Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 179
Invisible : 1
Total : 182
· QUOIQOUIJE · Filiquier
13258 membres inscrits

Montréal: 16 oct 08:14:52
Paris: 16 oct 14:14:52
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Dreamland Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 20 jan 2005 à 18:59
Modifié:  8 févr 2005 à 14:45 par jihem
Citer     Aller en bas de page






DREAMLAND

A Edgar Allan POE





Les eaux d’une mer infinie qui renverse
D’éternelles montagnes sur le ciel de l’enfer
M’apparaissaient soudain comme hostiles miroirs.
Fatigué de mon corps et de mes pensers noirs,
Je m’asseyais, vaincu, près d’un monde à l’envers,
Espérant la lumière, jaillie de l’ombre adverse.

Et longtemps j’attendis, et de jour, et de nuit,
La main pâle et diaphane qui viendrait me chercher.
Je riais au soleil et la nuit, j’ai pleuré
Sur la mort de la Lune en ses reflets brisée.
Le vent de cet automne s’amusait à pencher
L’arbre, sur mon épaule, en un doux chuchotis :

« Elle s’éloigne de toi comme s’enfuit la vague,
Portée par un courant qui sidère les flots ;
Mais tu es son rivage au corps de sable chaud ;
Sa crête reviendra s’adoucir sur tes algues,
Ses mille mains d’écume à tes mains se joindront,
T’habilleront d’amour et te caresseront. »

Je me suis endormi sur la plage du temps,
Là où je sais rêver, où ton souffle m’attend.
Nul ressac ne saurait effacer tes empreintes :
La mort seule oserait empêcher notre étreinte.
Poète au bois dormant, j’attendrai le baiser
Qui brûlera mon âme au cœur de ton foyer.




Octobre 2004


  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
patrick dabard
Impossible d'afficher l'image
Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
6515 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
6 novembre 2016
  Publié: 9 févr 2005 à 08:18 Citer     Aller en bas de page

22 visites et aucun commentaires, ce poème est pourtant très beau et bien écrit!
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 9 févr 2005 à 17:29 Citer     Aller en bas de page

Patrick, Saphariel,
Il ya tellement à lire sur ce forum ! Il faudrait être à la retraite pour tout lire !
Votre mérite n'en est que plus grand ! Merci à vous deux

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 12 févr 2005 à 14:01 Citer     Aller en bas de page

Marc, Bérénice

Merci à POE d'abord et en effet à Patrick (je ne savais pas que ça "remontait")

Et à vous deux, amitiés !

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
4017 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 12 févr 2005 à 15:04 Citer     Aller en bas de page

Oui, un très beau poème...
Qui coule comme un fleuve aux courants changeants.

Bravo!

Myo

PS: Jihem, si tu veux avoir les poémes classés selon les derniers commentaires ( et les voir remonter ) tu dois faire le choix dans ton centre de contrôle.

 
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 12 févr 2005 à 17:25 Citer     Aller en bas de page

Doublement merci amie MyyyOO !

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1477
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0301] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.