Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 32
· Tychilios
Équipe de gestion
· In Poésie
13258 membres inscrits

Montréal: 16 oct 02:22:45
Paris: 16 oct 08:22:45
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Carlingue Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
favirol
Impossible d'afficher l'image
Main verte...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
1593 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2002
Dernière connexion
29 décembre 2018
  Publié: 19 sept 2004 à 17:08
Modifié:  16 août 2010 à 06:16 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

A l'occident, un accident sur un axe central.
Un accès craquelle mes pupilles crimes, craque mon crâne.
De crise, crash sur mes paupières . Un cliquetis crayeux.
Je cale à sec, à segments de systèmes, à sections électroniques.
Je colmate les heures avec des kilomètres de réclame.

  Les impasses menottées à des mains percluses...
EdgarMadrigal
Impossible d'afficher l'image
Ô vers, noirs compagnons, sans oreilles et sans yeux (C.B.)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
233 commentaires
Membre depuis
19 septembre 2004
Dernière connexion
9 février 2007
  Publié: 20 sept 2004 à 00:10 Citer     Aller en bas de page

Gavé du renard télévisuel
Voisin du mercure à la hausse
Les yeux baissés devant le chemin de fer
D'un Messie à rabais

Peut-être que je me trompe, duquel cas je passerai pour dingue, mais bon...

Edgar

  N'y voyez que des mots
Desincarnage



Mange ma raie. Hahaha
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
2422 commentaires
Membre depuis
18 juin 2004
Dernière connexion
21 janvier 2016
  Publié: 20 sept 2004 à 01:18 Citer     Aller en bas de page

Que couinent les klaxons claquants sur fond calque
Inscrits d'écrits balonnés et balourds
Cri décrit ces syllabes enjouées
Moi décalmé, j'adore, je m'exclame!

 
Fleur noire


aucun poème ne trouve de fin, la mort elle-même n'en est pas une
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
898 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2004
Dernière connexion
9 août 2012
  Publié: 20 sept 2004 à 03:40 Citer     Aller en bas de page

  Une petite saveur d'angoisse s'echappe a l'instant
favirol
Impossible d'afficher l'image
Main verte...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
1593 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2002
Dernière connexion
29 décembre 2018
  Publié: 20 sept 2004 à 15:39 Citer     Aller en bas de page

EdgarMadrigal, tu n'es pas dingue mais me fait passer pour un fou ! Tu a entierement compris le sens de ce "poème"
Desincarnage, merci pour ton exclamation et ce commentaire de qualité, l'un des plus originaux que j'ai eu à lire.
Fleur noire, non je ne te prendrai pas en stop, j'ai déjà 5 coquines sur la planche arrière !

Favirol

  Les impasses menottées à des mains percluses...
did

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
397 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2002
Dernière connexion
9 janvier 2008
  Publié: 4 déc 2004 à 11:17 Citer     Aller en bas de page

magnifiquement dit... un melange subtils de mots qui normalement se repoussent comme des aimants mais ici finissent pas s'aimer comme des amants pour s'exprimer... un de mes préféré...

  rever sa vie pour vivre ses reves (VR)
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 807
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0320] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.