Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 29
· monthery
Équipe de gestion
· Allantvers
13156 membres inscrits

Montréal: 25 mai 00:14:08
Paris: 25 mai 06:14:08
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Un autre débat de Lograth Les femmes bouleversées ... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ptitrayon


L'aimer sans le connaitre,est difficile mais, le connaitre sans l'aimer est impossible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
1488 commentaires
Membre depuis
11 avril 2005
Dernière connexion
23 avril 2007
  Publié: 10 juin 2005 à 09:05
Modifié:  12 août 2010 à 14:34 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Un autre texte d'opinion Lograth terminait comme suit:


**Bon, aviez-vous déjà remarqué que les femmes sont toujours en train de dire qu’elles sont pas capables de dire ce qu’elles ressentent sur ce site, tellement elles sont bouleversées par un écrit ? Ça m’fait rire, parce qu’on arrête pas de dire en psychologie que les femmes expriment leurs émotions, tandis que les hommes les refoulent, mais ça, c’est un autre débat !

Qu' en pensez vous??????

 
Ptitrayon


L'aimer sans le connaitre,est difficile mais, le connaitre sans l'aimer est impossible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
1488 commentaires
Membre depuis
11 avril 2005
Dernière connexion
23 avril 2007
  Publié: 10 juin 2005 à 09:30 Citer     Aller en bas de page

Bon tu es d,accord avec que
les hommes pas tous mais ont de la difficulter
a parler de leur sentiment

merci d'être passé
Marie-Jo
xxx

 
Marine

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
4952 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2002
Dernière connexion
23 mars 2015
  Publié: 10 juin 2005 à 09:39 Citer     Aller en bas de page

euhh....

ahh.. c'est une question de sexe?

Franchement je crois pas Martin

Perso, j'ai beaucoup de retenue... alors le site c'est pas vraiment le lieu pour le mieux m'exprimer...

Mais lorsque je mets sur un poème que j'aime et bien j'aime ! et je n'éprouve pas le besoin de raconter le pourquoi du comment...


un spécial à Martin
Marie

 
Ptitrayon


L'aimer sans le connaitre,est difficile mais, le connaitre sans l'aimer est impossible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
1488 commentaires
Membre depuis
11 avril 2005
Dernière connexion
23 avril 2007
  Publié: 10 juin 2005 à 10:53 Citer     Aller en bas de page

lollll Marie

tu es vraiment drole

bisous à toi
Marie-Jo

 
Ptitrayon


L'aimer sans le connaitre,est difficile mais, le connaitre sans l'aimer est impossible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
1488 commentaires
Membre depuis
11 avril 2005
Dernière connexion
23 avril 2007
  Publié: 10 juin 2005 à 11:05 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Franck
Bien moi aussi j'ai hate de
voir mon ami Martin venir donner
son commentaire car j'ai hate
de savoir la pensé derrière cette
question
aller Martin arrete de te cacher
et viens nous éclairer
Marie-Jo

 
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 10 juin 2005 à 16:11
Modifié:  11 juin 2005 à 01:09 par Lograth
Citer     Aller en bas de page

(Les femmes et leurs émotions)


Bon, ptit rayon !

Y a fallu que tu ramènes le sujet à présentant mon opinion que j’avais initié sur un autre sujet dans cette même section du site, mais sous un autre appelation que ce topic-là !
Me sentant spécialement interpellé par le titre (car je me doutais que tu r’mettrais ça comme j’avais bien deviné), il faut que je vous fasse part de quelques explications.

Effectivement, il est dit en psychologie humaine (et je n’ai pas avancé ça au hasard, contrairement à ce que Frank (et Marine) en pensent*, que dans les émotions, les femmes ont plus tendance à les exprimer que les hommes –et là, je ne parle pas du site, je parle dans le cas de la vie courante, ce qui n’est pas la même chose, c’est tout !
Mais, ça me fait rigoler pa’ce que quand je lis quelques commentaires de filles (des jeunes surtout, je pense) sur les poèmes du site, par contre, là, je n’arrête de voir des choses du genre :
« Ton poème m’a tellement touchée que je ne trouve pas les mots pour exprimer mes sentiments », mais je n’ai pas dit que c’était à chaque fois le cas pour chaque femme, bordel !.

