Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 485
Invisible : 0
Total : 488
· QUOIQOUIJE · Lachésis (Moirae) · HF.TELLER
13155 membres inscrits

Montréal: 2 avr 11:06:01
Paris: 2 avr 17:06:01
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Cartographe Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
MonCielEstCrypté


Penser l'impensable, Nommer l'inommable, Contester l'incontestable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
85 poèmes Liste
475 commentaires
Membre depuis
13 mars 2011
Dernière connexion
20 mars
  Publié: 18 sept 2012 à 21:45 Citer     Aller en bas de page

Tout ce temps, j’ai dormi à la frontière d’un rêve
Comme au bord d’une falaise
Le vertige me prend le cœur à la gorge
Avant de me clouer sur le plateau

Aux phalanges

Chaque fois

Chaque fois
Ton visage

Chaque fois des royaumes verdoyants
Chaque fois la carte des étoiles
Chaque fois
S’écrasent d’immenses vagues
Explosée en nuées de soleil et d’orages

Oh

chaque fois ton visage

  T'es bien jolie, mais est-ce que tu fond sur la langue?
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
704 poèmes Liste
15012 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 19 sept 2012 à 00:36 Citer     Aller en bas de page

Chaque fois des royaumes verdoyants
Chaque fois la carte des étoiles
Chaque fois
S’écrasent d’immenses vagues
Explosée en nuées de soleil et d’orages

Oh

chaque fois ton visage



:cali

lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
3949 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
16 mars
  Publié: 4 oct 2012 à 23:20 Citer     Aller en bas de page

Rêve d'amour rédhibitoire au repos ! C'est plus que de l'amour c'est du "toi en moi"....

Et quand l'onde explose ainsi aux éléments naturels...C'est un beau plaisir de lecture qui résonne aux vibrations...






  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
2 avril
  Publié: 5 oct 2012 à 05:41 Citer     Aller en bas de page

il doit être radieux de beauté, ce visage...c'est comme ça qu'on le ressent au travers de tes mots !
et ça fait très plaisir à lire...j'aime ce plein d'images, toutes agréables à découvrir !
amicalement.
pyc.

 
Edgardth L Magnus


Trop ironique pour vous
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
40 commentaires
Membre depuis
21 avril 2013
Dernière connexion
27 mai 2013
  Publié: 1er mai 2013 à 20:14 Citer     Aller en bas de page

Aurais-tu eu la chance d’apercevoir, ne serait-ce que l'espace d'un temps le paradis?
Jolies encres,
Ed'.

  Ce qu'on a tous en commun, c'est qu'on nous a donné la vie. Ce qui nous différencie c'est que certains savent mieux s'en servir et d'autres pas du tout.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 516
Réponses: 4
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0432] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.