Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 9
Invités : 29
Invisible : 0
Total : 38
· Didier · SHElene · Rose-Amélie · Naej · Mawringhe · Fried · NicoNavel · Aude Doiderose
Équipe de gestion
· Emme
13165 membres inscrits

Montréal: 20 août 15:02:47
Paris: 20 août 21:02:47
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Ballade du jour où je t’ai entrevue Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 27 mars 2013 à 19:19
Modifié:  9 avr 2013 à 09:25 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page

Ce grand amour que je ressens pour toi
Le jour, la nuit, toujours se perpétue
Et cause en moi un vaste désarroi
Dépendamment d’un certain point de vue
De ma raison qui le trouve incongru
Car il prend trop de place en la paroi
De mon cœur où il règne comme un roi,
Depuis le jour où je t’ai entrevue.

Je me souviens encor avec émoi
Du jour béni où je t’ai aperçue
Te promenant en un si bel arroi ;
Dès cet instant, ô belle inconnue,
Mon vif regard jeté à boulevue
Sur toi fit naître en moi cet amour coi,
Qui trop souvent me tient en grand aboi,
Depuis le jour où je t’ai entrevue.

Depuis ce temps, je suis un hors-la-loi,
Et de mon cœur il faut que je t’exclue
Pour observer du chaste amour la loi.
Mais d’y penser me donne la berlue
Et il me faut laisser cette avenue,
Ce qui en soi n’est pas si mal, ma foi !
Rêver de toi est mon plus bel emploi,
Depuis le jour où je t’ai entrevue.


20 mars 2012

  Vivre un jour à la fois
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
447 poèmes Liste
21878 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
15 août
  Publié: 28 mars 2013 à 10:56 Citer     Aller en bas de page

C'est fou ce que l'on peut souffrir de ces amours impossibles....Que de doux mirages parfois
Un merveilleux poème
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Jacinthe

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
367 poèmes Liste
609 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
28 octobre 2013
  Publié: 28 mars 2013 à 12:11 Citer     Aller en bas de page

blue eyes J'ai beaucoup aimé ma lecture


Rêver de toi est mon plus bel emploi
Depuis le jour ou je t'ai entrevue


amitiés poétique



Jacinthe le 28-03-2013

 
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 28 mars 2013 à 21:37 Citer     Aller en bas de page

blue eyes

Merci pour tant de bienveillance au sujet de mon humble écrit qui cherche à glorifier une Belle qui a écorché mon cœur pour la vie.

ode3117

Merci pour la compassion et l'appréciation du poème.

Jacinthe

Voilà un excellent choix de vers pour plaire à ta Belle.

blue eyes

Merci de rendre à César ce qui est à César et à Jacinthe, ce qui est à Jacinthe.

Amitiés à tous et toutes,

TTM

  Vivre un jour à la fois
Tristamourir


Vivre et laisser vivre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
1830 commentaires
Membre depuis
25 mars 2013
Dernière connexion
12 août
  Publié: 20 avr 2015 à 21:35 Citer     Aller en bas de page

Citation de adameve


Ce grand amour que je ressens pour toi
Le jour, la nuit, toujours se perpétue
Et cause en moi un vaste désarroi
Dépendamment d’un certain point de vue
De ma raison qui le trouve incongru
Car il prend trop de place en la paroi
De mon cœur où il règne comme un roi,
Depuis le jour où je t’ai entrevue.


j'aime vos encres poétiques ttm

amities



Merci adameve pour cette visite très appréciée.

Amitiés,

TTM

  Vivre un jour à la fois
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 742
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0329] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.