Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 396
Invisible : 0
Total : 398
· ori · gattopardo
13149 membres inscrits

Montréal: 24 févr 11:51:15
Paris: 24 févr 17:51:15
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Amour écrit et peint... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
31 octobre 2019
  Publié: 10 nov 2012 à 06:14 Citer     Aller en bas de page








Amour écrit et peint comme page puis toile
Où le soleil va et vient se moquant de la pluie
Ne pars pas encore attends un autre jour
Le cœur plus léger la chair reposée

Le miroir s’est brisé libérant les espoirs
Sur toutes ses fêlures ton visage resplendit
Ta beauté sans reflet n’a plus rien de secret
Me pénètre jusqu’au cœur pour venir l’enflammer

Tu tourbillonnes chaque instant de ma vie
Déchirant la colère étincelant la passion
Me couvrant d’un ciel de vertiges
M’invitant au plus clair des tableaux

Et puis…
Je sais la crainte
Je sais le fragile équilibre
Je me sais vulnérable

Alors…
Les mots vont
Les couleurs viennent
Comme un baiser d’adieu
Comme un baiser d’amour
Comme une vie dans le monde


 
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
306 poèmes Liste
2642 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
23 février
  Publié: 10 nov 2012 à 08:05
Modifié:  10 nov 2012 à 08:06 par marchepascal
Citer     Aller en bas de page

Serge :
Un esprit réaliste fataliste amoureux ...
Le lecteur sent venir l'issue!
Une impression d'énorme fragilité des bons moments!!!
Et je crois que le drame se trouve précisément dans ta poésie.
Le mot de la fin ( )
Vivons intensément chaque moment de bonheur!!
Et pour le reste on verra
Âme mon avis...

Marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15491 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
23 février
  Publié: 10 nov 2012 à 08:39 Citer     Aller en bas de page

"Le miroir s’est brisé libérant les espoirs
Sur toutes ses fêlures ton visage resplendit
Ta beauté sans reflet n’a plus rien de secret
Me pénètre jusqu’au cœur pour venir l’enflammer"...

C'est très beau et cela s'écrit en couleurs sur un amour fragile et passionné...

Alex

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
701 poèmes Liste
14963 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
23 février
  Publié: 10 nov 2012 à 09:17 Citer     Aller en bas de page



L'amour , les espoirs de le vivre et les craintes

"Le miroir s’est brisé libérant les espoirs
Sur toutes ses fêlures ton visage resplendit
Ta beauté sans reflet n’a plus rien de secret
Me pénètre jusqu’au cœur pour venir l’enflammer"...



Contente de te relire
Serge
Amitiés
galatea


  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1022 poèmes Liste
16502 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
28 décembre 2019
  Publié: 10 nov 2012 à 14:00 Citer     Aller en bas de page

écrit sur une page, ou peint sur une toile, ça correspond bien à la fragilité évoquée après...il suffit de peu pour abîmer ces supports, pour altérer l'amour, mais de le savoir aide à plus de douceur, et si toi, tu n'ignores pas cette fragilité, ça peut être une force au final !
quoi qu'il en soit, j'ai été pris par tes vers et t'en remercie.
amitiés chaleureuses.
pyc.

 
Auto dit d'acte


On voudrait revenir à la page où l'on aime mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts (Lama
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
807 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2012
Dernière connexion
17 septembre 2017
  Publié: 10 nov 2012 à 16:16 Citer     Aller en bas de page



très cordialement F.d

  pmjb
Forgotten Angel Cet utilisateur est un membre privilège


Memento Mori
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
409 commentaires
Membre depuis
16 octobre 2012
Dernière connexion
23 mars 2019
  Publié: 10 nov 2012 à 18:36 Citer     Aller en bas de page

L'éphémère est bien là, présent, pesant dans chaque mot,
derrière chaque regard... On souhaiterai parfois pouvoir fixer
le Temps, mais rien ni personne n'entrave sa marche.
Alors oui, Vivre, et simplement ça, là, maintenant...
Au plaisir de vous lire prochainement
FA

  A tous ceux qui ont tendu la main à mon âme égarée sur les chemins du doute, je transmets l'amitié et le profond respect de l'ange aux poings serrés qui veille sur ma route.
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
761 poèmes Liste
10434 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
22 février
  Publié: 12 nov 2012 à 07:54 Citer     Aller en bas de page

Le coeur rayonne toujours quelque part meme si la pluie le remplit parfois

 
Serge

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
313 poèmes Liste
2513 commentaires
Membre depuis
5 janvier 2008
Dernière connexion
31 octobre 2019
  Publié: 24 nov 2012 à 05:37 Citer     Aller en bas de page



Merci à vous tous pour vos coms, leur chaleur, leur pertinence, leur force !

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 815
Réponses: 8
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0287] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.