Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 22
13163 membres inscrits

Montréal: 19 août 21:29:02
Paris: 20 août 03:29:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Le mal à l'âme Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
18 avril 2018
  Publié: 7 avr 2017 à 15:17 Citer     Aller en bas de page

Le mal à l’âme

J’ai du bon
et du mauvais
du laissez faire
mais peu de faux-semblant
et parfois une folie douce
qui se la coule douce
mais au vestiaire
de mes années folles
j’ai laissé la farandole
de toutes mes idées noires
de mes peurs bleues
et de mes rages vertes;
elles n’ont plus lieu
elles se sont fait la malle
pour une autre étoile
sans chichi ni tralala
ont mis les voiles
et ne restent que mes vagues à l’âme
qui ne parviennent à franchir la lame.

  Libellules
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
1734 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
18 août
  Publié: 8 avr 2017 à 04:12 Citer     Aller en bas de page

bonjour Libellules
quelle bonne idée de laisser au vestiaire tous ces états d'âme quand ils ont de mauvaises couleurs, mais certains sont tenaces

  Critiques acceptées
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
447 poèmes Liste
21878 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
15 août
  Publié: 8 avr 2017 à 10:07 Citer     Aller en bas de page

Et mettre le feu à tout ce qui fait mal et respirer le bleu , la douceur que tu peux encore espérer, c'est bien d'avoir mis les voiles, libre enfin.
Bises LIBELLULES;
J'ai bien apprécié la façon d'avoir su employer les mots, avec subtilité et originalité.
ODE 31 - 17

  OM
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
18 avril 2018
  Publié: 8 avr 2017 à 11:38 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous les 3 d'être passés par là et d'avoir laissé votre marque.

Appotamox, c'est très vrai, je chantonne avec résolution, mais la jeune fille dont tu parles est bien loin derrière moi . . . je chantonne d'autant plus gaiment car je goûte maintenant à la vie avec un esprit plus libre et le coeur en fête.

Xenia, oui, il ne faut pas les laisser grandir et nous pourrir le coeur, mais tu as raison, certains états d'âme sont tenaces. Ceux-là, si tu arrives à les mettre sous cloche et à les regarder se débattre vainement sans plus entendre leur voix, alors tu peux te considérer sur la bonne voie. Je crois que j'en suis arrivée-là avec ces petits monstres débonnaires qui me divertissent plus qu'ils ne m'aggressent.

Ode ma chère Ode, que tes paroles font du bien: "mettre le feu à tout ce qui fait mal et respirer le bleu"
et ne pas oublier de danser et chanter autour de ce feu enchanteur qui t'allumes de joie.

Amitiés

  Libellules
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
148 poèmes Liste
4181 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
4 août
  Publié: 8 avr 2017 à 12:01 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,
Petit poème (par la taille) optimiste et réaliste en forme de poing final.
amicalement

  Poésie, la vie entière
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
18 avril 2018
  Publié: 8 avr 2017 à 12:25 Citer     Aller en bas de page

Jean-Louis, how clever! J'adore l'image du 'poing final'

Amitiés

  Libellules
Varh


la vie, ce rêve réel qui peut se tranformer en cauchemar en gardant les yeux ouverts; je les ferme
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
1415 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2016
Dernière connexion
13 février
  Publié: 8 avr 2017 à 14:49 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Libellules...

Avec les années, souvent nous nous sentons plus libres et nous savons distinguer des horizons qui nous étaient jusqu'alors inaccessibles... J'adore l'optimisme malgré parfois les sournoises vagues à l'âme ....

Merci de cette lecture....

Avec toute ma sincère amitié
V

 
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
18 avril 2018
  Publié: 8 avr 2017 à 17:51 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Hubix,

Un grand merci pour les commentaires. J'apprécie beaucoup. J'avoue que je ne savais pas où placer ce poème car est il plutôt personnel; je ne me sentais pas triste du tout et 'divers' est trop impersonnel, c'est ainsi qu'il a atterri dans les Loufoques par défaut.

Bonsoir Vahr,

Je trouve que tu as entièrement raison quand tu dis:
"Avec les années, souvent nous nous sentons plus libres et nous savons distinguer des horizons qui nous étaient jusqu'alors inaccessibles"

Des fois, il suffit de changer son regard sur les choses et
on s'aperçoit que les haies à franchir sont en fait contournables
et qu'on perd son temps à essayer de sauter par-dessus.

Amitiés

  Libellules
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
351 poèmes Liste
3645 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
17 août
  Publié: 9 avr 2017 à 02:29 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Libellules,
Il faut aller de l'avant en laissant derrière soi les états d'âme nocifs. En avançant dans la vie on apprend à distinguer ce qui est essentiel. Distinguer c'est déjà bien et appliquer c'est mieux.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
18 avril 2018
  Publié: 9 avr 2017 à 14:47 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pichardin
Il faut aller de l'avant en laissant derrière soi les états d'âme nocifs. En avançant dans la vie on apprend à distinguer ce qui est essentiel. Distinguer c'est déjà bien et appliquer c'est mieux.
Amicalement
Pichardin



Merci de cet excellent conseil.

Amicalement

  Libellules
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
3297 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
15 août
  Publié: 9 avr 2017 à 18:05 Citer     Aller en bas de page

C'est aussi léger et coloré qu'une...non, des libellules...; -)....Mais le mal est dans la vague quand elle submerge le vaisseau...dans le "fog". Anyway, thxs pour cette belle allégresse en partage...Tiens, une phrase de Lloyd :"C'est le rire qui construit ma maison" (et il n'était pas vrmt gai dans la vraie vie ms c'était un battant)...


Amitiés...
Riaga....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
libellules

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
415 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2016
Dernière connexion
18 avril 2018
  Publié: 10 avr 2017 à 16:15 Citer     Aller en bas de page

Merci de ces gentils commentaires Riaga.
Si on parle du même Lloyd il a aussi dit: "Liberty has restraints but no frontiers."
En tout cas, j'aime beaucoup la citation

Amitiés

  Libellules
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
1er août
  Publié: 8 août 2017 à 05:26 Citer     Aller en bas de page

Bonjour....

Je suis heureux de ma lecture, parce qu'on te sent bien intérieurement.
J'admire cette capacité à avoir su laisser derrière bien des choses négatives, et ta philosophie que tu développes dans tes commentaires, entre autre l'évocation de ces haies qui se dressent devant nous. Les contourner au lieu de souffrir à essayer de passer au dessus, une telle image je la garde précieusement.
J'espère que tu ne m'en voudras pas de ne pas avoir commenté que le texte, mais aussi ce qui suivait.
Amicalement.
pyc.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 671
Réponses: 12
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0448] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.