Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 20
Invisible : 1
Total : 23
· ODIN · Galatea belga
13041 membres inscrits

Montréal: 22 sept 17:16:48
Paris: 22 sept 23:16:48
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Après le crash... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee
Impossible d'afficher l'image
Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
766 poèmes Liste
5652 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 27 déc 2017 à 08:47 Citer     Aller en bas de page

J'étais toujours hétéro Clash
Dans un concept éthéré bruineux
Repeignant les "je veux!" en flash
Sur la route d'un sourire pulpeux.

Il pleuvait des confettis d'hémoglobine
Le poids des maux me rendait sourd
J'écrasais, contrarié, mes sanguines
Toutes les stations services brûlaient d'amour.

Les rues ont retenu l'esprit des pas
Qui titubaient au firmament du vide
J'écrivais sur un morceau de bras
Mon épitaphe, sous le regard d'un kid.

Il riait, le clown hydrocéphale
Et sa langue affranchissait la nuit
Contre un mur l'affiche de "Hannibal"
J'étais à quémander le sommeil à crédit.

Les réverbères comptaient les moutons volants
Que j'aspirais à respirer la laine
Dans une brume suave au regard salissant
Une brune slave - Où?, dit, Allen.

Maintenant les mainates sifflent faux
Les avis ont la vue qui baisse, tant
Que la poussière pousse l'hier à l'eau
Raison de plus pour tuer le temps.

Je suis d'ailleurs, homme, ici, depuis peu
Cherchant à changer d'ode, en vain
Les saints s'étranglent au zéro cafardeux
Ainsi, contrite, la veine est sans œufs...

Hubix.

 
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
670 poèmes Liste
14561 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 27 déc 2017 à 08:56 Citer     Aller en bas de page



Un crash qui me touche, je dois l' avouer...



Gala

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
324 poèmes Liste
3212 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
3 septembre
  Publié: 28 déc 2017 à 02:40 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Hubix,
tu "crash" sur tout ce qui bouge on dirait ! Tu m'en mets plein les yeux avec ton flash !
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Chrys Freux


Aussi longtemps que tu croiras en l'espoir, il y en aura toujours au moins en toi.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
369 commentaires
Membre depuis
8 août 2017
Dernière connexion
13 septembre
  Publié: 28 déc 2017 à 09:45 Citer     Aller en bas de page

L'ambiance de ton poème m'a l'air beaucoup moins catastrophique que le crash. D'ailleurs, c'est tous les jours comme ça chez toi ?

Chrys

  La liberté totale, avec le respect pour seule limite.
M@rselO


“ Les lèvres de la sagesse sont closes, excepté aux oreilles de la raison „ — H. Trismégiste
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
26 poèmes Liste
759 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2017
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 28 déc 2017 à 12:26 Citer     Aller en bas de page

"Les réverbères comptaient les moutons volants..."

Ainsi, tu étais dans l'avion de St Exupéry ?
Mais s'il y a à boire et à manger pour plusieurs jours, et si la faim justifie le moyen, je commencerais bien par le bas, pour contenir... la varice !

Réaliser le crash parfait, en évitant le clash, mérite aussi 👍

  M@rs
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 298
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0268] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.