Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 12
Invisible : 0
Total : 14
· Lachésis (Moirae) · josette
12918 membres inscrits

Montréal: 26 juil 00:44:48
Paris: 26 juil 06:44:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: J'aime pas (chanson) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
20338 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 19 mai à 10:20
Modifié:  19 mai à 13:47 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page



Chanson à la manière de Bobby Lapointe



Je les aime pas
Les petits suisses
Pitance pâteuse
Goût de papier
On en donne au dîner
À bébé pour le faire croître
C'est du calcium
Autant donner du plâtre
Au petit bonhomme

Le petit suisse c’est de l’ennui
Le plâtre, au moins, permet l’enduit (bis)

Je n’aime pas
Non plus la paella
Les mamas en font
Quand le papa est là
Les longues antennes
Des gambas grouillent
Les coquilles se démoulent
Le poulet a la chair de poule
Se demandant ce qu’il fait là

No paella señora por favor*
Je ne suis pas poubellivore** (bis)

De paella à Nutella
Il n’y a qu’un pas
Et là je ne vous suis pas
Quand il en mange
l’eunuque est gras
Et l’huile de palme
Pour la forêt, ses habitants
C’est du napalm :
Bye-bye les orang-outang

Heureusement que Mandela
Ne mangeait pas de Nutella (bis)


* Désolée, non merci, sans façons, je n'y tiens pas, Madame, à votre ragougnasse*** répugnante. Vous pouvez vous la carrer**** quelque part (où vous voulez) ou bien la servir à d'autres touristes en mal d'authenticité ibérique. Et merci de ne pas me regarder avec cet air courroucé, vous n'êtes pas gitane et donc vous n'avez pas le duende*****, dommage pour vous.

** Poubellivore : néologisme qui signifie mangeur (euse) de poubelles

*** Ragougnasse : mélange hétéroclite d'ingrédients qui par ailleurs peuvent être bons, mais séparément.

***** Carrer (fam) : s'installer quelque part, et, par extension, mettre quelque chose dans un endroit particulier de son anatomie. Exemple : "ta paella tu sais ce que tu peux en faire ? tu peux te la carrer dans…".

***** Un « duende », est le terme commun pour désigner les démons domestiques (trasgos) ; Il faut attendre 1956 pour que l'Académie espagnole l'intègre comme « charme mystérieux et ineffable » et le rapporte au flamenco, « los duendes del cante flamenco ». Elle y reconnaît dès lors cette disposition spéciale rappelant la transe, où le génie, l'inspiration, vient soudainement et tout réussit sans virtuosité à l'interprète musicien, chanteur ou danseur (Wikipedia).


  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
2794 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 19 mai à 11:29 Citer     Aller en bas de page


Houla,
Je ne verrai plus la paella du même oeil...

Le poulet qui se demande ce qu'il fait là...

Mais les petits suisses, ça peut aller
(sauf les petits pots qui coupent comme des lames de rasoir, ce qui n'est pas l'idéal pour un petit bonhomme...)
Apparemment, le directeur de la société qui fabrique les fameux petits suisses ne s'en est jamais rendu compte...

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
QUOIQOUIJE

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
180 poèmes Liste
3909 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2013
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 19 mai à 11:56 Citer     Aller en bas de page

Quand les gambas gambillent des gambettes,
que les anguilles languissent dévêtues
et que le rosé nous fait tous rougir la tête,
les boulettes enrobées dérobent nos vertus.

Bon appétit

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
20338 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 19 mai à 13:14 Citer     Aller en bas de page

Citation de Le Poète Masqué

Houla,
Je ne verrai plus la paella du même oeil...

Le poulet qui se demande ce qu'il fait là...

Mais les petits suisses, ça peut aller
(sauf les petits pots qui coupent comme des lames de rasoir, ce qui n'est pas l'idéal pour un petit bonhomme...)
Apparemment, le directeur de la société qui fabrique les fameux petits suisses ne s'en est jamais rendu compte...



Le petit suisse il faut le démouler et la banane l'éplucher, sinon le bébé innocent mange tout. Idem pour la paella : il ne faut pas manger les coquilles ni les antennes.
Merci LPM


Citation de QUOIQUOUIJE
Quand les gambas gambillent des gambettes,
que les anguilles languissent dévêtues
et que le rosé nous fait tous rougir la tête,
les boulettes enrobées dérobent nos vertus.

