Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 122
Invisible : 0
Total : 125
· Xenia · Fried
Équipe de gestion
· Maschoune
13267 membres inscrits

Montréal: 20 oct 02:49:52
Paris: 20 oct 08:49:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Adieu je me soustrais Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 27 juil 2012 à 11:35 Citer     Aller en bas de page

Perdu à mon cou
Joue le kakou
Même sans un sou
Je mets les bouts

Tu n’as plus de souvenirs
Sur la base de notre avenir
Qui voudrait s’endormir
Pourquoi encore tenir

Ton pays me passionnait
Tandis ma vue se tannait
Ne pas nous revoir il le soupçonnait
Un manteau d’amertume il le savait

Adieu je me soustrais
A quoi servent les regrets
Tendres baisers à rassembler
Dans une boîte refermée

Ta famille ennemie
Celle qui prie m’a tout pris
Si j’ignore leur mépris
Mon ciel devient gris

Tes yeux coquins me diront
Ne leur prête pas attention
De nous rien ils ne comprendront
Que reste-t-il de notre passion

Ne me prends pas en pitié
L’envie je veux l’enrayer
Je préfère ainsi caresser
Les souvenirs que les briser

Adieu je me soustrais
A quoi servent les regrets
Tendres baisers à rassembler
Dans une boîte refermée

Les pistes glacées me rappellent
Désormais ce village rebelle
Lequel me reconnaissait telle qu’elle
Les Sibylles m’ont en fait rendu belle

Je lâcherai comme de coutume
Les blessures que je résume
Délirants vestiges que j’exhume
Si tant à souhaiter qu’elles s’assument

Ma vie pèse un âne mort
Mon histoire à croque-morts
M’a déjà mise dehors
Pour moi, y a-t’il une aurore

Adieu je me soustrais
A quoi servent les regrets
Tendres baisers à rassembler
Dans une boîte refermée

Un temps je tournerai en rond
Momentanément je visiterai le fonds
Une période d’acception
S’annonce des accommodations

Tu resteras proche de moi
Un cataplasme sur une jambe de bois
Ecouter ta sagesse parfois
Cocasse alternative toutefois

J’apprécie mieux la vérité
Pas la peine d’en rajouter
Dans ma chambre ajourée
D’autres enflammées soirées

Adieu je me soustrais
A quoi servent les regrets
Tendres baisers à rassembler
Dans une boîte refermée

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 18 août 2012 à 15:59 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

" J'ai enlevé la retenue, additionné la clarté des mots, bel écrit, une rupture vaut mieux , parfois....... soit pour mieux revenir, soit tout simplement ce n'est pas le bon. "

Merci pour le commentaire et le pardonne aisément, d'autant -j'en suis désolée - que je ne suis certaine d'en comprendre tout le sens.

Merci en tout cas pour les encouragements.

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1016 poèmes Liste
16392 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 24 oct 2012 à 12:06 Citer     Aller en bas de page

"Tes yeux coquins me diront
Ne leur prête pas attention
De nous rien ils ne comprendront
Que reste-t-il de notre passion"

une strophe parmi d'autres, mais une strophe qui me parle beaucoup...pas facile d'échapper au jugement des autres, encore plus quand ils ne comprennent pas ce qu'on ressent, ce qu'on vit...j'ai hélas vu des ruptures pour cette raison, et je serais très mal à l'aise si je me retrouvais dans la peau de celui qui détruit !
sinon concernant l'écriture, j'apprécie l'idée de la rime identique dans la strophe, ça crée des jeux de sonorités intéressants !
amitiés très sincères à toi.
pyc.

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 24 oct 2012 à 15:05 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup PYC,

Le jugement (vis-à-vis des autres et celui qu'on a pour soi) est très destructeur, oui.
Merci pour passage et critique constructive.

Cath

 
Auto dit d'acte


On voudrait revenir à la page où l'on aime mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts (Lama
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
807 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2012
Dernière connexion
17 septembre 2017
  Publié: 8 nov 2012 à 14:10 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Catherine, je rejoins pyc pour la même strophe, j'ai vécu une rupture qui ressemblait à cela. Mais à la lecture de tes mots, celle-ci me semble belle et pleine de bon sens. Peut-être que je me trompe.

Une belle leçon de vie en tous cas...

Cordialement F.d

  pmjb
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 10 nov 2012 à 04:03 Citer     Aller en bas de page

F.d,

Tu as raison, la vie fut belle en son temps, on s'accroche, puis, on se défait. Les choses n'arrivent pas par hasard, elles nous font grandir. Autant en profiter pour comprendre ce qu'il faut comprendre.

Merci pour ton partage.

Catherine

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
692 poèmes Liste
14864 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 1er févr 2015 à 03:41 Citer     Aller en bas de page

Un cataplasme sur une jambe de bois...

efficace image !

je suis revenue lire...

bon dimanche !

Bisous

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 1er févr 2015 à 04:11 Citer     Aller en bas de page

Merci bien, Lilia, c'est gentil à toi de re-lier.

Bisous,
Cath

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 1er févr 2015 à 04:11 Citer     Aller en bas de page

Merci bien, Lilia, c'est gentil à toi de re-lier.

Bisous,
Cath

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1400
Réponses: 8
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0400] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.