Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 412
Invisible : 0
Total : 414
· Quitterie · samamuse
13157 membres inscrits

Montréal: 27 févr 03:05:18
Paris: 27 févr 09:05:18
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Citations personnelles :: Une réflexion que je me suis faite un beau matin en regarda… Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 7 mai 2013 à 03:29
Modifié:  7 mai 2013 à 03:29 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page





…Plus le titre et long, plus on est lu.




  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
431 poèmes Liste
13747 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 7 mai 2013 à 04:24 Citer     Aller en bas de page

C'est plutôt intéressant de se faire avoir de la sorte mais c'était couru d'avance ; en effet, tu as souvent des citations très belles ou très imagées. Je crois que même si tu écrivais un poème avec pour nom "annuaire 2013", on viendrait te lire avec curiosité (moi, en tout cas) et ce, même si tu nous écrivais, effectivement cet annuaire 2013. Enfin, tout ça pour te dire que tu pourrais continuer ta phrase par :

...et plus la citation est courte, plus le commentaire est long.

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 7 mai 2013 à 05:23
Modifié:  7 mai 2013 à 05:24 par Aude Doiderose
Citer     Aller en bas de page

Citation de laversill
C'est plutôt intéressant de se faire avoir de la sorte mais c'était couru d'avance ; en effet, tu as souvent des citations très belles ou très imagées. Je crois que même si tu écrivais un poème avec pour nom "annuaire 2013", on viendrait te lire avec curiosité (moi, en tout cas) et ce, même si tu nous écrivais, effectivement cet annuaire 2013. Enfin, tout ça pour te dire que tu pourrais continuer ta phrase par :

...et plus la citation est courte, plus le commentaire est long.



J'ai un proverbe qui dit :


"Plus tu pousses moins fort, moins tu avances plus vite"



Je songe à écrire l'Annuaire 2014 Des Plus Beaux Mecs d'Ile-de-France, avec photos à l'appui. Je te dédicacerai un exemplaire ma kweol.
Pour le volume suivant : "Annuaire Des Plus Beaux Mecs des Dom-Tom, j'aurai besoin de ton aide.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 7 mai 2013 à 13:32 Citer     Aller en bas de page

Citation de Paprika
....nt le contenu de mon réfrigérateur : "Il va falloir que je trouve un beau mec qui acceptera d'aller faire les courses à ma place" !

Plus je le déclamerai sur une page très lue, plus j'aurai de chances de recruter.


Simple parasitage
Merci Aude ! Robisou !

Paprika



Les courses ne me dérangent pas, mais j'en veux un musclé pour les porter à ma place. J'en veux un pour faire la vaisselle qui traine dans l'évier. J'en veux un autre qui fasse bien la cuisine, noir et nu sous son tablier bien entendu. J'en veux un plein d'esprit qui me fasse la conversation à table, mais qui m'écoute aussi (c'est déjà plus difficile). J'en veux un qui me porte jusqu'à mon lit (athlétique) et qui me fasse l'amour d'une façon sauvage et tendre et qui ne ronfle pas. Le matin il me refait l'amour puis il part faire ses affaires. J'en veux un qui m'apporte des croissants, un pâtissier à le peau sucrée.

Puis je veux aller boire mon café tranquille au bistrot du coin.

Ensuite j'en veux un qui m'envoie des sms doux et pressants pour qu'on se voit etc…

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 7 mai 2013 à 15:42 Citer     Aller en bas de page

Citation de Paprika
Et pourquoi pas, finalement ? Merveilleux emploi du temps. Mais bon, je vis à la campagne alors, y'en n'a pas autant... J'attend quand même la publication de ton annuaire avec impatience...





La campagne c'est plein d’hommes mais ils faut les dénicher. Une chasse un peu plus sportive je dirais.
Tu as l'affût, l'arrêt, l'appelant, la courre, le piégeage. Éventuellement le braconnage qui donne bien, avec cette pointe l'illégalité qui donne du piment.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 7 mai 2013 à 16:10 Citer     Aller en bas de page

Citation de heak1925
Oui d'accord, mais...tout ne dépend-il pas de la vitesse de lecture...?

Par exemple, moi, je lis plus vite les titres longs que les courts parce que je prends de la vitesse dès le début et après cela, j'ai même du mal à m'arrêter avant la fin de la ligne...

Bon j'ai pas compté le nombre de lettres possibles sur une ligne, mais reste que si le titre est court et plus je prends mon temps pour le lire sachant que ça ne sert au final à rien d'aller vite, vue la brièveté du titre...

Donc je ne lis pas plus pour autant, du moins à l'échelle temporelle et encore, les échelles, j'aime pas trop...

Un constat amer, en vérité, non ?

Mes amitiés...chère Aude...

Hubix.



Ma constatation tient à la présentation des nouveaux textes : ceux qui dépassent ont plus de chance d’attirer l'attention. De même que l'astérisque qui veut dire : public averti.
Donc j'encourage les potes un tant soit peu ambitieux à l'utiliser, cette astérisque.
J'applique les méthodes marketing à la poésie et ça marche.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 7 mai 2013 à 16:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de heak1925
Donc, chère Aude, une nouvelle fois, ça tombe bien parce que dans mon dernier texte à thème qui va sans doute pas générer une attention d'un grand intérêt,ou l'inverse, enfin peu importe, d'ailleurs, et bien, j'y ai mis une, d'astérisque, à mes risques et péril...mais bon, c'est pour situer, quoi!

Comme tu peux le voir, je n'écris pas pour ne rien dire...

Cordialement, pour changer...

Hubix.



Je vais courir te lire, dès qu'il y a une astérisque je me précipite.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 8 mai 2013 à 05:29 Citer     Aller en bas de page

Citation de Paprika
Vouiiii Aude, ce serait comme çà, exactement comme tu dis sportif et tout, si la moyenne d'âge de la population n'était aujourd'hui de quatre vingt ans... Ah !!! Vivement la période estivale et son lot de chair fraîche : Ouverture de la chasse, Taïaut !!!



ha mais c'est une moyenne : tu peux avoir un type de 30 ans et un autre de 130 ans, ben en moyenne ils ont 80 ans. Bon, dans ce cas tu prends le mec de 30 ans, c'est simple.
C'est beau les maths.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 8 mai 2013 à 14:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de Paprika
Mais nooooon... C'est qu'ils ont tous quatre vingt ans..... Bon, l'avantage c'est qu'ils courent pas vite, fastoche à attraper ! Bon, ceci dit, et très honnêtement, certains messieurs d'un certain âge sont tout à fait charmants, je trouve. Mais j'suis quand même trop jeune pour eux !!



Sans doute, moi aussi j'adore les vieux messieurs, ils passent leur temps à faire des sous entendus grivois.
Les jeunes ne font aucun sous entendus, ils font.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
456 poèmes Liste
9002 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
26 février
  Publié: 13 mai 2013 à 05:52 Citer     Aller en bas de page

Je vais étudier la question du titre. Ca peut toujours donner des idées de titre (car moi souvent je sèche, je trouve mes titres bien nuls). Une leçon de marketing ? Surement.
Catherine

 
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
22265 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
26 février
  Publié: 13 mai 2013 à 06:37 Citer     Aller en bas de page

Citation de Catwoman
Je vais étudier la question du titre. Ca peut toujours donner des idées de titre (car moi souvent je sèche, je trouve mes titres bien nuls). Une leçon de marketing ? Surement.
Catherine



C'est très important le titre. J'aime pas, dans l'art contemporain, tous ces tableaux qui s'appellent "sans titre"

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1386
Réponses: 10
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0353] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.