Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 16
Invisible : 0
Total : 16
13055 membres inscrits

Montréal: 11 déc 23:06:31
Paris: 12 déc 05:06:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: La force des faits bleus... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee
Impossible d'afficher l'image
Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
765 poèmes Liste
5759 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 27 mai à 15:11
Modifié:  28 mai à 15:11 par Hubix-Jeee
Citer     Aller en bas de page

Lorsque les vers avaient pieds
Le tout rentrait dans l'orme
Le maréchal était déchaussé
Le micron respectait l'énorme.

J'avais rendez-vous au mât teint
La nuit du jour précédent
La ruée vers l'orphelin
Au show de lave nue, d'encens.

En dégoupillant la tête d'Incon
L'histoire vit King Crimson renaître
À l'autre bout, deux hydres à Vion
Au charme peint d'une forêt de hêtres.

Un frêle "on" feuleur, sortant d'art
Faisait le buzz sur l'écran-pont
D'Alma Réville surlignant STAR!
Sur la peau d'un iguanodon.

J'étais en ponction à Fort-Tune
Heureux de l'autre, euro de l'être
Devant l'éclat de nouvelles lunes
Où je vais, derrière le feu, naître.

Des vis, âgées, prenaient le pas
Sur quelques sols datant de Thrace
Laissant les croupes honnir Vana
La déesse à tête de limace.

Un siphon fondait sous l'heure
D'élégantes marquises maquillées
Qui murissaient sur un lit-cœur
Drapé d'ors rayés et de bleues taies.

J'entrais entier, les traits tirés
Dans l'addenda d'un livre d'Yves Ress
Des petits tubes en clin d'œil, laminé
Un coup des pôles éthiques, plein d'adresses.

Dans le substrat d'une évidence
Un rond douillet effeuillait l'aube
S'explosant l'encéphale, à dix stances
Au vain flou rire d'un veuf en daube.

Depuis, quand calent les raies, pensives
À la tonte des rêves azurés (?)
J'en réponds d'œufs, ma mère, l'oisive
Qui s'en flétan qu'un bar à quai...

Hubix.

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
3424 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
19 août
  Publié: 28 mai à 11:07 Citer     Aller en bas de page

Hallucinant !

Une fantastique créativité verbale, où les jeux de mots sont rois !

Extra !

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Hubix-Jeee
Impossible d'afficher l'image
Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
765 poèmes Liste
5759 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 28 mai à 15:11 Citer     Aller en bas de page

Merci Le Poète Masqué...

J'ai l'impression, dans ce que tu écris et qui me touche, que tu es le seul à l'avoir remarqué...

Le loufoque, c'est de l'extravagance, de la folie, du bizarre, de l'outrageux, du maboul, ce qui défini adjectivement assez ce texte-là...

Bien entendu, comme tu le souligne, les jeux de mots sont nombreux, parce que je considère qu'ils sont à la base de cette catégorie où l'on se doit de dépasser l'entendement et le bon sens, sortir de la logique, déraper verbalement, quitte à devenir inquiétant, puisque l'étrange entre également dans la composition d'un loufoque... le tout est d'éviter le côté gentillet, mielleux, attentionné...

C'est toujours ce que j'essaie de faire au mieux, tout en sachant la difficulté pour y parvenir en espérant, bien sûr, y être parvenu...

Amitiés...

Hubix.

 
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
115 poèmes Liste
3424 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
19 août
  Publié: 29 mai à 09:57
Modifié:  29 mai à 10:03 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Citation de Hubix-Jeee
Merci Le Poète Masqué...

J'ai l'impression, dans ce que tu écris et qui me touche, que tu es le seul à l'avoir remarqué...

Le loufoque, c'est de l'extravagance, de la folie, du bizarre, de l'outrageux, du maboul, ce qui défini adjectivement assez ce texte-là...

Bien entendu, comme tu le souligne, les jeux de mots sont nombreux, parce que je considère qu'ils sont à la base de cette catégorie où l'on se doit de dépasser l'entendement et le bon sens, sortir de la logique, déraper verbalement, quitte à devenir inquiétant, puisque l'étrange entre également dans la composition d'un loufoque... le tout est d'éviter le côté gentillet, mielleux, attentionné...

C'est toujours ce que j'essaie de faire au mieux, tout en sachant la difficulté pour y parvenir en espérant, bien sûr, y être parvenu...

Amitiés...

Hubix.



En effet, je crois avoir compris le processus de création, que tu expliques très bien. Rien de banal, en effet, des expressions inédites à chaque vers ; il faut un peu s'accrocher en lisant,– surtout pour moi qui reste dans une certaine construction prosaïque, sans dérapages extravagants ; et pourtant la démarche retient mon attention : de l'extravagance, de la folie, du bizarre, de l'outrageux, du maboul… du "louf", précisément !

J'aurais presque envie de me lancer dans ce type d'écriture, le temps d'un poème... Il s'agit d'une sorte de brainstorming poétique, de "synectique" individuelle, pour employer un mot plus didactique, démarche selon laquelle "toute créativité passe par le croisement de deux plans qui n'ont aucun rapport logique entre eux". Odin verse également dans ce type d'écriture, si je ne me trompe, mais en prose ; et cela donne des textes toujours hallucinants, à tel point que l'on se demande d'où provient tout ce délire verbal... Etonnant !


Amitiés




  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Hubix-Jeee
Impossible d'afficher l'image
Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
765 poèmes Liste
5759 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
11 décembre
  Publié: 29 mai à 15:32 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir LPM et EFL, pseudos qui font un peu syndicat ou association, voire ligue...

Effectivement, LPM, ODIN, est plus dans la prose, et utilise des jeux de mots basés, très souvent, sur des noms propres, ce que je fais moins, mais, lui, ses compos deviennent parfois ardues à lire, pour la compréhension, faut juste prendre son temps pour saisir où se situe le jeux de mots, vu que les siens se suivent, voire se chevauchent, mais, ça donne à ses textes un rythme saccadé, par rapport aux sonorités des termes qu'il emploie, qui n'est pas facile d'appréhender... Moi, j'essaie de garder une musicalité régulière, pour que, à l'oreille, ça reste assez agréable, même lorsqu'il s'agit l'allitération... Sinon, ton idée est excellente, après il reste à la mettre en pratique...

EFL, génial, je ne sais pas, ce que je sais c'est que la conception n'est pas toujours facile, il faut de la justesse, après, le jeu de mot peut être un plus au sujet traité, lui apporter, justement, une couleur, un son, différent du reste du vers, tant qu'à l'oreille, cela reste un bon son...

Je signale que je ne fais pas des jeux de mots pour amuser la galerie, mais que ceux-ci s'incluent dans ma logique poétique, cela naît instinctivement dans l'intention, mais ne constituent pas la base du poème, ni un passage obligé...

Amicalement vôtre...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 281
Réponses: 4
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0362] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.