Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 11
Invisible : 0
Total : 11
13210 membres inscrits

Montréal: 22 sept 00:34:57
Paris: 22 sept 06:34:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Au poète vers-bœufs Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
4548 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 30 avr 2018 à 17:58
Modifié:  2 mai 2018 à 13:39 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

 
Au poète vers-bœufs
 
Souffrez mon ami, que vos trois vers
(À Gille) ne sont qu’à moitié pleins,
Quand c’est vous, sans façons, que je plains
De ce peu d’esprit mis au travers.
 
Il ne suffit pas de quelque rime…
Exposer sur le champ sa raideur
Pourrait vous valoir quelque raide heure.
Lors, acceptez qu’un peu je vous brime.
 
Si vos vers valent mieux que les miens,
C’est consumés dans la cheminée.
Si je les vois, bancals, cheminer
C’est mon dieu qu’ils ne riment à rien.
 
Eussiez-vous profité des leçons
Que j’offre, sans détour, de bon cœur,
Vous auriez perdu toute rancœur
Et, partant, embelli vos façons.
 
À l’impossible nul n’est tenu !
Je ne veux souiller vos vers pâlis.
Si je préfère au combat l’oubli
C’est qu’ils sont d’un certain… convenu.
 
 
vers-bœufs[ , lire verbeux
 
 


  La vie commence à chaque instant.
DeviousF
Impossible d'afficher l'image
Aimes toi et les autres t'aimeront.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
169 commentaires
Membre depuis
5 mars 2018
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 30 avr 2018 à 18:00 Citer     Aller en bas de page

Merci pour cette agréable lecture. La leçon est profitable pour tous !

  Plume déviante
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administrateur

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
420 poèmes Liste
13424 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 1er mai 2018 à 01:49 Citer     Aller en bas de page

Un jolie verve pour un poème mise-au point que j'ai beaucoup apprécié.

 
Maschoune

Modératrice


Je voudrais tout savoir pour pouvoir tout t'apprendre et tout avoir pour pouvoir tout te donner-Brel
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
206 poèmes Liste
11299 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 1er mai 2018 à 04:15 Citer     Aller en bas de page

Un ton qui résonne un peu comme un règlement de compte... peut-être ?

  ISABELLE
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 1er mai 2018 à 07:29 Citer     Aller en bas de page

Et vlan ! Qui en prend pour son grade ?
"Je ne veux souiller vos vers pâlis " A mon avis ce ne sont pas des vers polis, à en croire le sujet et le personnage à qui tu attribues ce loufoque.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
4548 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 1er mai 2018 à 08:51
Modifié:  1er mai 2018 à 08:53 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Ha ha ha !

Merci à tous.

Ce poème a été écrit lors d'un week-end avec des amis. L'un d'eux, sachant mon goût pour l'écriture poétique, suggéra que l'on s'envoie quelques... "amabilités" par poèmes interposés. J'ai répondu à son poème "Mes vers font un effet bœuf", dédicacé "gentiment" à un de nos amis commun qui porte le patronyme de Gille.

Une sorte de battle avant l'heure.

Nous nous étions bien amusés.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
351 poèmes Liste
3647 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 2 mai 2018 à 01:34 Citer     Aller en bas de page

Bonjour JB,
il y a aussi le poème collectif, réunis autour d'une table à traquer le bon vers et puiser son inspiration avec l'aide de quelques verres de bon vin et à se tortiller comme un ver pour être le premier à avoir l'idée du siècle ...ou de la soirée !
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
NicoNavel


La poésie est cette musique que tout homme porte en soi
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
1153 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
16 septembre
  Publié: 2 mai 2018 à 05:42 Citer     Aller en bas de page

Une bien belle composition à n'en pas douter

 
Pieds-enVERS


Qu'importe si l'alexandrin est mal chaussé à partir du moment où il a une semelle musicale
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
1652 commentaires
Membre depuis
31 janvier 2015
Dernière connexion
9 septembre
  Publié: 2 mai 2018 à 12:38 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir

Un "ace " mortel !!le vous lui donne encore plus de force !!
Mais ton explication était nécessaire à cette joute versifiée ....ah ah , il en prends plein son vers !

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
4548 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 2 mai 2018 à 13:42 Citer     Aller en bas de page

@ M@arselO, Pichardin, NicoNavel, Pieds-enVERS, merci de la visite et du com.

M@rselO, oui... tu peux, mais ton regard n'est hélas pas très clair.

Pichardin, il est vrai que les verres étaient également de la partie.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
551 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 9 avr à 18:04 Citer     Aller en bas de page

Bravo pour ce poème et les jeux de mots qui l'accompagnent. Et vous retombez bien sûr vos pieds.

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
173 poèmes Liste
4548 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
21 septembre
  Publié: 10 avr à 01:29 Citer     Aller en bas de page

Merci Fried. J'aime finir mes verres la tête haute.

Et à Pieds-enVERS avec retard (sorry) : il en a pris plein ce qu'il mérite.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 466
Réponses: 11
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0709] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.