Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 29
13153 membres inscrits

Montréal: 7 déc 23:04:24
Paris: 8 déc 05:04:24
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Sens unique Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
*Miss*Apple*


Chante autant que tu peux avant de perdre ton souffle...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
25 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2012
Dernière connexion
31 mars 2013
  Publié: 30 oct 2012 à 16:18
Modifié:  7 nov 2012 à 13:52 par *Miss*Apple*
Citer     Aller en bas de page

Le froid me gale et me transperce,
Je devrais rentrer mais ne le fais pas
Je n'y peux rien, à sa merci je reste
A celle de l'Amour et du besoin... de toi,

De tes mots qui me caressent
Qui me sont si doucement susurrés
Devant lesquels je ne peux que rester coi,
Tu m'aimes. Mais pas moi.

Tout serait plus simple pourtant si,
A ta chaleur et tes sentiments, j'avais dit oui.
Mais je ne peux contrôler mes émotions,
C'est une mauvais excuse je sais, pardon.

Nous sommes toujours à nous excuser et rassurer mutuellement
Quand cela cessera-t-il donc, c'est un cruel châtiment.
On veut tous deux aider l'autre, lui montrer notre réalité
Mais elle parait factice et simplement fausse, rayée.

Je dis que tout est de ma faute et je sais que j'ai raison
Tu me contredis mais ne cherche désespérément pas, c'est non.
Tu es quelqu'un d'extraordinaire, de vraiment merveilleux
Mais ce n'est pas moi ta moitié, trouve quelqu'un d'autre. De mieux.

 
Forgotten Angel Cet utilisateur est un membre privilège


Memento Mori
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
409 commentaires
Membre depuis
16 octobre 2012
Dernière connexion
23 mars
  Publié: 30 oct 2012 à 16:45
Modifié:  30 oct 2012 à 16:45 par Forgotten Angel
Citer     Aller en bas de page

Ni mieux ni moins bien, simplement différente, peut-être....
Ne pas trop se culpabiliser, et garder de bons souvenirs, si possible.
A bientôt.
FA

  A tous ceux qui ont tendu la main à mon âme égarée sur les chemins du doute, je transmets l'amitié et le profond respect de l'ange aux poings serrés qui veille sur ma route.
Bloody Pinky


Face à la mer, j'aurai du grandir face contre terre, j'aurai pu mourir, je me relève...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
140 commentaires
Membre depuis
12 juin 2009
Dernière connexion
25 juin 2016
  Publié: 30 oct 2012 à 21:34 Citer     Aller en bas de page

Malheureusement, l'amour a sens unique est omniprésent dans la vie. Il faut juste savoir trouver les bons mots pour le dire, ce qui est très bien réussi dans ce poème.
Amicalement Mélanie.

  El
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
22198 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 31 oct 2012 à 06:13 Citer     Aller en bas de page

Au moins c'est dit, brutalement mais assez joliment je trouve.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
henry maivers


Prenez le temps d'avoir le temps.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
125 poèmes Liste
365 commentaires
Membre depuis
27 mai 2012
Dernière connexion
5 novembre 2018
  Publié: 6 nov 2012 à 06:26 Citer     Aller en bas de page

Il doit aimer sûrement ce coté de toi aussi celui que tu nous décris... Même si éprouver de la culpabilité de ne pas contrôler ses sentiments, et ce parce que l'on rend quelqu'un malheureux en ne partageant pas ses sentiments amoureux me fait penser:"quel humanité!!!"
Ne t'en veux pas, les sentiments n'ont pas à êtres commandés par la raison, car sinon on commencerait à les calculer, un cauchemar pour ma vision de l'amour pour ne parler que de ça...
Cordialement. Henry Maivers.

  Henry Maivers
henry maivers


Prenez le temps d'avoir le temps.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
125 poèmes Liste
365 commentaires
Membre depuis
27 mai 2012
Dernière connexion
5 novembre 2018
  Publié: 6 nov 2012 à 06:26 Citer     Aller en bas de page

Il doit aimer sûrement ce coté de toi aussi celui que tu nous décris... Même si éprouver de la culpabilité de ne pas contrôler ses sentiments, et ce parce que l'on rend quelqu'un malheureux en ne partageant pas ses sentiments amoureux me fait penser:"quel humanité!!!"
Ne t'en veux pas, les sentiments n'ont pas à êtres commandés par la raison, car sinon on commencerait à les calculer, un cauchemar pour ma vision de l'amour pour ne parler que de ça...
Cordialement. Henry Maivers.

  Henry Maivers
Auto dit d'acte


On voudrait revenir à la page où l'on aime mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts (Lama
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
807 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2012
Dernière connexion
17 septembre 2017
  Publié: 8 nov 2012 à 14:40 Citer     Aller en bas de page



cordialement F;d

  pmjb
*Miss*Apple*


Chante autant que tu peux avant de perdre ton souffle...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
25 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2012
Dernière connexion
31 mars 2013
  Publié: 8 nov 2012 à 15:05 Citer     Aller en bas de page

Que veulent dire ces smileys Fait d'hivers ?
Merci à tous d'avoir pris le temps de me lire et de commenter.
Je trouve moi aussi ce texte brutal, sans finesse.
Je m'en veux, la culpabilité me traverse, comme toujours.
Lou.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 506
Réponses: 7
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0802] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.