Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 24
Invisible : 1
Total : 26
Équipe de gestion
· Maschoune
13206 membres inscrits

Montréal: 20 sept 02:05:09
Paris: 20 sept 08:05:09
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Dé-lire(s) en déluge. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 22 nov 2018 à 09:25
Modifié:  22 nov 2018 à 23:36 par Jean-Claude Glissant
Citer     Aller en bas de page

Quand Dieu s'amuse aux dés, le diable joue aux cartes.
L'un doué pour le hasard, et l'autre pour le bluff.
Lorsqu'il n'y a nul prophète pour qu'une mer s'écarte,
L'Homme au milieu des deux sur une vague surfe.


Le purgatoire est lieu de tout bel lèche ange.
Commerce qui table sur l'égalité des heurs.
Pour les dessous-de-table, faut aimer la vie d'ange,
Car c'est dessous l'autel qu'une Reyne se donne à cœur.

Dans cet endroit "ça créé", une tension bien montée,
Qui m'a juste culé d'un grand caractère gras.
La Dame, ( è ' m'a scié ! ) fin comme un barbelé,
Dégaine une paire d'as aussi grosse que ça.

Un as à sein rôde, dans ce lieu mal "femmé".
C'est, pour le retrouver, une autre paire de manches,
Dans laquelle loge la fine l'âme damnée,
Qui d'un tirage en croix, risque les quatre planches.

Se mêlent l'ange, les démons assis à nos tables,
Pour gagner une place offerte au seul œil.
Jouant une des dix putes, les plus mémorables.
Le gage du perdant : de ses ailes, faire le deuil.

Ça fait rire les déchus, d'être mis en bouteille.
La terre est enivrante malgré la pesante heure.
L'éternité c'est bien mais le temps c'est ... MOOrtel !
C'est existant de vivre en milieu des connes heures.

Dieu ; Père des eaux des étangs Pi si c'était trop.
Diable, tu raflais tout, t'avais vents et t'marrais.
Mauvais père dans cet e-monde d'ici-bas en eau,
Voulait tout submerger pour garder le secret.

Car t'as joué, Joker, ton JE à la perfection.
Quant au lanceur de dé confiture totale.
Il manœuvre en vue d'une massive destruction.
Il en a marre me l'a dit, que tout il remballe.

Quand ce rire gêne, Dieu n'a plus de plaisir,
Sur l'astre aux mille lieux de cette immense cité,
Valet-il la peine d'être au monde pour mourir ?
Par un gène oxyde, un Roy veut tout recréer.




 
Miette

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
737 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2018
Dernière connexion
20 septembre
  Publié: 22 nov 2018 à 10:13
Modifié:  22 nov 2018 à 10:14 par Laethaelath
Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup de votre publication Jean-Claude.

Merci pour le fou rire

Citation de Jean-Claude Glissant
Un as à sein rôde, dans ce lieu mal "femmé"



Et surtout pour votre derniers vers

Citation de Jean-Claude Glissant
Valet-il la peine d'être au monde pour mourir ?
Par un gène oxyde, un Roy veut tout recréer.



A bientôt

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 22 nov 2018 à 12:23 Citer     Aller en bas de page

Merci Miette, de ton passage sous ces mots. Heureux qu'ils aient pu apporter un peu de sourire, par cette fraiche journée. A bientôt !

 
Pichardin
Impossible d'afficher l'image
Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
351 poèmes Liste
3647 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 24 nov 2018 à 01:58 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jean Claude,
bravo pour ce poème qui fourmille de jeux de mots et qui ne s’essouffle jamais !
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 24 nov 2018 à 13:30 Citer     Aller en bas de page

Merci Pichardin de ta visite sous ces mots, et d'en apprécier les jeux.

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 25 nov 2018 à 02:43 Citer     Aller en bas de page

Merci Hubix pour ce commentaire apprécié.
" -T'as vu hein, y en a sous le capot. Cette tire répare les chevaux. " Bon ok je sors.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
448 poèmes Liste
21906 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
31 août
  Publié: 28 nov 2018 à 10:51 Citer     Aller en bas de page

C'est peut - être tiré par les "chevaux" mais il faut des rennes et tu les as très bien tenues. Pas par "dépit" que je trouve ça drôle, le cheveu n'y est pour rien.
Merci pour ce loufoque plaisant à lire et à rire
Bise ODE 31 - 17

  OM
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
73 poèmes Liste
1503 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
18 septembre
  Publié: 22 déc 2018 à 14:41 Citer     Aller en bas de page

Merci Ode et M@rselO pour votre passage sous mes mots. A bientôt ! Amitiés

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 479
Réponses: 7
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0292] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.