Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 34
· Wilhelm · ori
Équipe de gestion
· Allantvers · Catwoman
13170 membres inscrits

Montréal: 2 juin 02:01:06
Paris: 2 juin 08:01:06
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Ode à mes hommes Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Black Daemon


Le seul vrai Mal est de connaître le Bien et de l'ignorer
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
642 commentaires
Membre depuis
7 janvier 2013
Dernière connexion
23 janvier 2014
  Publié: 12 mai 2013 à 08:01
Modifié:  13 mai 2013 à 12:05 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Dans ton œil bleu brûle la flamme
De la colère contre la guerre, contre ton corps et du sang qu'il réclame
Rage, que j’essaye désespérément de décrire du bout de mon calame
Ces vers que j’écris, seul le nom les relie à ceux d’un épithalame


Dans tes yeux bleus un éclair d’orage
Suite à l’averse non versée, pourtant homme sans souci de maquillage
Ce désenchantement, sa description ne tiendrait pas sur une page
Tu as su être fort et ne pas changer ta profonde tristesse en rage


Je n'avais pas vu que tu portais des chaînes
À trop vouloir te regarder,
J'en oubliais les miennes
On rêvait de Venise et de liberté
J'aimerais quand même te dire
Tout ce que j´ai pu écrire
C'est ton sourire qui me l´a dicté.

D'avoir voulu vivre avec moi
T'as gâché quatre ans de ta vie
Quatre ans suspendus à ta croix
A veiller sur mes insomnies
Pourtant toi tu as tout donné
Et tout le meilleur de toi-même
A moi qui ai tout su gardé
Toujours repliée sur moi-même


T’étais mon seul véritable amour
Tu m’as trouvée quand mon cœur était en trop plein de crash aériens
Tu étais là quand tout devenait cadavéreux dans un hasard aqueux
Grâce à toi et à ta musique tout était devenue cénesthésique


Tu étais mon premier éternel amour
T’as mis de l’ordre dans mon capharnaüm souterrain inter-crânien
Tu m’as sorti des méandres poussiéreux d’un océan visqueux
Ton étreinte était pour moi un analgésique camé aux narcotiques


Toi tu essayais de comprendre
Ce que mes poèmes voulaient dire
Agenouillée dans l'existence
Tu m'encourageais à écrire
Mais moi je restais hermétique
Indifférente à tes envies
À mettre sa vie en musique
On en oublie parfois de vivre


Mais puisqu'on va vivre à jamais tous les deux
Puisqu'on est fou, puisqu'on est seul
Puisqu'ils sont si nombreux
Même si la morale parle pour eux
Il est quand même temps de te dire
Tout ce que j'ai pu écrire
Je l'ai puisé à l´encre de tes yeux.


À ma droite il y a toi, mon grand amour
À ma gauche il y a toi qui sera là, toujours
À ma droite il y a toi qui doucement m’étreins
À ma gauche il y a toi qui me tiens la main

À ma droite il y a toi, mon enfer
À ma gauche il y a toi, grand frère


Ode aux deux hommes de ma vie
Mon frère, éternel ange gardien
Mon homme, mon immortel péché








Couplet taille normale Francis Cabrel "L'encre de tes yeux" et Hubert-Félix Thiefaine "Je t'en remet au vent" légèrement modifiés.

  Prends une feuille de papier, froisses-la, défroisses-la et essayes de l’aplanir. Y arrives-tu? A méditer.
Auto dit d'acte


On voudrait revenir à la page où l'on aime mais la page où l'on meurt est déjà sous nos doigts (Lama
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
807 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2012
Dernière connexion
17 septembre 2017
  Publié: 12 mai 2013 à 09:34 Citer     Aller en bas de page

Le mélange Cabrel/thiefaine qui donne du Black Daemon,
Hummmm... J'apprécie !

Amitiés
F.d.

  pmjb
Vers cassés


Dans tout ce qui vit, sommeille une belle poésie !!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
1984 commentaires
Membre depuis
29 décembre 2012
Dernière connexion
25 février 2019
  Publié: 12 mai 2013 à 15:50 Citer     Aller en bas de page



Musicalement Poétique

Bravo Black !

I like it

  Vers Cassés
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
15 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
26 janvier
  Publié: 12 mai 2013 à 17:18 Citer     Aller en bas de page


BLACKOUT - THE HΛCKER


.`•.¸.•´… ♪♪Léa♪♪….`•.¸.•´
Un très beau remix, avec des strophes pesonnelles au bon goût d'un HFT...
En tout cas, deux hommes qui ont su sauver cette personne décrite dans le texte d'un sacré crash-aérien... Et si l'un diffère de l'autre, tant qu'il y a de l'amour, ça change tout...
Bon, pou ton homme,immortel péché... C'est quoi ?...De l'art, de l'amour ou du cochon? ... Sûrement des trois !... (pour les lecteurs de ce commentaire, la référence à "De l'art, de l'amour et du cochon ? " est un titre d'une chanson de Thiéfaine.... Je précise, c'est préférable !...
Bravo pour toi aussi qui a échappé au chalet avec Jaccuzi intérieur en Haute-Savoie ...
et

[☮ [THE HΛCKER] ◂▸
..........................]



HΛ - TIME HΛS CHNΛGED


Production©ΛBI-P
Des rêves mécaniques pour une mélodie en sous-sol

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14985 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 25 mai 2013 à 16:34 Citer     Aller en bas de page


Un antagonisme un peu déchiré dans cet amour qui se veut éternel...à travers de belles phrases musicales si tendres...

Amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
James


La vie est la cruauté de la mort (James)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
23534 commentaires
Membre depuis
4 octobre 2006
Dernière connexion
20 avril
  Publié: 22 mai 2014 à 17:52 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir

Un plaisir de te lire , très belle lecture poétique

Mes amitiés

James

  Membre de la Société des poètes Français.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 810
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,1208] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.