Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 189
Invisible : 0
Total : 193
· freeman · NathLover · Tristamourir · valise
12919 membres inscrits

Montréal: 16 oct 19:51:47
Paris: 17 oct 01:51:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Caméra Obscura. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
840 poèmes Liste
5273 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 19 mars à 14:59 Citer     Aller en bas de page

(poème absurde sur une histoire du cinéma)

Je bande annonce tout en bêlant et noir
Des palans accolés au nouveau verbe avoir -
Devant: thons, corps, ans, pellicules
Reliés, versatile l'espiègle vestibule.

Tourne invisible la lueur du saoul - "Arrrhhh!!!"
Des visiteurs sans carnets de voyage -
Trafiquants d'art, me payant, Star trek, tard
Tu mets: cœurs, caisses, poques, au même étage.

Je mezzanine, désarmant, de Tolède
En (ad)mettant, sous pression, Archimède -
Le vieil Ouest, terne, te captive, aux éclairs
Faisant le "buzz" en été, niant la lune, hier.

Joue le jour,la nuit te suit par séquences
D'Ys, paraissant paresser au comptoir
Les yeux pliés, plissant avec aisance
Des vues mutines aux désirant regards.

Je zoome à rire, errant d'E.T. en "splash"
Clouté, zébré, piétinant l'ombre aux Clash -
Des lobes, j'active, mais défenses d'y voir!
Hélas, tu sais retoucher le fond du miroir.

Passent 2 Pi, cadors, en roux canin, fluo des sang
Perle à rebours la reine se plaint d'être à mi-temps
Que dire que d'air si tu te situes à Sion
À compter les plans larges en "neuneuro-vision".

Hubix.

 
Lipstick Cindy


L'homosexualité n'est pas une alternative à l'hétérosexualité mais une autre forme d'amour (Nina B).
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
1214 commentaires
Membre depuis
2 mars
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 19 mars à 21:09 Citer     Aller en bas de page

Ta précision entre parenthèse est d'une super justesse

  «Si une femme a du génie, on dit qu’elle est folle. Si un homme est fou, on dit qu’il a du génie. (Louky Bersianik 14.11.1930 - 3.12. 2011 auteure de L’Euguélionne l’un des premiers livres féministes au Québec)
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
561 poèmes Liste
3265 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 20 mars à 09:49 Citer     Aller en bas de page

Bravo, c'est joli les jeux de mots bien cachés

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
840 poèmes Liste
5273 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 20 mars à 15:45 Citer     Aller en bas de page

Merci Cindy, ODIN, pour vos commentaires pertinents...

Comme le titre l'indique, il est tout à fait possible que ce poème soit et reste obscur pour certain(e)s, la cinéphilie n'étant pas la panacée de LPDP (mis à par Riaga), donc, j'assume pleinement et ne faisant pas de copinage (je te mets un com si tu m'en mets un lol), seuls ceux qui oseront franchir le pas de l'entrée en matière, seront récompensés, c'est à dire, auront leurs pseudos cités avec mon amitié...

Au-delà, les parenthèses servent souvent à ajuster le fond d'une pensée et de montrer quelle direction suivre, plus ou moins...

Les jeux de mots se basent sur rien et c'est là le danger, au risque de n'être pas saisis immédiatement et de disparaitre dans une totale indifférence et c'est bien dommage, car, l'humour, en poésie et sans aucun doute ce qu'il y a de plus difficile, voire de plus ardu, à composer...

Amicalement vôtre...

Hubix.

 
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
1355 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 20 mars à 18:34 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Hubix,

Bien évidemment, je ne possède qu'une petite culture cinématographique alors bien entendu je ne peux tout décrypter cependant le sourire ne m'a pas quitté... et je suis assez curieuse de lire encore pour améliorer toujours un peu plus ma compréhension...
Arfffffff Entre Hubix et Odin.... mon cerveau bat l'anse cervicale...

