Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 438
Invisible : 0
Total : 439
· Dacie
13149 membres inscrits

Montréal: 24 févr 12:31:05
Paris: 24 févr 18:31:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: La femme à la voix douce... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
31 octobre 2019
  Publié: 25 sept 2011 à 04:55
Modifié:  25 sept 2011 à 04:59 par Serge
Citer     Aller en bas de page




La femme à la voix douce chantait sur le mont
Elle savourait la nuit passée près du cœur
Dans ses yeux jaloux mais sans haine
Se dessinait un suave souffle d’amour

Donnerait-elle ses jours pour n’être qu’heureuse à peine
Dormir près de moi sur le rouge serment d’aubaine
Danser sur le front de la nuit pour inventer un jour
De caresses chaloupées enivrantes et velours

Laisserait-elle les larmes attendre les demains
Qui projettent les yeux vers encore un départ
Et se gonflent de peur jusqu’à même les mains
Où le cœur s’est caché ou trot tôt ou trop tard

Saisirait-elle les désirs d’avant nous
Sans peur de nous perdre d’aimer
Sans trembler au vent d’amertume
Sans suspendre le temps de l’envie

La femme à la voie parfumée chantait sur le lit
Elle savourait sa nuit passée près du corps
Dans ses yeux jaloux et sans haine
Se dessinaient l’amour et toutes ses aubaines…



 
Fleur noire


aucun poème ne trouve de fin, la mort elle-même n'en est pas une
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
898 commentaires
Membre depuis
13 juillet 2004
Dernière connexion
9 août 2012
  Publié: 25 sept 2011 à 16:23 Citer     Aller en bas de page

tu m'as fait rêver
J'ai beaucoup aimé ces mots, très agréable lecture.

  Une petite saveur d'angoisse s'echappe a l'instant
ovnissimo


L’amour, c'est sentir votre coeur battre dans la paume des mains divines de Dieu. Ovni
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
3135 commentaires
Membre depuis
18 juillet 2008
Dernière connexion
12 février 2013
  Publié: 25 sept 2011 à 17:23 Citer     Aller en bas de page

La femme à la voix douce est toujours au loin.







  amour et poésie malgré tout
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
761 poèmes Liste
10434 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
22 février
  Publié: 26 sept 2011 à 11:59 Citer     Aller en bas de page

ta plume est delicate Serge

Mystic

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
28 décembre 2019
  Publié: 4 oct 2011 à 01:28 Citer     Aller en bas de page

La femme à la voix douce nous apparaît dans un poème aux tournures très intéressantes, car créant un rythme très vif...
certains passages s'enchaînent plus vite que d'autres, je trouve ça très bien, comme si ils étaient parlés, et qu'à certains moments, il fallait pouvoir reprendre son souffle pour repartir à nouveau...ta plume est un aller simple pour le plaisir de lire !
amitié chaleureuses.
pyc.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1086
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0335] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.