Donc, la nuance que j’apportais, c’est que ça fait bizarre de lire de telles choses sur le site en rapport avec ce qui est possiblement vécu dans la vie quotidienne par les femmes et les hommes selon les avancées de la psychologie humaine. Simple remarque ou constatation découlant de ce fait, voilà tout ! À vous de juger !
Et pour les irréductibles, j’admets qu’ils existent aussi des hommes qui font ce genre de réflexion dans leurs commentaires sur des poèmes également (toujours sur le site de la passion), du même genre que l’autre :
« Ton écrit m’a bouleversé et je ne sais plus quoi dire, les mots me manquent, etc. ».
C’est sûr que ça existe aussi, je ne le nie pas, je ne parlais que pour mon observation citée par « ptit rayon » en rapport avec le débat.

Qu’il y ait également des hommes, dans la vie courante, qui soient capables de faire part de leurs émotions, ça existe aussi, bien sûr ! (Tu n’as pas à avoir honte d’avoir presque versé une larme, aevum, sur le film « Armageddon! », moi-même, j’ai presque eu un sanglot lors du «visionement» de « Million Dollar Baby » surtout à la fin, quelle sensibilité, hein !?

Franchement, ça m’amuse quand vous ne mettez pas les choses en perspective et vous en déduisez des faussetés de ma part et c’est rendu que, maintenant, je passe tellement de temps sur ce site à défendre mes opinions dans les sections suivantes « Textes d’opinion, « De tout et de rien », « Boîte à suggestions » que j’ai presque plus le temps d’aller lire des poèmes, aussi, venez pas vous plaindre !

Ceci dit, il me fallait apporter une explication significative à mon commentaire (en préambule) mis de l’avant par « ptitrayon » pour justifier ce débat initié par elle, suite à celui-ci.


-Sincèrement, lograth.


*Mes dires s’appuient sur un fait réel (bien que contestable selon certains) selon la psychologie moderne, enfin, considéré comme tel par cette dernière.

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Ptitrayon


L'aimer sans le connaitre,est difficile mais, le connaitre sans l'aimer est impossible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
1488 commentaires
Membre depuis
11 avril 2005
Dernière connexion
23 avril 2007
  Publié: 11 juin 2005 à 00:03 Citer     Aller en bas de page

lolll Martin
c'est sure qu'ont adore ça quand
tu laisse tes commentaire dans les texte
d'opinion tu es vraiment intéressant à lire
si tu na plus de temps pour les poèmes c,est
pas notre faute,je suis désolé je ne voulais
pas publier si ça pouvais t'embêter
mais moi ici je remarque que les hommes sont
beaucoup plus humain et sensible peut-être
parce qu'il écrive , je me souviens de mes
première pensée quand j'ai commencer sur ce site
je me disais lolll c'est pas un homme lui c'est une
femme, même a un poète d'ici je lui est déjà
poser la question car je n'étais vraiment pas
habituer c'est évident qui a des hommes qui
savent beaucoup mieux parler que des femmes et
sont plus sensible mais je crois que la majorité
c'est l'inverse mais sur le site je suis vraiment
épater, avant je montrais des chose que j'écrivais
à mon ex et lui il riais carrément de moi ce que je
fesais pour lui c'était une perte de temps
mais c,est certain que des hommes avec des émotions il en n'a beaucoup
désolé encore Martin
je ne voulais pas t'embêter
Marie-Jo
xxxxx

 
Ptitrayon


L'aimer sans le connaitre,est difficile mais, le connaitre sans l'aimer est impossible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
1488 commentaires
Membre depuis
11 avril 2005
Dernière connexion
23 avril 2007
  Publié: 11 juin 2005 à 00:09 Citer     Aller en bas de page

re Aevum

je suis entièrement d'accord avec toi
mais tu vois je ne suis tellement pas
habituer de voir un homme pleurer
que si j'en vois un c'est automatique
je me met à pleurer
je ne sais pas si c'est le milieu ou je vis
peut-être mais tu vois avec mon fils j'essaie
de lui expliquer pas parce qu'il montre ses
sentiments il ne seras pas pour autant un gai
et c,est vrai que la télé on vois pratiquement
toujours le sauveur des dames fragiles sans
défence et ses hommes dure et fort
tu vois c,est la même chose pour les femmes
on vois tellement la femme fragile
et pourtant maintenant combien de femme
font les métier d'homme
bon c,est assez j'ai assez parler lolll
Merci à toi d'être passé
Marie-Jo
xxxxx

