Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 25
Invisible : 0
Total : 28
· Hemsy225 · Wilhelm
Équipe de gestion
· Allantvers
13161 membres inscrits

Montréal: 27 mai 01:59:59
Paris: 27 mai 07:59:59
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes loufoques :: Les drames de la vie Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Mieux vaut avoir raison seul que tort avec la foule.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
1048 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 27 oct 2019 à 13:53
Modifié:  16 févr à 20:49 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

Les drames de la vie


La vie se déroule sans un hic,
Et lorsque les choses se compliquent,
Sans que ça devienne dramatique,
Pour un petit problème technique,
On s’anesthésie le psychique,
À grand renfort d’anxiolytiques.

Les gens maint’nant sont pathétiques
Un rien et ça devient tragique,
Un p’tit bouton, c’est la panique,
Et pour une piqûre de moustique,
En toute urgence, soudain rapplique
Une cellule psychologique.

Où sont les mâles, les durs, les vrais,
Les camionneurs, les tatoués ?
On les a tous efféminés,
Ils sont dans les salons d’beauté
Et gentiment s’font épiler
L’maillot, les jambes et les doigts d’pieds.

On perd sa vie à la gagner
Le soir après une dure journée
Pour se vider le cervelet
On passe trois heures d’vant la télé.
On connait mieux George Clooney
Que son plus proche voisin d’palier.

Entre l’fromage et le dessert,
On se révolte de la misère,
On dit sans trop s'bouger l’derrière.
Qu’y’aurait sans doute quelqu’chose à faire,
Et après un dernier p’tit verre,..
On va s’coucher sans trop s’en faire.


Tous droits réservés


 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12248 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 28 oct 2019 à 08:30 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimé ce loufoque... pas si loufoque que ça !

Merci à toi !

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
SienKieWicz

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
83 poèmes Liste
2652 commentaires
Membre depuis
7 mars 2007
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 28 oct 2019 à 13:22 Citer     Aller en bas de page

Pas loufoque du tout, même! J'ai lu et relu le tout avec un grand plaisir. On perd sa vie à la gagner...

 
Tychilios Cet utilisateur est un membre privilège


Mieux vaut avoir raison seul que tort avec la foule.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
1048 commentaires
Membre depuis
5 octobre 2018
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 28 oct 2019 à 14:29
Modifié:  28 oct 2019 à 17:53 par Tychilios
Citer     Aller en bas de page

_Merci Mashoune, tu as raison il n’est pas si loup-phoque que ça ce poème. J’ai voulu, avec un peu d’humour(j’espère que ça se sent) tirer un constat de la société moderne occidentale, dans la galerie de portraits qui la compose, se mêlent la Pub, les manipulations des médias (chaînes info en particulier), les politicards tocards, les indignations de comptoir, les incantations stériles (parce qu’elles ne sont jamais précises et suivies de faits concrets). J’ai toujours préféré une infirmière de ‘Médecin sans frontières'’ à un ‘Y a qu’a, faut qu’on’ qui refait le monde tous les soirs entre la poire et le fromage. Merci, Mashoune, pour ta visite.
_Merci Sienkiewicz pour ce commentaire. J’ai écrit ce texte un peu comme une chanson, les chansons se sont toujours bien prêtées à ce genre de thématique. Ha ! ça ira...ça ira.. Amicalement, Georges

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 666
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [25,0928] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.