Mon amitié

V

 
RiagalenArtem


"Vivre éternellement serait aussi difficile-me semble-t-il-que dormir toute la vie" эт&#
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
111 poèmes Liste
2683 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
4 octobre
  Publié: 20 mars à 18:50
Modifié:  20 mars à 19:48 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Salut, Hubix,
Impossible de ne pas zoomer...indeed. (en passant, okd'oc pour ta piqûre de rappel, si juste...; - )). J'avais besoin d'évasion tonight tt bossant et faute de me trouver un bon film, me v'là en "break'attitude"...ta caméra obscura (avec ttes les références joyeusement en-mêlées), c'est aussi absurde qu'un dialogue entre Harpo Marx et Buster Keaton^^...

Amitiés...
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Cedoit être un four invisible." Gustave Flaubert
Lipstick Cindy


L'homosexualité n'est pas une alternative à l'hétérosexualité mais une autre forme d'amour (Nina B).
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
1214 commentaires
Membre depuis
2 mars
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 20 mars à 20:33 Citer     Aller en bas de page

faisant pas de copinage (je te mets un com si tu m'en mets un lol), seuls ceux qui oseront franchir le pas de l'entrée en matière, seront récompensés, c'est à dire, auront leurs pseudos cités avec mon amitié..

Moi non plus je ne fais pas de copinage je suis nouvelle sur le site et n'en connais pas encore tous les usages et si je mets un commentaire c'est parce que ça me parle en bien ou en mal

l'humour, en poésie et sans aucun doute ce qu'il y a de plus difficile, voire de plus ardu, à composer...

Tu as parfaitement raison de la difficulté de faire de l'humour en poésie et ton poème en est pour moi l'illustration
Surtout qu'il y a plusieurs sortes d'humour mais quel qu'il soit pour toucher sa cible il faut qu'il soit compréhensible
J'aime pas l'humour basé sur des jeux de mots empaquetés à la queue leu leu que l'on doit relire dix fois pour tenter de les comprendre

  «Si une femme a du génie, on dit qu’elle est folle. Si un homme est fou, on dit qu’il a du génie. (Louky Bersianik 14.11.1930 - 3.12. 2011 auteure de L’Euguélionne l’un des premiers livres féministes au Québec)
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
840 poèmes Liste
5273 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 21 mars à 16:01 Citer     Aller en bas de page

Merci aux derniers arrivants, sachant que ce texte n'est pas encore en phase d'auto-destruction, il est toujours possible d'y jeter un œil, celui-ci vous sera d'ailleurs rendu intact après usage...

Varh, non, je disais ça juste pour embêter celles et ceux qui le sont (cinéphiles), à part Riaga qui l'est vraiment... Je ne suis pas non plus le fada qui répond à toutes les questions concernant l'histoire du cinéma mondial des origines à nos jours, sans se tromper aucunement, faut pas exagérer, faut savoir rester humble, je reconnais d'énormes lacunes, tant mieux d'ailleurs, j'ai encore tant à apprendre... Mais, disons, que j'ai juste constaté que le cinéma, soit en poésie, soit en discussion est peu présent, c'est donc un fait, quoi!

Riaga, le titre a sans doute trompé plus d'un sur le fond, mais j'avais pas trouvé autre chose au départ, vu que je suis parti du titre.. Sinon, je constate que tu a des attitudes variables, qui doivent sans doute s'adapter aux circonstances et c'est très bien... Quant au dialogue de sourd, on pourrait peut-être entendre des "Poët Poët!", à cause de Harpo, mais cela me semble proche de lui, qui aimait beaucoup les femmes et la course à pieds (derrière les femmes)...

Cindy, le copinage se fait à partir d'une certaine connaissance des connaissances que tu te fait au bout d'un certain temps et qui peut durer aussi longtemps que ne dure les moments doux (non, ça c'est du Bashung!), disons tant que l'amitié créée peut durer...

Mais tout ceci n'est qu'un constat tout à fait personnel et subjectif qui ne concerne que moi et la subjectivité acquise dès lors que je me suis rendu compte que cela était tout à fait possible et fort probable et que personne n'est venu me dire le contraire...

Après, je trouve intéressant les commentaires qui veulent dire quelque chose, qui analyse, un peu, qui explique, un peu, les critiques bonnes ou mauvaises, constructives, beaucoup, etc.

Concernant la complexité évidente à composé un poème loufoque qui ait tous les ingrédients tenus dans le sens du mot loufoque, il suffit de constater la petite quantité de poèmes de ce genre produite...

Amicalement vôtre...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 283
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0460] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.