Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 319
Invisible : 0
Total : 322
· DeviousF · isabelleguy · Lacase
12994 membres inscrits

Montréal: 23 juil 13:26:04
Paris: 23 juil 19:26:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Réflexion sur une citation, façon stand-up. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
58 poèmes Liste
1266 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
14 juillet
  Publié: 2 juil à 12:59
Modifié:  2 juil à 16:41 par Emme
Citer     Aller en bas de page

C'est fort ce que révèle cette citation : "lorsque la femme connaîtra sa valeur, l'Homme commettra moins d'erreurs."

La femme serait donc vraiment stupide pour qu'après des millénaires, elle n'ait toujours pas réussi à connaître sa valeur ??? Non mais faut l'dire. C'est quand même pas moi qui ai inventé ça. Ce qui est encore plus fort, c'est que cette citation culpabilise la Femme, d'empêcher l'humanité, tout entière, de reconnaître ses erreurs. Le mot Homme est écrit avec un h majuscule. Donc c'est bien de l'humanité dont il est question quand il écrit Homme. On remonte pratiquement au péché originel, avec ça, non ? Ouah ! C'est pas un peu risible ? Ensuite plus loin, dans son argumentaire, l'auteur de la citation nous explique que la vraie valeur de la femme prendra effet lorsqu'elle aura conscience de son rôle de... je vous le donne en mille... vous trouvez pas ? De son rôle de mère.

Public : ouuuuh ouuuuh ouuuh !

Eh oui, je sais. Mais attendez, il n'a pas tort. C'est là, un des rôles de la femme. Mais est-ce là son seul et unique rôle, à la femme ? Il l'écrit de cette façon : " elle donne la vie, l'élève, la nourrit et l'éduque. De ce fait, il m'apparaît clair qu'elle a la passionnante et lourde charge de se connaître et d'apporter la paix dans le monde. " Dit comme ça, ça semble d'une telle évidence ! "
Donc, s'il y a des guerres dans le monde, des conflits dans les sociétés, c'est parce qu'elle, la Femme, n'élèverait pas assez bien, et en permanence ses enfants. C'est un peu ça, non ? Si je comprends mal, il ne faut pas hésiter à me reprendre. Plus loin encore, il flatte l'ego de la femme en affirmant que c'est un privilège que d'être une reine... une reine au foyer ??? Genre fée du logis ??? ... Il manquerait plus que les sept nains et une méchante sorcière. Hi hi hi

Public : clap clap clap clap ah ah ah ah ...

C'est un privilège que d'être le centre de quelque chose : qu'il dit. Je pense que j'ai mal compris le sens profond de cette citation. Mais j'avoue que ça m'fait bien rigoler. S'il y en a un dans la salle qui peut m'expliquer ? Vous monsieur ? Non ? Vous voulez pas vous risquer.

Public : eh eh eh eh wouarf wouarf wouarf !

Il avoue tout de même que l'homme est con. Ça me rassure. Quand même attendre des millénaires pour s'en rendre compte et ne pas avoir progressé... On se demande vraiment qui fait plus de mal à l'humanité ?? L'homme ou la femme ?

Public : ah ah ah ah trop fort hi hi ho ah ah ah

Mais ??? Dites-moi ! Avant la libération des femmes, (ou de la Femme, c'est comme vous voulez) elles étaient toutes à élever leur progéniture au foyer, non ? Et pourtant cela n'a pas empêché toutes les guerres de se produire ???? Trop drôle ! J'adore ce mec !

Il écrit : " cependant, dans nos sociétés, c'est la femme qui trinque. L'homme peut coucher dix mille femmes, même en le taxant de bordel, salaud, et que sais-je encore, cela n'est pas mal perçu, mais qu'une femme s'offre ce luxe... Ouch ! Ça fait mal d'être taxé de pute. "