 
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 11 juin 2005 à 01:07
Modifié:  11 juin 2005 à 06:32 par Lograth
Citer     Aller en bas de page


P'tit rayon, ça ne m'embête vraiment pas le sujet en question (sinon, je t'aurais pas permis de te sservir de mon commentaire, non?), c'est juste que j'ai l'impression ces temps-ci d'être tellement occupé dans les rubriques concernées que je manque de temps pour les autres, ne te sens pas coupable, pa'ce que ça veut pas dire que j'aime pas donner mon opinion, au contraire ! Si on m'apppui comme rachid et toi le faites (et quelques autres!) dans la majorité des cas, je suis comblé, car malgré mon humour mordant, je crois que j'arrive quelque fois à énoncer quelques vérités de La Palisse dissimulées sous une couche épaisse de fausse croyance et de préjugés. Ou alors, si je me trompe, c'est pas grave, pa'ce qu'autant en rire, n'est-ce pas? Donc, pas besoin de te sentir coupable, tu apprécies déjà pas mal de mes textes et opinions, alors je suis bien content!

Une petite note, cependant, quand tu réponds à un commentaire, ne fais pas de commentaire individuel pour chacun, mais utilise un commentaire et fais des sections séparées* pour répondre à chacun comme je fais ici et dans bien d'autres topics, car sinon un "modé" (modérateur) va t'avertir de toute façon, car c'est dans les réglements du site...

Ceci pour t'éviter la réprime comme déjà mentionné(e), j'espère que tu m'en voudras pas!

Mais merci de ton commentaire...


-lograth


*ceci dans le but, entre autre, d'éviter de surcharger le site par des commentaires personnels à chaque fois pour chaque poète auquel tu réponds.
_______________________________


Aevum, je suis bien content de voir et de savoir que déjà, tu es en majorité d'accord avec moi à 80%, malgré ma propension à utiliser une grande quantité de mots pour expliquer un sujet qui s'exprimerait en quelque peu, histoire de parfaire un style qui m'est propre, enfin, je pense... Si tu aimes (comme bien d'autres, j'espère!), tu m'en vois fort flatté, merci!

Et pour en revenir à la poutine, je ne cesse de le répéter, c'est un autre débat et comme tu dis, tu peux pas juger encore de la chose!

Maintenant, pour le reste de ton opinion concernant les hommes et les femmes sur le sujet de leurs émotions, je partage en partie ton avis, rachid, il y a aussi une question de société et de culture, ainsi qu'un aspect d'éducation, même si l'on recherche depuis des années l'abandon des stéréotypes homme-femme, ce qui nous donne aujourd'hui une génération de tarés chez les hommes (là, je blague et j'exagère les enfants!) qui ne cessent de se lamenter sur leur place et leur rôle dans la nouvelle société moderne.

C'est donc bien en "effet" malsain peut-être de cette même société comme tu le démontres à ton tour par des exemples pertinents.

-Sincèrement, lograth.

P.S. Mon but, en passant, ne pourrait être aussi que de faire prendre simplement conscience aux gens par le préambule "Aviez-vous remarqué que..., etc." de l'énoncé de mon affirmation qu'on soit d'accord ou non avec celle-ci, est-ce une démarche erronée que d'agir ainsi pourrait-on également se demander !!?

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 11 juin 2005 à 05:45
Modifié:  11 juin 2005 à 06:27 par Lograth
Citer     Aller en bas de page

Cher Franck, je te reconnais bien là, chercher la bibitte noire où il n'y en a pas!

"Aviez-vous remarqué... ?" me semble une remarque anodine tout autant que "Saviez-vous que... ?" ou "Aviez-vous vu que... ?"
à propos de mon commentaire sur les émotions homme-femme débattues ici, qu'aurais-je dû donc dire d'autre ? Ou simplement ne rien dire en citant exactement mon affirmation de la façons suivante :

"Les femmes sont toujours entrain de dire qu’elles sont pas capables de dire ce qu’elles ressentent sur ce site, tellement elles sont bouleversées par un écrit ? Ça m’fait rire, parce qu’on arrête pas de dire en psychologie que les femmes expriment leurs émotions, tandis que les hommes les refoulent, mais ça, c’est un autre débat !" sans mettre de "Bon, aviez-vous vu/remarqué" au commencement, ce qui nous amène à un commentaire encore plus affirmatif au sujet de la chose, ce que je dément et te concède même, mais à part le fait que je le dis bien moi-même, ceci entraîne un autre débat pusique nous y voilà en plein dedans, cette remarque préambulatoire "Bon aviez-vous remarqué?" ne sert d'autre que de prétexte à lancer le débat en question, donc où est le mal ?

