Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 30
· actuaire · Authilie · Chlamys · Fried
13126 membres inscrits

Montréal: 25 avr 06:18:50
Paris: 25 avr 12:18:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Fidèle insouciance Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 20 juin 2013 à 04:26
Modifié:  22 juin 2013 à 11:19 par Eliawe
Citer     Aller en bas de page


Étant à mes coté, elle me donnait confiance
Me suivant comme une ombre sans jamais s’offusquer
Bien qu’ayant usé d’elle, en parfaite conscience
Mais me quitter, jamais, elle n’en a eu l’idée

Mes amis, mes amantes lui cherchaient pas querelle
Pas de moindre remarque, pas de critiques vaines
Sa présence discrète leur semblait naturelle
Elle était avec moi, elle devait être mienne

J’ai certes abusé d’elle, en multiples occasions
Sans doute par orgueil, plus que par lâcheté
Bien qu’étant consentante elle pouvait dire non
Mais elle était mon double et m’aimait comme j’étais

Puis ma jeunesse m’a fui, j’entrais dans mes vingt ans
Alors elle est partie, un beau jour en silence
C’en était donc fini, plus jamais comme avant
Pour alibi j'aurai ma fidèle insouciance


  Le Kajoleur
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
229 poèmes Liste
15177 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 20 juin 2013 à 11:47 Citer     Aller en bas de page

un poème magnifique
a cette âge la une insouciant en marche a l aveuglette
et quand les gens qu on aime s efface en silence , en se rend compte qu on était déficient
mes amitiés

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 20 juin 2013 à 13:17 Citer     Aller en bas de page

merci mido, de ton regard, et définitivement la période de l'insouciance est un moment merveilleux ,que l'on ne découvre que lorsqu' elle a disparu!!!

merci et à te lire

  Le Kajoleur
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
229 poèmes Liste
15177 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 20 juin 2013 à 13:28 Citer     Aller en bas de page

Citation de TitiKJ
merci mido, de ton regard, et définitivement la période de l'insouciance est un moment merveilleux ,que l'on ne découvre que lorsqu' elle a disparu!!!

merci et à te lire



oui ta raison , la nostalgie
mes amitiés

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
93 poèmes Liste
14440 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 27 sept 2013 à 09:16 Citer     Aller en bas de page



Comme c'est triste et mélancolique ton histoire! Et pourtant qui fait parti de ta vie...
Cela me touche beaucoup...


Amicalement

Sybilla


  Le rêve est le poumon de ma vie
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 482
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0172] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.