Mais ça fait plus mal à qui ? Qu'une femme soit taxée de pute ? Dans une société où la pensée dominante est masculine ? Je dirais même plus, dans une humanité où la pensée dominante est masculine. À qui ça fait le plus de mal ? Plutôt à l'homme qui se sentirait humilié que sa "chose" puisse le tromper ? Qu'est-ce qu'il en sait que ça fait mal d'être traitée de pute ? En a-t-il eu l'expérience ? Laissez-moi rire !
Pourquoi amener la discussion sur le sexe, tout d'abord ? La femme trinque partout. Au travail, dans la société... Alors certains diront que justement elle serait plus heureuse et en sécurité au foyer.
Que personne ne pourrait ainsi la calomnier. Mais c'est au sein même de la famille que la femme est le plus en danger. Non ?
Tant que cette société sera seulement gouvernée par des hommes, il y aura des putes. L'homme étant ce qu'il est, il y aura des putes officielles et des putes officieuses. Et des putes malgré elles. Et cela même dans une société hyper-traditionnelle, conservatrice et religieuse. Et peut-être même plus dans ces sociétés-là. Car là, les putes y seraient considérées comme des esclaves, des êtres sans âme, des biens meubles. La citation la plus juste aurait dû être celle-ci : " lorsque l'homme reconnaîtra la valeur de la femme, l'humanité commettra moins d'erreurs. " Encore mieux : " lorsque l'humanité reconnaîtra la valeur de la vie, alors elle commettra moins d'erreurs. "
L'auteur m'éclairera sûrement sur tout ça. Car sur une autre page, il lance cette citation : " celui qui a évoqué, se doit d'être prompt à en parler. " Et là, sur cette citation, je n'ai rien à redire. Hi hi hi !

Public : oh oh oh hi hi hu hu hu clap clap

Et comme il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. En voilà un qui rajoute en disant que la femme a du mal à se comprendre elle-même. Ce qui sous-entendrait que ce serait donc à l'homme de penser pour elle ? Oui ?? Non ??
Et puis, ça se congratule.

Alors oui. La femme qui est en moi...

Public : ah ah ah hi hi ah clap clap

... Non non, attendez ! la femme qui est en moi, s'insurge contre ces mots venus d'un autre âge. Et elle ne sait quoi penser de ces mots élogieux : amour profond, sincère et respectueux que l'homme éprouverait pour elle. Hi hi hi !

Si je devais résumer, j'emprunterais la citation d'une personne qui a aussi commenté cette citation : " quand l'homme cessera d'être aussi con, la femme pourra être considérée à sa juste valeur. "

Public : ah ah ah ah ah

Et on me dit maintenant que tout cela était une farce. C'est de l'humour. Ah bon ??? Je n'ai vu aucune subtilité, aucun indice me permettant de voir que c'était de l'humour. De la provocation, tout au plus. De l'humour ??? Vraiment ??? Non !!! ??? Il y a tout de même une vérité que je tire de ce sujet : c'est que l'on doit pouvoir rire de tout. Je dirais encore mieux : on doit pouvoir faire de l'esprit sur tout. Car l'esprit est bien le propre de... de qui déjà ?

Public : ah ah ah ah

Ah bon, de l'humour ??? Sans rire ?? Si c'est le cas, ah ben. Du coup, c'est plus drôle. Du tout.


Oooh j'rigole. Oh la la ! Si on peut plus s'marrer. Hi hi. Merci public, j'vous adore !

Public : Ouais ! Bravo ! Super ! Clap clap bis clap clap ! Jean-Claude, t'es l'meilleur ! Clap bis clap clap...

Baisser de rideau.


PS : tous les rires et toutes les expressions du public ont été préenregistrés. J'avoue.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
393 poèmes Liste
20585 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 2 juil à 14:25 Citer     Aller en bas de page

Ben dis donc JEAN - CLAUDE, c'est du concentré, je relierai ce loufoque, mais ce que j'en conclurai, je ne sais trop.
L'homme, la femme...Deux êtres si différents et qui malgré tout se complètent.
Ce que je sais, c'est que la femme dans certaines contrées, la femme ne mangeait pas à table avec l'homme. Elle servait et parfois, elle couchait au grenier.
C'est de l'histoire ancienne.
Il y a des hommes atroces, comme des femmes mégères.
Dans l'histoire, il faut voir comme certaines femmes étaient odieuses.
C'est le fric qui fait faire les guerres...
Je m'égare, mais il est vrai que la femme en général est plus mère qu'épouse.
Je ne veux pas entamer un débat, mais ton loufoque par endroits m'a bien fait rire et à relire surtout
Bises JEAN - CLAUDE
ODE 31 - 17

  OM
DeviousF
Impossible d'afficher l'image
Aimes toi et les autres t'aimeront.
   
Statut: En ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
134 commentaires
Membre depuis
5 mars
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 2 juil à 19:33
Modifié:  5 juil à 13:14 par DeviousF
Citer     Aller en bas de page

Un Stand Up ! Une rareté sur ce site ! Bien que cette forme d'expression ne m'a jamais réellement plue (peut être à cause des rires enregistrés et forcés ), je dois reconnaître que c'est un habit bien taillé pour ton argumentaire qui est d’ailleurs solide et bien ficelé.