Ça me fait penser à ces histoires de psychiâtres qui cherchent toujours à trouver des réponses au conditionnement des individus par l'explication thérapeutique remontant à la petite enfance (disucssion hypothétique et fictif, surtout qui suit) :

-Monsieur lograth, étendez-vous sur ce divan, nous y voilà... Alors, vous êtes venu de consulter au sujet de vos angoisses, n'est-ce pas? Alors, dites-moi tout et en premier lieu, pouvez-vous me dire pourquoi vous vous affublez de cette chemise verte à pois jaunes qui est de très mauvais goût et passée date, c'est-à-dire "de mode", ceci étant le résultat d'un traumatisme relié à la petite enfance, vous parents vous traitaient mal, n'est-ce pas?
On va décortiquer tout ça, vous allez voir! " s'exlama ainsi notre bon docteur "Mailloux"*

Alors, qu'est-ce que ça aurait pu me donner de lui dire (à ce psychiâtre que c'est parce que ma chemise jaune à pois verts (beaucoup plus seyante et à la mode, bien sûr) était au lavage que j'ai dû me contenter de l'autre, hein?

Tu vois où je veux en venir ? Il importe peu de préciser de la manière dont on apporte le sujet, le débat, au fond reste le même et je ne le nie donc pas! De la manière dont je l'amène n'a aussi guère d'importance, dans le fond, ce qui compte c'est l'affrimation elle-même sous jacente à l'idée présentée dans le commentaire en question, ce que je ne nie pas bien entendu.

Pour le reste, je suis d'accord avec toi sur les hommes qui viennent de Mars et les femmes de Vénus, puisque j'ai lu aussi le bouquin en question et je partage ton avis là-dessus, nous nous rejoignons donc à ce sujet (enfin, j'espère!) comme sur le fait du comportement ethnologique de l'espèce humaine en remontant le temps pour expliquer nos comportements d'aujourd'hui dérivés de là. J'ai tout saisi, car tu parles avec un individu ayant justement étudié en archéologie, histoire des civilisations antiques et en anthropologie également... Tu me remémores mes bonnes années d'études lointaines en me parlant d'ethonologie, un cours que j'avais adoré, mais, hélas, il est loin maintenant dans mes souvenirs d'antan).

Pour le reste de ton opinion, j'abonde aussi dans ton sens, bien que je comprenne pas l'allusion au fait que "Pour ce qui en est de prendre les messages que tu as sélectionnés, parcequ'ils vont dans ton sens, je ne pense pas qu'il s'agisse là d'une démarche scientifique", mais mis à part ce détail, je suis assez d'accord avec toi sur le reste.

-Sincèrement à mon tour, lograth!


*Je coris que tu es d'outre-antlantique, donc non québécois et je suppose que tu ne connais pas le "doc Mailloux", ainsi nommé, car c'est un psychiâtre très contreversé, ici, mais toujours très écouté, particpant à des lignes ouvertes et donnant son opinion à des émissions de télé, certains collègues (de sa propre confrérie lui reprochant justement ce fait, i.e. d'aller donner des opinions et des avis psychiâtriques sur des sujets particuliers ou même au sujet d'interlocuteurs radiophoniques dont il ne peut avoir à la base une connaissance substencielle avant de procéder à un diagnostic, tu vois?) n'aimant pas cela bien sûr, mais le monde (qu'il partage ou non son avis bien sûr!) l'écoute quand même, disais-je, puisque c'est un personnage haut en couleur qui ne mâche pas ses mots et ses avis à qui veut l'entendre. Mais, ceci est un autre sujet et au autre débat bien sûr qu'on pourrait une fois de plus ramener dans un autre topic et on en finirait plus! Mais j'espère que c'est pas là où tu veux en venir une nouvelle fois!

