Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 186
Invisible : 0
Total : 186
13167 membres inscrits

Montréal: 31 mai 05:22:46
Paris: 31 mai 11:22:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Le Messager Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 13 oct 2012 à 10:39
Modifié:  14 oct 2012 à 07:08 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

J'ai lancé une feuille par-dessus l'horizon,
Enveloppe sans adresse à la marée céleste,
Des vagues nuageuses suivaient ta silhouette,
Aux jardins du Caucase , ma cinquième saison.

La neige tombe en arceaux sur les sakuras blancs
Au plis d'un ciel laiteux coulent des rayons ardents ;
Une corne d'abondance versée sur le levant,
Paupières des dieux dolents arrachées par le vent.

Des vagues nuageuses filaient sur les bateaux.
Transperçant les abîmes quand une flèche leste
A jailli des nuages pour emporter la lettre
Sans en briser l'écorce, sans en briser le sceau
Qui épousaient nos doigts et mariaient nos noms.


"Silencieux messager de nos âmes en copeaux,
Impétueux aigle d'or aux arrogantes têtes,
Dépose mon cadeau intact sur les bouleaux,
Demande-moi en échange tout ce qu'il me reste
Mes terres, mes palais, mon or, mes joyaux
Si ce n'est pas assez, je te donne ma peau."

L'oiseau m'a regardé avec compassion,
Ses ailes ont recouvert mon ombre de son manteau :

"Je ne veux rien de tel, l'amour n'a pas de prix,
Quand il force l'oubli aux portes de la nuit.
Il mérite de renaître pour les siècles à venir.

La pierre qui t'a blessée sera vin de fortune

Sorcier et alchimiste, j'ai trouvé le secret 

Du diamant qui écorche la trame de ta vie

Où palpitent tes joies, tes rires se sont taris ?

J'en arrache les facettes pour construire un soleil

De la pierre éclatée je ferai des sarments

Qui plantés dans ton coeur pousseront foisonnant

De grappes de raisins aux couleurs de ton sang."











  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
ladysatin


Ma plume est une brodeuse de mots .
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
4142 commentaires
Membre depuis
6 avril 2009
Dernière connexion
24 mai
  Publié: 13 oct 2012 à 11:49 Citer     Aller en bas de page

Une fort belle lecture

Merci tout plein pour ce partage plaisant

  Septembre ronronne aux couleurs de Charlie
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9820 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
21 mai
  Publié: 13 oct 2012 à 12:25 Citer     Aller en bas de page

Riagal

Une très belle représentation de ce bel avatar et la prime de pouvoir s'en régaler sur un lit de sakusa's blancs bordés d'amour...

Ingénieux

Sélénaé

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 13 oct 2012 à 12:41 Citer     Aller en bas de page

Merci à toutes deux, Ladysatin, Sélénaé.
Oui, il m'arrive d'avoir un coeur (sourire) et l'aigle n'est pas forcément prédateur...
Mes amitiés...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 13 oct 2012 à 15:27
Modifié:  13 oct 2012 à 15:28 par Chris-Charmeur
Citer     Aller en bas de page


...............ılılı.. Riagal

Ton troisième poème d’amour… Si peu d’apparition dans cette catégorie, mais une fois faîte, elle mérite d’être lue…
Tu vois !... l’Amour… C’est simple et si beau… Tant d’histoire à y raconter… Sans détours, sans cacher par un voile…
Tout est limpide, cristallin…
Au-delà de l’écriture, la métaphore du Messager est superbe… Ce langage entamé entre l’homme et l’oiseau… Cet honneur à lui accorder cet Amour… Il doit sûrement avec une âme des plus purs de cet homme… Et le sang aussi…

...............ılılı.. ViTΛLiC ♫ ♪ ..ılılı............

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 14 oct 2012 à 03:30 Citer     Aller en bas de page

Vita, Domy, merci d'un messager...sous la pluie ;-).

Bises.

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Rose Eternel.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
287 commentaires
Membre depuis
22 janvier 2011
Dernière connexion
9 janvier 2014
  Publié: 14 oct 2012 à 06:28 Citer     Aller en bas de page

Ma foi un bien joli poème, pour de si pure parole !
Agréable a lire !

ps: "Dépose mon cadeau intact sur sur les bouleaux" petite erreur non ? 2 fois le mot "sur"...
simple remarque sans importance

Amitiés R.

