Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 21
Invisible : 0
Total : 22
· ori
13169 membres inscrits

Montréal: 22 août 18:59:14
Paris: 23 août 00:59:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: À toi, mon Orientale Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
ChêneBourg
Impossible d'afficher l'image
C'est encore mieux quand c'est fait avec plaisir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
446 commentaires
Membre depuis
4 février 2013
Dernière connexion
4 mars 2015
  Publié: 4 mars 2013 à 13:39
Modifié:  5 mars 2013 à 02:27 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Pour toi, ma chère, je voudrais que ces quelques vers,
Envoyés ce soir, soient comme une douce musique,
Ou, tendres caresses, sur ce corps qui m’est cher,
Qu’ils parviennent à ton cœur, et soient mélodiques.

Hier, pensé si fort à toi, que j’en ai taché les draps.
Tu m’as offert avec ton doux plaisir, ta jouissance.
Je dois bien te l’avouer, ma douce reine de Sabah,
De soixante ans, tu m’as renvoyé à l’adolescence.

Je t’envoie mille baisers pour cette nuit jolie princesse,
Que les plus beaux de tes rêves rejoignent les miens,
Que mes pensées te parviennent en douces caresses,
Afin que ton corps cette nuit soit tout contre le mien.


Chêne-Bourg, 4 mars 2013

 
SélénaéLaLouveFéline


"Vient qui veut, reste qui veut, part qui veut"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9803 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
16 août
  Publié: 4 mars 2013 à 13:45 Citer     Aller en bas de page

ChêneBourg

Non pas enguirlander >>>>>> Féliciter

Légèrement érotique et les draps s'en souviennent =======>>>>

Sélénaé

 
ChêneBourg
Impossible d'afficher l'image
C'est encore mieux quand c'est fait avec plaisir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
446 commentaires
Membre depuis
4 février 2013
Dernière connexion
4 mars 2015
  Publié: 4 mars 2013 à 14:11 Citer     Aller en bas de page

Citation de SélénaéLaLouveFéline
ChêneBourg

Non pas enguirlander >>>>>> Féliciter

Légèrement érotique et les draps s'en souviennent =======>>>>

Sélénaé



Une guirlande d'amour pour attraper une louve,

C'était rien qu'une petite tache anonyme,
Pourtant, elle l'a bien vu la petite Féline.

Faut que je retourne me cacher au fond des douves!!!

Amitiés sincères

Alain

 
ChêneBourg
Impossible d'afficher l'image
C'est encore mieux quand c'est fait avec plaisir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
446 commentaires
Membre depuis
4 février 2013
Dernière connexion
4 mars 2015
  Publié: 8 mars 2013 à 11:05 Citer     Aller en bas de page

Citation de blue eyes
Douce sensualité... qui me rappelle la chanson du groupe "Il était une fois" : J'ai tellement rêvé d'elle, que les draps s'en souviennent. J'adore



Merci Blue Eyes

Trop penser à Joëlle,
Les souvenirs reviennent.
Juste dansé avec elle,
sa main dans la mienne.

Avec mes pensées.

Alain

 
ChêneBourg
Impossible d'afficher l'image
C'est encore mieux quand c'est fait avec plaisir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
446 commentaires
Membre depuis
4 février 2013
Dernière connexion
4 mars 2015
  Publié: 8 mars 2013 à 11:10 Citer     Aller en bas de page

Citation de adameve


j'aime les poèmes
qui évoquent fantasmes
virtuels avant de devenir réels



Poète,
Fantasque,
Irréelle.
Mais tellement vraie.

 
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1015 poèmes Liste
16386 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
1er août
  Publié: 9 avr 2013 à 09:14 Citer     Aller en bas de page

il y a des femmes comme celle ci qui savent nous enivrer, nos esprits et nos corps s'en souviennent, leurs images nous pourchassent dans nos rêves et nos fantasmes...l'exprimer avec des mots comme les tiens, ça montre tout leur pouvoir ensorcelant !
fascination charnelle, tes vers nous retiennent !
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
ChêneBourg
Impossible d'afficher l'image
C'est encore mieux quand c'est fait avec plaisir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
446 commentaires
Membre depuis
4 février 2013
Dernière connexion
4 mars 2015
  Publié: 9 avr 2013 à 13:05 Citer     Aller en bas de page

Citation de pyc
il y a des femmes comme celle ci qui savent nous enivrer, nos esprits et nos corps s'en souviennent, leurs images nous pourchassent dans nos rêves et nos fantasmes...l'exprimer avec des mots comme les tiens, ça montre tout leur pouvoir ensorcelant !
fascination charnelle, tes vers nous retiennent !
amitiés sincères à toi.
pyc.



Pierre-Yves,
Tes commentaires sont toujours aussi touchants, et proches de ce que l'on ressent en les écrivant.
Une part de vécu, un part de fantasme, avec le temps, on idéalise peut-être aussi un peu.
Si l'on écris, c'est aussi cela.
Je peux partir demain, sans remords ni regrets, si ce n'est la peine que je ferais à mes proches.

Merci de ton passage,

Avec mes amitiés très sincères.

Alain

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 756
Réponses: 6
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0329] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.