Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 43
Invisible : 0
Total : 48
· valise · Aude Doiderose · Charlentoine · samamuse · Lafleurquirime
13161 membres inscrits

Montréal: 27 mai 04:02:44
Paris: 27 mai 10:02:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Sonnet à la ruelle Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Anamorphose


Jamais un jour sans une ligne...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
36 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2010
Dernière connexion
2 mai 2011
  Publié: 2 déc 2010 à 00:09
Modifié:  3 déc 2010 à 11:46 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page


Sonnet à la ruelle



Poésie souvent flamme ne voulant point brûler
Les muses de ruelles, méandres d'Achéron
M'enivrent pour une obole en échange à Charon
De parfums, de nuages et de Champs Elysées

En mon creux attisé de braises bohémiennes
S'agitent des volutes aux allures félines
Effleurées puis humées ces douces peaux salines
Effluves de l'Orient à l'ombre des persiennes

Au comble de l'ivresse qui m'élève dans la rime
Viendra le fameux chat et son dos élastique
Ce vers n'est pas de moi, mes écrits, pathétiques

Je retourne au flacon sombrer dans mon abîme
Vers mon autre ruelle où je pourrai peut-être
M'épancher de son ombre, ce poète, ce Maître



Anamorphose


  Peu importe l éternité de la damnation à celui qui, une seconde, a connu l infini de la jouissance
Rabab


"Si Dieu n'avait pas fait la femme, il n'aurait pas fait la fleur..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
1520 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2010
Dernière connexion
23 janvier 2018
  Publié: 2 déc 2010 à 08:15 Citer     Aller en bas de page

J'aime bien ! Surtout la dernière strophe...

" Je retourne au flacon sombrer dans mon abîme
Vers mon autre ruelle où je pourrais peut être
M'épancher de son ombre, ce poète, ce Maître "

J'ai adoré te lire !! Vivement le prochain...

Amitiés sincères,
Rabab

  Tout ce qui brille, offre à l'âme... Son parfum ou sa couleur... Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur... (V. Hugo)
Anamorphose


Jamais un jour sans une ligne...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
6 poèmes Liste
36 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2010
Dernière connexion
2 mai 2011
  Publié: 3 déc 2010 à 00:28 Citer     Aller en bas de page

Bonjour et merci à vous 3 pour vos sympathiques commentaires

Stille
C est vrai que ca fait un petit moment que j ecris mais j arrive pas à etre très productif, trop perfectionniste...
Ce n est pas une tare de ne pas connaitre ses classiques, tu sais j ai pas tellement de culture j aime juste faire voler les mots

Rabab
Ca me fait plaisir de te voir commenter un de mes textes, c est vraiment gentil de ta part et moi aussi j ai adoré lire ce que tu fais. Mon prochain poeme est une histoire d amour sur fond de Requiem...

Gourmandine
Et bien tu ne t es pas trompée, je voulais rendre hommage a ce grand maitre. J ai inventé une petite histoire et je suis parti dans des ruelles... Vraiment tres heureux qu elles te plaisent
Pour la peinture, j aime bien "imager" mes textes, j aimerai bien mettre des vdeos mais je suis pas tres doué

Encore un grand merci

Amitiés
Anamorphose

  Peu importe l éternité de la damnation à celui qui, une seconde, a connu l infini de la jouissance
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 641
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0409] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.