Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 267
Invisible : 0
Total : 269
· anso
Équipe de gestion
· In Poésie
13090 membres inscrits

Montréal: 23 juil 06:26:58
Paris: 23 juil 12:26:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: De l’autre coté de l’écran... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 23 mai 2015 à 03:52
Modifié:  23 mai 2015 à 16:51 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

De l’autre côté de l’écran…???

Paisiblement assis devant mon grand écran,
Je dégustais peinard mon demi de Kronen,
En grignotant des chips, parfumées au bacon,
J’étais à cet instant le plus heureux des hommes.

Le programme du jour était, comme c’est curieux,
Un condensé de crimes et de meurtres odieux,
Ou règne la violence, la cruauté gratuite,
L’approche culturelle étant de fait, fortuite

Où sont les émissions culturelles, instructives ???
Qui faisaient travailler ma cervelle chétive,
Au point de me lasser et passer illico,
Sur les chaines du soir où passent les pornos !!!!

Je regardais, de fait, un film fort égrillard,
La zapette à la main, étant un peu trouillard,
Au cas où ma moitié, surgissant au salon,
Me demanderait qui mène, Montpellier ou Toulon ???

Car il me faut l’avouer, quand en soirée, j’avance,
Auprès de mon épouse, suivre les performances,
Des sportifs en tout genre, j’oublie de préciser,
Que ‘’la bête à deux dos’’ est mon sport préféré !!!

Ainsi, je regardais avec forte attention,
Un film ou les actrices, faute de subventions,
En tenue d’Eve jouaient, elles étaient téméraires,
Risquant la pneumonie, la fluxion du derrière !!!

C’est à l’instant propice où la scène d’action,
Était à son pinacle, que j’eus la sensation,
De voir les deux minettes en traversant l’écran,
S’asseoir à mes côtés, tout en me susurrant :

‘’On cherchait l’Apollon, mieux, on ne peut trouver,
Que toi, fan de télé, tant de fois convoité
Par les femmes en désir, d’un amant performant,
Qui après les débats ne dit : c’était comment ?

Avec l’air satisfait, du mâle persuadé,
Que par sa performance, il pourrait accéder
Aux César de l’amour, aux Oscar de la fesse,
Ignorant qu’elle réponde : ‘’c’était bon’’ par faiblesse.

J’étais donc en attente, de quelques fantaisies,
De ces jeunes vestales, quand tout à coup un cri,
Me réveilla, c’était ma femme qui criait :
Alors, qui a gagné, Toulon ou Montpellier…???

  Le Kajoleur
Klafooty
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
185 poèmes Liste
497 commentaires
Membre depuis
21 avril 2014
Dernière connexion
29 juin
  Publié: 23 mai 2015 à 04:39 Citer     Aller en bas de page

Ah bon, vous avez le décodeur ?!
On notera au passage que les supporters de foot poussent les mêmes cris de jouissance quand l'objet de convoitise se rapproche de point "G" (G comme goal, évidemment).

 
Auto dit d'acte


On voudrait revenir à la page où l'on aime mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts (Lama
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
807 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2012
Dernière connexion
17 septembre 2017
  Publié: 23 mai 2015 à 06:37 Citer     Aller en bas de page

excellent, bien construit, bien écrit, et j'ai bien rit
bravo et merci

  pmjb
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
740 poèmes Liste
21818 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 23 mai 2015 à 10:52 Citer     Aller en bas de page

Très drôle ! Bravo

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
666 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 23 mai 2015 à 11:09 Citer     Aller en bas de page

Très drôle et tellement vrai
félicitation

  gilles
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
414 poèmes Liste
13204 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
20 juillet
  Publié: 23 mai 2015 à 11:35 Citer     Aller en bas de page

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
21789 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 23 mai 2015 à 13:42 Citer     Aller en bas de page

C'est vraiment un bon loufoque, que de rires.
Tu diras à ta femme, que ses réactions pour le rugby, sont douteuses, elle doit rêver de Jonnhy wikinson
le fortiche de Toulon qui ne joue plus d'ailleurs.
Mais c'est toi qui as dû forcer sur le " ballon " de rouge
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14960 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
9 juillet
  Publié: 24 mai 2015 à 15:58 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir TitiKJ,

Merci pour ce partage plein d'humour !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 606
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0422] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.