Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 312
Invisible : 0
Total : 312
12981 membres inscrits

Montréal: 24 juin 20:01:22
Paris: 25 juin 02:01:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: La mer Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
alouette 33
Impossible d'afficher l'image
la vrais grandeur consiste à être maître de soi-même
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
18 commentaires
Membre depuis
8 décembre 2017
Dernière connexion
13 juin
  Publié: 11 juin à 14:09
Modifié:  12 juin à 13:16 par Emme
Citer     Aller en bas de page

La ligne d'horizon est basse
Les nuages pleins de pluie
La mer est lasse
de recueillir ce flux.

Elle se révolte
les vagues s'emportent
elles foutent le ciel
dans un vacarme cruel.

Les bateaux entrent au port
laissant l'océan à son sort,
le vent balaie les airs
l'ambiance est balnéaire.

Dans le fond aquatique
il n'y a pas de panique,
les poissons sont paisibles,
le calme irrésistible.

  pour savoir qui tu est, écoute ton silence
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
196 poèmes Liste
6293 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 12 juin à 02:37 Citer     Aller en bas de page

merci alouette 33

et l'horizon nous invite
à d'autres vacarmes actuels
dans une ambiance qui s'évite
pour des calmes irréels.

j'ai aimé.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
389 poèmes Liste
20484 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 12 juin à 12:29 Citer     Aller en bas de page

Dans les loufoques oui et non, mais peut être as- tu raison, ces nuages sont fous, si la mer est lasse, la terre l'est encore plus.
Les eaux déferlent sur les routes, dans les champs, dans les maisons et les pauvres gens n'en peuvent plus.
C'est vrai, souvent la mer se met en colère, nous avons des tempêtes, des orages et cela devient monstrueux comme la folie des hommes.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
alouette 33
Impossible d'afficher l'image
la vrais grandeur consiste à être maître de soi-même
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
18 commentaires
Membre depuis
8 décembre 2017
Dernière connexion
13 juin
  Publié: 13 juin à 09:54 Citer     Aller en bas de page

Bonjour, en effet, la folie des hommes pousse le monde au débordement divers: déluge, sécheresse exessif et des tompettes violente. Il y a aussi un débordement de peur qui pousse à la haine et la violence
Amicalement
alouette 33

  pour savoir qui tu est, écoute ton silence
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
389 poèmes Liste
20484 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
24 juin
  Publié: 13 juin à 12:43 Citer     Aller en bas de page

Les débordements qui poussent à la haine et la violence, ça peut se comprendre. Quand on est trop atteint par des actes qui mènent à la perte d'êtres chers et la perte de soi
Bien amicalement ODE 31 - 17
Mais il faut écrire le plus possible, faire des loufoques et des poèmes d'amour pour évacuer le mal être.

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 96
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0348] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.