Bon appétit



Il y en a qui mettent des anguilles dans la paella ??? Seigneur...
Tiens, le rosé non plus je n'aime pas, ni la sangria d'ailleurs.
La liste est longue...
Merci de ton passage QQOIJ

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine

Administratrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
333 poèmes Liste
10696 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 19 mai à 13:15
Modifié:  19 mai à 13:18 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Tu n'en n'aurais pas une version chantée ? J'adorerais t'entendre la faire après quelques vers de vin blanc.
Et puis ces paroles ne pouvaient - être que de toi avec leur petit côté cul-cul

  Il faut beaucoup de temps pour refroidir un cœur et mille fois plus encore pour le réconforter.
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
20338 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 19 mai à 13:37 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Tu n'en n'aurais pas une version chantée ? J'adorerais t'entendre la faire après quelques vers de vin blanc.
Et puis ces paroles ne pouvaient - être que de toi avec leur petit côté cul-cul



Non, rien de cul-cul là dedans. C'est d'une sincérité bouleversante, dans le fond. Je me dévoile, je me mets à nu. Le petit suisse est une allusion à mon enfance malheureuse, la paella c'est mon angoisse sexuelle, le Nutella est un manifeste écologique.

Pff, tu n'as rien compris…

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
suri
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
165 commentaires
Membre depuis
20 avril
Dernière connexion
15 juillet
  Publié: 19 mai à 14:11 Citer     Aller en bas de page

Je suis ravie de voir que quelqu'un partage et décrit si bien l'horreur que j'éprouve devant la paella. Du moins, dans ce poème. C'est important de savoir qu'on est compris... Je crois.

._.

A bas le Nutella.

...

Merci pour cette charmante chanson ^_^

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
304 poèmes Liste
2980 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
14 juillet
  Publié: 25 mai à 12:43 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Aude,
je ne pense pas que tu fasses la fine bouche quand le nu est là.
Par contre tu peux être écœurée quand l'amende est là.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
20338 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 25 mai à 13:12 Citer     Aller en bas de page

Citation de Pichardin
Bonjour Aude,
je ne pense pas que tu fasses la fine bouche quand le nu est là.
Par contre tu peux être écœurée quand l'amende est là.
Amicalement
Pichardin



Ça dépends du nu. Quant à l'amende sur mon pare-brise, elle me rend enragée.
Merci de ton passage Pichardin

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
85 commentaires
Membre depuis
11 mai
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 27 mai à 08:26 Citer     Aller en bas de page

aller aller, vous avez écris ça parce-que vous n'avez jamais gouté les petits suisses mélangé à la crème de marron.
et la paella, son riz au safran et les délicieux morceaux de poisson ? humm ?
je plaisante, comme on dit les gouts et les couleurs...
j'ai aimé les jeux de mots du poème et sa légèreté, je l'ai digéré.



 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
20338 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 27 mai à 09:59 Citer     Aller en bas de page

Citation de Fried
aller aller, vous avez écris ça parce-que vous n'avez jamais gouté les petits suisses mélangé à la crème de marron.
et la paella, son riz au safran et les délicieux morceaux de poisson ? humm ?
je plaisante, comme on dit les gouts et les couleurs...
j'ai aimé les jeux de mots du poème et sa légèreté, je l'ai digéré.





Petits suisses plus marrons : double dose bourrative.
Mais comme tu dis les goût et les couleurs.
Merci de ton commentaire Fried

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
20338 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 27 mai à 14:07 Citer     Aller en bas de page

Citation de Fried
aller aller, vous avez écris ça parce-que vous n'avez jamais gouté les petits suisses mélangé à la crème de marron.
et la paella, son riz au safran et les délicieux morceaux de poisson ? humm ?
je plaisante, comme on dit les gouts et les couleurs...
j'ai aimé les jeux de mots du poème et sa légèreté, je l'ai digéré.





Et le petit suisse au riz crème de marrons, safran et poisson c est bon ?
Merci de cette idée de recette Fried

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
18 poèmes Liste
85 commentaires
Membre depuis
11 mai
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 29 mai à 13:19 Citer     Aller en bas de page

il faut essayer le mélange salé sucré est souvent interressant :-)

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
20338 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 29 mai à 14:18 Citer     Aller en bas de page

Citation de Fried
il faut essayer le mélange salé sucré est souvent interressant :-)



Oui, sans doute, mais je n'en suis pas tout à fait convaincue.
De toute façons la nourriture n'est pas un sujet qui me passionne.
Mon texte est un plus un défouloir, il est stupide mais j'assume.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
274 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
24 juillet
  Publié: 9 juin à 04:53 Citer     Aller en bas de page

Super. Un texte que j'aurais aimé écrit.

Moi aussi j'ai la même impression que toi. J'ai toujours eu l'impression que le poulet n'avait rien affaire là. Dans la vie courante, j'ai horreur des personnes qui s'invitent.

Amicalement.

J.

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
652 poèmes Liste
20338 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 9 juin à 06:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de Joker
Super. Un texte que j'aurais aimé écrit.

Moi aussi j'ai la même impression que toi. J'ai toujours eu l'impression que le poulet n'avait rien affaire là. Dans la vie courante, j'ai horreur des personnes qui s'invitent.

Amicalement.

J.



Et je ne te parle pas d'une spécialité portugaise nommée "carne de porco a l'antejana" qui mélange porc et coquillages.
Pour moi c'est résolument haram.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 217
Réponses: 15
Réponses uniques: 8
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0849] secondes.
 © 2000 - 2017 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.