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 11 juin 2005 à 08:48
Modifié:  11 juin 2005 à 08:53 par Lograth
Citer     Aller en bas de page

Cher Franck, il m'est heureux de constater que malgré certaines notes discordantes, nous arrivons quand même, en fin de compte, à voir que nous arrivons à nous entendre sur le fond du sujet.

Quant à mon exposé sur la psychiâtrie qui n'a rien à voir avec le dit sujet de ce débat, bien entendu, il ne sert que de prétexte à rigoler de choses et d'autres, évidement, car j'espère que tu auras remarqué mon humour grinçant pour justifier mes dires ou les invalider dépendant de mon intention.

Ceci dit, outre le fait de mon aparté au sujet de la psychiatrie et du "doc Mailloux"*, je vois que nos domaines d'études sont ou ont été les mêmes, ce qui pourraient être intéressant d'en deviser à une autre occasion.

Quant à ton livre, "l'ABC des émotions"** par Claude Steiner, je ne connais pas, mais je suis prêt à le lire si je le trouve à la bibliothèque, garanti, et on pourra même, par la suite, en discuter en messages privés, comme tu dis, ça me ferait même plaisir, okay?

Un dernier petit détail, mais ne le prends pas mal, surtout. Je crois que tu as trop tendance à prendre certains sujets trop au premier degré alors que le but premier de mon intention (et de bien d'autres poètes) n'est que de faire rigoler les gens et de leur faire prendre conscience de certaines choses qu'on soit d'accord ou non.

Pour ce qui est de l'archéologie, de l'histoire et de l'anthropologie, voilà des domaines qui nous rapprochent et dont on pourrait discuter longtemps; on pourrait le faire en même temps qu'on parlerait du livre de Steiner en messages privés.

Pour le reste, je suis d'accord avec toi au sujet des polémiques et le reste, moi aussi, je passe trop de temps
à lire et commenter sur les polémiques au lieu de lire et de commenter des poèmes (ou d'en écrire moi-même ces temps-ci) au départ, mais moi, ça va par vagues...
Je suis pour un temps dans ces sections et puis je finis toujours par en revnenir aux poèmes, puis de retour ici, puis aux poèmes loufoques quand j'ai le goût de rigoler (et je l'ai souvent, car j'espère surtout ne jamais manquer d'humour!) par exemple, etc.

Mais je te comprends donc de trouver que tu passes trop de temps, ici, surtout qand on s'y met et qu'on y va de nos opinions, difficile de décrocher parfois, mais la beauté de la chose, c'est quand même de pouvoir le faire dans un certain repect, humoristique ou pas, ne crois-tu pas?

Aussi, n'ayant plus rien à rajouter, je te laisse là-dessus en te souhaitant également une belle journée ensoleillée (ici, le temps est gris, mais il fait chaud comme c'est pas possible!) à mon tour.

Bien à toi, lograth!

P.S. Et il m'arrive d'avoir des émotions agréables comme celle de rire, par exemple, j'en suis bien conscient, hélas! Et, ah oui! comme tu le dis si bien :
"Mais puisque tu n'es pas à la source de ce post, tu n'en est qu'à moitié responsable, je te l'accorde." alors j'espère que m'en voilà tout excusé (au sujet de ce commnetaire initial dans ce débat)

_________________________________

*Il est bien normal que tu ne le connaisses pas n'étant pas québécois, mais tu rirais sans doute du personnage en entendant ses diagnostics à l'écran au sujet de ses interlocuteurs qu'ils ne connaient même pas comme mentionné auparavant.

**C'est même pris en note!

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Ptitrayon


L'aimer sans le connaitre,est difficile mais, le connaitre sans l'aimer est impossible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
89 poèmes Liste
1488 commentaires
Membre depuis
11 avril 2005
Dernière connexion
23 avril 2007
  Publié: 11 juin 2005 à 17:12 Citer     Aller en bas de page

bonjour Martin
Je pensait que mon texte était trop long pour le faire juste d'un coup c'est pour ça que j'ai répondu en deux fois
lolll que je suis nul dans ces ordi
et pour ce qui est de votre sujet a toi et Franck
lolll lacher pas je vous lit et j,ai rien a ajouter
tout ces dis

Passser une belle journée
tout les deux
Franck et Martin
xxxx

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1569
Réponses: 11
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0898] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.