 823
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0199] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.