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 14 oct 2012 à 07:06 Citer     Aller en bas de page

Merci R. d'avoir relevé la "coquille"...je devais être en plein envol ;-).
Cela prouve au moins que ta lecture a été attentive :-).

Je corrige tout de suite...sur sur que sinon ça ne le fait pas !^^

Amitiés

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15508 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 14 oct 2012 à 08:01 Citer     Aller en bas de page

""Je ne veux rien de tel, l'amour n'a pas de prix,
Quand il force l'oubli aux portes de la nuit.
Il mérite de renaître pour les siècles à venir.

La pierre qui t'a blessée sera vin de fortune

Sorcier et alchimiste, j'ai trouvé le secret 

Du diamant qui écorche la trame de ta vie

Où palpitent tes joies, tes rires se sont taris ?

J'en arrache les facettes pour construire un soleil

De la pierre éclatée je ferai des sarments

Qui plantés dans ton coeur pousseront foisonnant

De grappes de raisins aux couleurs de ton sang.""...


Superbe passage...un poème qui m'a beaucoup touché...parce que...tu sais...l'Aigle, la neige, ...

Enfin tu vois, un coup de coeur....

Alex



 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 14 oct 2012 à 09:31 Citer     Aller en bas de page


Cordialement,
Marcel.

  Marcel
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 14 oct 2012 à 09:39 Citer     Aller en bas de page

un poème en effet fort bien écrit, sans vide...on ressent une inspiration en éveil qui t'a brillamment suggérée ces mots...
je trouve ici une originalité qui dépasse l'amour tel qu'on le connaît, un travail sur les images qui me surprend, qui m'interpelle.
que dire de plus ?...juste que tu as un coeur, et qu'on n'en doute pas !
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
Celle qui rêve


"Poésie, Ô danger des mots à la dérive..." Aragon
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
1737 commentaires
Membre depuis
25 avril 2012
Dernière connexion
11 novembre 2017
  Publié: 14 oct 2012 à 10:42 Citer     Aller en bas de page

En lisant ton poème, je rêvais d'être une plume, au bout de l'aile de l'aigle...
Juste pour lire dans ton cœur par ta lettre...
Que de mots doux tu dois avoir écris...

  Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière. (Michel Audiard)
Rose Eternel.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
68 poèmes Liste
287 commentaires
Membre depuis
22 janvier 2011
Dernière connexion
9 janvier 2014
  Publié: 14 oct 2012 à 12:22 Citer     Aller en bas de page

Je suis toujours sur les petits détails...excuse moi
Mais mon avis de change pas ce poème est extraordinaire...favoris oblige

Amitiés R.

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 14 oct 2012 à 17:50 Citer     Aller en bas de page

Citation de Alphonse BLAISE.
""Je ne veux rien de tel, l'amour n'a pas de prix,
Quand il force l'oubli aux portes de la nuit.
Il mérite de renaître pour les siècles à venir.

La pierre qui t'a blessée sera vin de fortune

Sorcier et alchimiste, j'ai trouvé le secret 

Du diamant qui écorche la trame de ta vie

Où palpitent tes joies, tes rires se sont taris ?

J'en arrache les facettes pour construire un soleil

De la pierre éclatée je ferai des sarments

Qui plantés dans ton coeur pousseront foisonnant

De grappes de raisins aux couleurs de ton sang.""...


Superbe passage...un poème qui m'a beaucoup touché...parce que...tu sais...l'Aigle, la neige, ...

Enfin tu vois, un coup de coeur....

Alex




Je m'en doutais un peu pour l'aigle...mais pour le coup de coeur je suis touché, merci chère Alex qui aime aussi la neige...
Bises

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 14 oct 2012 à 18:01
Modifié:  14 oct 2012 à 19:38 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Pyc : tes commentaires sont toujours enrichissants. Merci pour tes apports, ta lecture, ta présence.
Toutes mes amitiés.

