Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 29
· Williams Student · Aude Doiderose · arthurluberlu
13029 membres inscrits

Montréal: 19 déc 07:03:01
Paris: 19 déc 13:03:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Mordre la vie Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
336 poèmes Liste
3394 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
19 décembre
  Publié: 5 nov 2017 à 11:03
Modifié:  6 nov 2017 à 02:25 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Mordre la vie

Il y a ceux qui préfèrent partir en fumée,
Après une belle cérémonie bien allumée.
Pour ces ardents dévots de la crémation
C'est la dernière étape de la purification.

Ils s'imaginent, après cette fournaise,
Être fin prêts pour une nouvelle genèse.
Renaître de leurs cendres, tel le Phoenix,
C'est leur obsession, une vraie idée fixe.

Il y a ceux qui privilégient la mise en terre,
Après une célébration vibrante et austère.
Pour ces fervents apôtres de l'inhumation
C'est une indispensable mise en condition.

Ils se persuadent ainsi que la mise en boîte,
Même s'il s'agit d'une simple caisse étroite,
Leur procurera une meilleure conservation
Pour, ensuite, ressusciter dans la jubilation.

Qu'importe de finir sa vie enfoui ou cramé,
De l'un ou l'autre il n'y a de quoi se pâmer.
Ne prenons pas encore la place du défunt
Et mordons la vie comme un crève la faim.

Pichardin

  Pichardin
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
414 poèmes Liste
21197 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 5 nov 2017 à 11:22 Citer     Aller en bas de page

Cela se voit que tu as été inspiré par le jour des morts.
Brrr! Tu me fais froid dans le dos, mais la fin de ton loufoque me fait me ressaisir.
Ton poème est bien construit.
Moi je préfère le " Mourir d'aimer " de différentes façons, c'est à son bon vouloir, mourir d'aimer en ingurgitant plusieurs verres de vin, dans une cuite, mourir d'indigestion, mourir de choses plaisantes...Et mourir en dormant, on ne sait jamais, le prince charmant pourrait venir embrasser celle qui s'est assoupie, car la belle au bois " d'or ment ".
Bon je m'éloigne du sujet, mais mordre la vie à belles dents, c'est la mordre comme dans un bon croissant au beurre, ou un chou à la crème.
Bises PICHARDIN.
ODE 31 - 17
Des mots subtils que ce loufoque peut contenir

  OM
ODIN
Impossible d'afficher l'image
J'ai une langue, qu'elle soit utile et subtile!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
667 poèmes Liste
3934 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2012
Dernière connexion
19 décembre
  Publié: 5 nov 2017 à 12:13 Citer     Aller en bas de page

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
718 poèmes Liste
21375 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
19 décembre
  Publié: 5 nov 2017 à 14:07 Citer     Aller en bas de page

Sujet des plus intéressants :
Mordre les défunts c'est le rôle du croque mort.
Le prince charmant de la belle au bois dormant est un baise mort.
On pourrait imaginer un pince mort ou un gratte mort ou un chatouille mort...
Tout est bon pour revenir à la vie.
Moi je suis une pense mort et c'est déjà pas mal.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
1007 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
17 décembre
  Publié: 6 nov 2017 à 05:48 Citer     Aller en bas de page

J'aime ce doux-mélange entre l'humour sous-jacent à ton propos et cette mise en scène d'une forme d'épicurisme qui résume ton poème.

J'ai particulièrement apprécié

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
191 poèmes Liste
10353 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
19 décembre
  Publié: 6 nov 2017 à 08:01 Citer     Aller en bas de page

Bien aimé la chute !

  ISABELLE
Jean-Louis


J'ai défait la solitude. Il n'y a pas de chevet où je ne puisse m'asseoir. Andrée Chedid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
138 poèmes Liste
3483 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
19 décembre
  Publié: 8 nov 2017 à 13:16 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir
Excellent; c'est bien balancé entre fumée et vers...de terre mais il reste également l'embaumement méthode égyptienne et la cryogénisation à -196 degrés .
Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière (ex ULM47)
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
2568 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
13 décembre
  Publié: 12 nov 2017 à 05:28 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Pichardin
Un texte très positif qui fait plaisir à lire.
Et que je ne considère vraiment pas pour un loufoque.
Il faut mordre la vie.
Bien dit.
Bonne journée
Christophe

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
336 poèmes Liste
3394 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
19 décembre
  Publié: 16 nov à 01:44
Modifié:  16 nov à 01:45 par Pichardin
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ode,
le chien de mon voisin n'arrête pas de mordre son propriétaire, il faut dire aussi que mon voisin s'appelle LAVY (je te rassure, c'est de la pure fiction).

Bonjour Odin,
merci à toi d'être venu lire ce loufoque.

Bonjour Aude,
si le croque mort se trompe dans son "diagnostic", il peut s'en mordre les doigts par la suite !

Bonjour Nico,
merci pour ton commentaire qui me touche beaucoup.

Bonjour Isabelle,
il fallait bien cette chute là pour ne pas tomber dans le macabre.

Bonjour Jean-Louis,
oui bien sûr, le choix est plus vaste que ça.

Bonjour Cidnos,
oui mais pour mordre la vie encore faut il avoir de bonnes dents.

Amicalement à vous
Pichardin

  Pichardin
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
414 poèmes Liste
21197 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
18 décembre
  Publié: 16 nov à 01:51 Citer     Aller en bas de page

Je reviens sur cet excellent écrit.
Tu peux mourir d'une piqure de serpent ce qui fait que la vie perd de son importance. C'est coule l'oeuvre d'un écrit entre la vie et la mort.
Bises ODE 31 - 17

  OM
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
336 poèmes Liste
3394 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
19 décembre
  Publié: 28 nov à 01:00 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Ode,
toujours ton humour qui me ravit, merci !
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 518
Réponses: 10
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0357] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.