Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 38
Invisible : 0
Total : 41
· Aude Doiderose · BORZEK · Peïo Sybarite
13243 membres inscrits

Montréal: 2 déc 04:10:41
Paris: 2 déc 10:10:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Comme un oiseau Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pinturicchio


Ti Amo Meno Di Domani, Ma Più Di Ieri...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
1149 commentaires
Membre depuis
18 juin 2005
Dernière connexion
5 avril 2019
  Publié: 8 mars 2011 à 17:05
Modifié:  8 mars 2011 à 18:49 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Comme un oiseau


Comme un oiseau à qui on a coupé les ailes
Il a été emporté dans son élan, tombant au sol
La vie a quitté son corps, en regardant le ciel
Ame éternelle, il le savait c’était son dernier vol

Une plume s’échappe et se dégaine telle une arme
Bien trempée dans l’encre de son sang rouge vif
Écrivant sur les murs de sa mémoire avec charme
L’amour qui en découle et coule sous ses griffes

Les flots de ses pleurs témoignant de sa souffrance
L’emmèneront sûrement à nouveau dans les rêves
Si lointains et qui l’animent encore un peu en transe
Quand il se nourrit de l’inspiration de sa sève...

Il volait vers de nouveaux horizons plein d’espoir
Mais le vent soufflait et en a décidé autrement
Il s’est perdu dans la violence d’un épais brouillard
Les rafales qui ont blessé ses ailes violemment

Le temps s’arrête,
Les heures se sont enfuies
Le temps n’est à la fête,
L’orage lui a repris la vie…


Comme un oiseau à qui on a coupé les ailes
La chute est lourde, la chute est douloureuse
Comme un cliché où l’on ne parle que d’elle
Lui est aussi triste de la savoir si malheureuse

Comme un oiseau à qui on a coupé les ailes un soir
Une plume se dégaine telle une arme, en silence
Les flots de ses pleurs témoignant de sa souffrance
Il volait vers de nouveaux horizons plein d’espoir

Un doux chevalier blanc, gardien de la paix
Déposant une rose au cœur du massacre
Soufflant dans le plus grand des secrets
Le poème d’un sentiment, le dernier sacre

Et l’oiseau peut alors se remettre à voler…


O.F.

  L'amour est une drogue dont on ignore les effets secondaires
Rabab


"Si Dieu n'avait pas fait la femme, il n'aurait pas fait la fleur..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
1520 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2010
Dernière connexion
23 janvier 2018
  Publié: 8 mars 2011 à 17:13 Citer     Aller en bas de page

Poignant, douloureux mais si beau... Merci du partage



Peace,

  Tout ce qui brille, offre à l'âme... Son parfum ou sa couleur... Si Dieu n'avait fait la femme, Il n'aurait pas fait la fleur... (V. Hugo)
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9823 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
25 novembre
  Publié: 9 mars 2011 à 08:53 Citer     Aller en bas de page

Pinturicchio

L'espace temps d'un homme dans la mort de cette oiseau est magnifique et la "chute" l'est tout autant, si j'puis dire....

Merci pour ce touchant partage

Sélénaé

 
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1031 poèmes Liste
16659 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
2 décembre
  Publié: 26 mai 2011 à 06:53 Citer     Aller en bas de page

L'image de l'oiseau est intéressante, elle m'évoque la fragilité...et ton poème s'il a des passages tristes,trouve sa justification dans l'amour par le fait que l'espoir apparaît entre autre dans le tout dernier vers. j'ai apprécié te lire, en tout cas !
amicalement.
pyc.

 
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
29 juillet
  Publié: 8 août 2014 à 20:39 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir Pinturicchio,

Merci pour ce partage émouvant !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1838
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0255] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.