Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 308
Invisible : 0
Total : 310
· ori · PaulMUR
13150 membres inscrits

Montréal: 24 févr 12:52:28
Paris: 24 févr 18:52:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Le poète sans muse... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
31 octobre 2019
  Publié: 6 oct 2010 à 14:46 Citer     Aller en bas de page






Le matin avait des regards de feu.
Il les volait tous au soleil,
Lui, le poète sans muse.
Mille jours et mille nuits de mots
Pour l’inventer danseuse ou hymne
Sur un lit supplicié de désirs.

La chambre foudroyée de couleurs,
Où les mots remplacent l’odeur,
Livre sa plainte inhumaine d’envies.
L’amour nu va seul et sans rime,
Chercher les chemins du cœur,
Bordés de larmes amères…

Le poète sans muse glisse sur les heures,
Laissant une trace de pas qui s’en va
Vers l’oubli du temps où elle faisait
Tout ce qu’il aimait,
Tout ce qu’elle donnait,
La pleine lumière !




 
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
761 poèmes Liste
10434 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
22 février
  Publié: 6 oct 2010 à 14:59 Citer     Aller en bas de page

Il est melancolique le poete sans sa muse, je sais que
si il reflechit bien une autre pourra l'inspirer parce
que ce serait dommage qu'il s'arrete d'ecrire,
merci Serge.....

Mystic

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
701 poèmes Liste
14963 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
23 février
  Publié: 6 oct 2010 à 15:01 Citer     Aller en bas de page

Le poète sans muse glisse sur les heures,
Laissant une trace de pas qui s’en va
Vers l’oubli du temps où elle faisait
Tout ce qu’il aimait,
Tout ce qu’elle donnait,
La pleine lumière !


Tes vers me font frissonner Serge...le manque de l'autre, de l'inspirateur..peut devenir insupportable..
Amitiés
galatea



  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
31 octobre 2019
  Publié: 6 oct 2010 à 15:02
Modifié:  6 oct 2010 à 15:04 par Serge
Citer     Aller en bas de page

Mystic de mes toujours !

Merci pour ce chaleureux com ! Pour toi, Muse d'entre toutes les Muses, ma lyre n'aura cesse d'être féconde !

Galatea aux accents merveilleux ! Tes mots se rajoutent à ma multitude des mille nuits et jours !

 
FeudB

Correctrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
124 poèmes Liste
7091 commentaires
Membre depuis
6 avril 2010
Dernière connexion
27 septembre 2019
  Publié: 6 oct 2010 à 17:04 Citer     Aller en bas de page

La muse est perdue, mais le poète a fait un superbe poeme..
J'aime ces mots ci
Courage.
Ne perdez pas les mots.
Amicalement
FeuDB

  le plaisir est le bonheur des fous, le bonheur est le plaisir des sages
ovnissimo


L’amour, c'est sentir votre coeur battre dans la paume des mains divines de Dieu. Ovni
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
3135 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2008
Dernière connexion
12 février 2013
  Publié: 7 oct 2010 à 04:09 Citer     Aller en bas de page

Un beau poème avec une chute lumineuse.





  amour et poésie malgré tout
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23533 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
26 octobre 2019
  Publié: 7 oct 2010 à 08:41 Citer     Aller en bas de page

Un poète sans Muse c'est comme une plume sans encre Serge

ne t'inquiète pas tu trouvera l'encre bleue d'ici peu

mes amitiés James

  Membre de la Société des poètes Français.
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
31 octobre 2019
  Publié: 8 oct 2010 à 00:49 Citer     Aller en bas de page



Merci à tous de vos com ! Bisessss


Sacré James Px ! quel bout entrain !

 
xav21

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
1497 commentaires
Membre depuis
3 mars
Dernière connexion
9 juin 2018
  Publié: 8 oct 2010 à 07:23
Modifié:  8 oct 2010 à 07:24 par Del
Citer     Aller en bas de page

Je sais ta muse à tes côtés, éternellement Je veille.
Je suis gardienne de ton coeur, ta plume est mon caprice.

Mystic, mais je suis là !!

Ce poème est un doux rayon,
Sur mon front il dépose un sermont
N'aies de cesse de sourire à ce jour personne
Sur son coeur n'obligera que sans cesse l"hallali résonne.


Des bisous bien mystérieux mon Serge!!

 
FloRe


Tu es beau, j'aime cette image de toi jouant de la guitare!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
1478 commentaires
Membre depuis
17 mai 2006
Dernière connexion
3 mai 2019
  Publié: 8 oct 2010 à 07:23
Modifié:  8 oct 2010 à 07:24 par Del
Citer     Aller en bas de page

Je sais ta muse à tes côtés, éternellement Je veille.
Je suis gardienne de ton coeur, ta plume est mon caprice.

Mystic, mais je suis là !!

Ce poème est un doux rayon,
Sur mon front il dépose un sermont
N'aies de cesse de sourire à ce jour personne
Sur son coeur n'obligera que sans cesse l"hallali résonne.


Des bisous bien mystérieux mon Serge!!

  Toujours l'Amour, Toujours les heures (The hours)
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
31 octobre 2019
  Publié: 8 oct 2010 à 16:24 Citer     Aller en bas de page



@ Nan ! Ta fidélité à mes textes me ravit ! Merci encore et toujours !

Flore ! Ma Flore !
La romantique correspondance a vu naître une source. Elle a pris dans son lit tes mots pour devenir un fleuve débordant d'émotions où se jettent les arc-en-ciel du monde entier ! Tu t'y baignes en mon rêve telle la muse éternelle !

 
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15491 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
24 février
  Publié: 9 oct 2010 à 11:44 Citer     Aller en bas de page

"Le poète sans muse glisse sur les heures,
Laissant une trace de pas qui s’en va
Vers l’oubli du temps où elle faisait
Tout ce qu’il aimait,
Tout ce qu’elle donnait,
La pleine lumière !"....

Non, mon cher Serge (même si je suis moins présente ...je te lis sans commenter) je sais bien que ta muse inspiratrice est là et toujours aussi empressée à glisser sur les soies de ta plume....

Alex

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1340
Réponses: 11
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0359] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.