Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 38
Invisible : 1
Total : 39
13267 membres inscrits

Montréal: 19 oct 16:02:02
Paris: 19 oct 22:02:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: La fièvre des peaux... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1016 poèmes Liste
16392 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 21 nov 2012 à 08:36 Citer     Aller en bas de page

La fièvre des peaux...

Encore un poème, pour laisser ma peau te parler,
Qu’elle te dévoile sa jouissance quand tu la frôles,
Qu’elle lève les voiles pour venir vers toi, trouver
Un asile qui la rend folle de toi, elle joue un rôle

Merveilleux quand tu l’embrasses, par deux lèvres
Qui fondent et se fondent dans l’univers, l’illuminant,
Le faisant resplendir tout autour de moi…La fièvre
Va et vient entre nous, elle nous rassemble, océan

D’amour infini dans lequel nous aimons nous noyer…
L’air vient de chaque baiser échangé, déposé, folie
De deux volcans qui brûlent de sentiments à choyer,
Comme pour faire revivre ici bas le plus irréel des paradis !

Et quand je vois l’irréel dans le miroir, et que je passe à travers,
Je nous vois mains dans la main, et je t’aime, je t’aime, je te serre !

 
Liliepsy

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
570 commentaires
Membre depuis
17 février 2012
Dernière connexion
21 février 2018
  Publié: 21 nov 2012 à 09:33 Citer     Aller en bas de page

Il y a dans l'image de l'éternel et de l'infini quelque chose de puissant et de très poétique...C'est en tout cas une puissance que je ressens dans tes vers...
Et ça fait du bien!

Très sincèrement à toi mon cher pyc

 
Alponse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
300 poèmes Liste
15488 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
18 octobre
  Publié: 21 nov 2012 à 09:37 Citer     Aller en bas de page

"Et quand je vois l’irréel dans le miroir, et que je passe à travers,
Je nous vois mains dans la main, et je t’aime, je t’aime, je te serre !"....

Le miroir reflète tes aspirations et tes désirs...

Alex

 
San Flyga


La valeur d'un homme tient dans sa capacité à donner et non à recevoir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
436 commentaires
Membre depuis
9 février 2012
Dernière connexion
17 décembre 2017
  Publié: 21 nov 2012 à 10:23
Modifié:  21 nov 2012 à 10:23 par San Flyga
Citer     Aller en bas de page

Une fois de plus, c'est une superbe déclaration! J'aime bien l'image de la fièvre, cela rajoute de la passion à ton poème...Et puis tu montres bien que le Paradis ne se limite pas au Ciel Merci pour ce fiévreux partage...

Amitiés chaleureuses,
Coraline

 
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 21 nov 2012 à 11:08 Citer     Aller en bas de page


Cordialement,
Marcel.

  Marcel
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9803 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
14 octobre
  Publié: 21 nov 2012 à 13:10 Citer     Aller en bas de page

Pierre-Yves

C'est belle déclaration tout en délicatesse, mais ça on le sait déjà...Il y a de jolies images, la fièvre de l'amour est en toi ...

J'ai adoré

Sélénaé mon amitié et des bisous

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
16 octobre
  Publié: 21 nov 2012 à 14:52 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Pierre-Yves,
Rien que le titre annonce la couleur, le reste quelle chaleur !
Catherine

 
ballandine


Moi, quand je rêve de liberté....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
49 poèmes Liste
3940 commentaires
Membre depuis
17 décembre 2010
Dernière connexion
12 septembre
  Publié: 22 nov 2012 à 02:26 Citer     Aller en bas de page



Une chute au mirroir qui élève tout notre rêve..au fantastique d'aimer..

Que soient, ainsi, nos penchants,
d'amour fait "reflets fins, firmament" !

Quelle frissonante lecture !

  Ecrire est un acte d'amour, S'il ne l'est pas il n'est qu'écriture (Cocteau)
Maman Luciole


Tout but est un leurre, seul le voyage est véritable
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
1602 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2012
Dernière connexion
20 février 2018
  Publié: 22 nov 2012 à 08:13 Citer     Aller en bas de page

Un poème et une déclaration d'amour tout en force et douceur en même temps !
Un jour, le miroir se brisera et elle sera là, derrière, pour de vrai !
Une très belle lecture !
Amitiés à toi pyc.
La Marmotte

 
Angelylla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
99 poèmes Liste
267 commentaires
Membre depuis
10 mars 2009
Dernière connexion
1er juillet 2016
  Publié: 22 nov 2012 à 13:39 Citer     Aller en bas de page

C'est merveilleux !

Quelle intensité dans ces vers ... On ne s'en échappe jamais !



Angel

  Angelylla
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
197 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
12 mars
  Publié: 22 nov 2012 à 15:37 Citer     Aller en bas de page

Un écrit délicieusement sensuel et fiévreux.

Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
henry maivers


Prenez le temps d'avoir le temps.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
125 poèmes Liste
365 commentaires
Membre depuis
27 mai 2012
Dernière connexion
5 novembre 2018
  Publié: 23 nov 2012 à 08:10 Citer     Aller en bas de page

Un hymne à l'amour comme je les aimes... .
Cordialement.
Henry Maivers.

  Henry Maivers
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
10 novembre 2018
  Publié: 24 nov 2012 à 03:59 Citer     Aller en bas de page

Citation de pyc
La fièvre des peaux...

D’amour infini....



*..'•'....*˛... PYC

En effet, comment le définir autrement?...



Λ

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Auto dit d'acte


On voudrait revenir à la page où l'on aime mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts (Lama
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
807 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2012
Dernière connexion
17 septembre 2017
  Publié: 25 nov 2012 à 07:48 Citer     Aller en bas de page

Citation de pyc
La fièvre des peaux...




Et quand je vois l’irréel dans le miroir, et que je passe à travers,
Je nous vois mains dans la main, et je t’aime, je t’aime, je te serre !



Pas eu le temps de commenter et pas évident sur un téléphone, mais j'y revient, relis
et l'effet est toujours le même, SAISISSANT !

Superbe poème pierre yve, Ces mots et la manière de les conter me font oublier
tout environnement autour de moi lors de la lecture, ma gorge se serre furtivement,
sans mon consentement.

Voila pourquoi je suis fan et je le reste.

Un Grand merci pour ce moment intense et cette chute irréelle qui me fait transiter
l'espace d'un instant au travers de ce miroir les yeux fermés. La chaire de poule en plus...

Amitiés sincères F.d

  pmjb
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1606
Réponses: 13
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0576] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.