Marcel : "thx" pour le pouce levé...j'apprécie le geste :-)
Amicalement

Celle qui rêve : Non, pas tant de lettres d'amour comme tu le crois...enfin, si, un amour hors chair, qui englobe un tout...Mais mes ailes seront toujours là pour accueillir tes mots. Quant à mon coeur, il est difficile à ouvrir ;-).
Bises.



Rose Eternel : mais je tiens à ces petits détails....ils sont les bienvenus d'autant plus que je pinaille souvent ;-).
Dans tes favoris ? Un plaisir et un merci...:-).
Amitiés idM...




  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
470 poèmes Liste
9400 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
28 mai
  Publié: 16 oct 2012 à 03:39 Citer     Aller en bas de page

Riaga,
Joliment écrit ce dialogue avec l'oiseau et le message qu'il porte en lui. Un oiseau de bon augure.
Merci,
Catherine

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 19 oct 2012 à 16:03
Modifié:  19 oct 2012 à 16:04 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Péribole.
Je suis très "maladroit" et comme en "muettitude" là...mais un sincère merci pour ta lecture et ton empreinte sur ce messager.

Cath ...De bon augure ? J'ai un doute mais disons-le comme ça.
Merci à toi aussi.

Mes amitiés à vous deux...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Pierro de la luna
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
3 poèmes Liste
16 commentaires
Membre depuis
14 janvier 2014
Dernière connexion
5 juillet 2015
  Publié: 16 jan 2014 à 10:11 Citer     Aller en bas de page

En un mot comme en cent, bravo.

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 17 jan 2014 à 05:07 Citer     Aller en bas de page

Merci Pierro de la Luna, tout simplement. Je n'ai aucun de mes textes ici en "favori". Mais ce Messager pourrait l'être...parmi d'autres selon l'humeur et les circonstances. Le voir resurgir des ombres est comme un signe.

Mes amitiés :-)
Riagal

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 3 févr 2016 à 14:27
Modifié:  3 févr 2016 à 17:05 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

Oulà...il vient de loin ce texte...
Pour te répondre Cioran, j'improvise parfois et "expérimente" sur le site. Il s'agissait d'un essai de "collages" en écriture rapide, mais de l'eau a passé sous les ponts de la Seine depuis.

J'aime les critiques, bonnes ou mauvaises. En fait, je suis mon"pire" critique. L'état de satisfaction béate n'est pas mon genre.
Tout est à retravailler...Toujours.
Perso, ce n'est pas la longueur des "vers" qui me gêne (je ne versifie pas "exprès" ^^ -je tiens surtout à la musicalité- et la forme "classique" avec pieds etc...ce n'est pas mon trip ; j'aime "renouveler").
A la relecture, ce qui me gêne, c'est le manque de "fluidité" entre autre...A haute voix, c'est évident...mais je ne le renie pas ce texte car dans ces imperfections et aussi à cause de ces imperfections, il a touché certain(e)s et ce serait mépriser leurs réponses que de le "décapiter".


Bonne soirée !

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
3494 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 4 févr 2016 à 12:37
Modifié:  4 févr 2016 à 13:34 par RiagalenArtem
Citer     Aller en bas de page

" Je n'ai Je ne pense pas que tout est toujours à retravailler. Parvient un moment où il ne faut plus toucher le poème." Je n'ai jamais dit le contraire (là je fais vite parce justement, je travaille sur un manuscrit en même tps^^)....Idem pr la longueur des vers, où as-tu vu que je désapprouvais ?
Mon "Tout est à retravailler" est mal perçu. C'est une pointe d'humour et j'aurais dû l'appuyer par cette anecdote : Rouault avait la manie de retoucher ses toiles exposées dans les musées.

Ici, je le redis, c'est un espace récréatif et créatif ouvert à tous les univers. Je m'y pose pour des "respirations". Et j'ajoute que selon tes critères, je ne suis pas" poète", ce qui ne me dérange pas. Ca n'empêche pas de voir la poésie dans les nouvelles et romans, tous les arts en fait.
Voilà, voilà, c'est écrit à l'arrache...on ne peut plus spontanément ;-).

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1318
Réponses: 20
Réponses uniques: 11
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0990] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.