Quant à la citation..... C'est l'héritage de siècles de croyances et de traditions obsolètes...... Les hommes arrêteront de faire des erreurs quand ils réfléchiront au respect du à leurs mères/sœurs/filles de la part de leurs confrères.

  Plume déviante
Le Poète Masqué


Bonjour/bonsoir chers amis. Merci de votre présence sur mon profil !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
114 poèmes Liste
3379 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2012
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 3 juil à 00:43
Modifié:  3 juil à 00:43 par Le Poète Masqué
Citer     Aller en bas de page

Excellent !!


Surtout la fin, qui plombe tout :
" tous les rires et toutes les expressions du public ont été préenregistrés. J'avoue. "


Tu nous fais rire, en nous incitant à réfléchir.
Un langage sans retenue, dans une scène loufoque : une farce fantastique, avec tout ce que l'on peut en apprendre !


Extra !

  Vous pouvez prendre connaissance de mon système de versification, si vous le souhaitez (système personnel qui s'écarte des règles purement classiques).
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
58 poèmes Liste
1266 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
14 juillet
  Publié: 3 juil à 12:00
Modifié:  3 juil à 12:01 par Jean-Claude Glissant
Citer     Aller en bas de page

Merci Ode, de ton passage sous ces mots. Tu as raison, c'est le fric qui fait les guerres de nos jours. Pour gagner plus de fric. On fait la guerre à certains pays sous prétexte à plus de démocratie dans le monde. En fait le vrai prétexte, c'est d'imposer un même système économique. Toujours pour enrichir ceux qui ont déjà trop d'argent. Enfin c'est mon opinion. Bises Ode !

DeviousF, merci pour ces mots laissés sur cette page. Peut-être que je m'y remettrai pour une autre réflexion. De même pour les citations. Moi je les aime quand elles ont un caractère universel. Clic : ah ah ah ah ! Clic


Merci Le Poète Masqué pour être passé par là ! Si j'ai pu faire rire, toi et les autres, j'en suis ravi. Pour le reste, je n'ai fait que grossir certains traits que l'on connait tous, à peu près sur les gens qui nous entoure. Mon ami, à bientôt !


 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
203 poèmes Liste
6500 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 8 juil à 04:19 Citer     Aller en bas de page

C'est fort ce que révèle cette citation :
"lorsque la femme connaîtra sa fera connaître ses valeur(s), l'Homme commettra moins d'erreurs."
certains hommes osent écouter.

 
Amanda


Dites le avec des fleurs
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
107 commentaires
Membre depuis
22 avril
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 8 juil à 05:50
Modifié:  8 juil à 05:52 par Amanda
Citer     Aller en bas de page

Excellent argumentaire dont le mordant et la forme m'ont permis d'applaudir avec le public qui en connaissant un bout sur la connerie.
5 U.


 
Galatea belga
Impossible d'afficher l'image
Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
663 poèmes Liste
14472 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 9 juil à 10:59 Citer     Aller en bas de page



Difficile pour un homme respecger une femne quand elle n' est pas en gré de respecter soi-.meme.

Juste pour dire quelque chose après une lecture que j ' ai aimé.



Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
58 poèmes Liste
1266 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
14 juillet
  Publié: 11 juil à 02:02 Citer     Aller en bas de page

Merci Samamuse pour ces mots. Il me semble que les femmes font connaître de plus en plus leur revendications. Non ? Ce sont les mêmes que ceux de l'homme, je pense. A savoir : la liberté d'être à soi. Il est question de cette égalité. Et c'est ce qui fait de nous des frères et des soeurs.

Amanda, merci pour ce commentaire. Malgré l'enregistrement, c'est vrai que j'avais un bon public. Je dirais même plutôt très intelligent. Hi hi

Ces temps-ci, Lilia, je me pose la question de savoir ce qu'est se respecter soi-même. Vis à vis de qui, de quoi ? Qu'est-ce que l'estime de soi ? On entend souvent la phrase que tu as dite, mais on peut la renverser en disant pareillement : qu'il est difficile pour une femme de respecter un homme qui ne se respecte pas. Ça doit marcher dans les deux sens. Nous devons cesser de justifier un comportement unilatéral, qui serait celui de la loi du plus fort. La loi du plus fort n'est pas une preuve que l'un (fort) est dans la "vérité" par rapport à l'autre (faible). L'humanité doit cesser de se couper en deux. Merci d'être passée par là.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 127
Réponses: 8
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0574] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.