Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 540
Invisible : 0
Total : 542
· Poex · Hemsy225
13162 membres inscrits

Montréal: 27 mai 07:31:05
Paris: 27 mai 13:31:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Cyclopédie Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
247 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 9 déc 2019 à 05:43
Modifié:  11 déc 2019 à 05:04 par Filiquier
Citer     Aller en bas de page

Pouet Pouet Et voilà le Poète à bicyclette
Il emprunte les chemins les plus solitaires
Bien assis sur la selle et tournant des gambettes
C'est un coursier d'azur au haut vocabulaire

Il affûte les mots comme on ferait d'un dard
Pour faucher dans les champs et le blé et l'ivraie
Il peaufine parfois des tournures bizarres
En mélangeant un peu le faux avec le vrai

Quand la pente est trop raide il se met en danseuse
Dans les forts pourcentages il souffle comme un bœuf
Mais il finit parfois par une rime heureuse
Qui habillera bien un poème tout neuf

Le voilà tout soudain qui descend comme un fou
Une pente grisante aux virages serrés
Un coup de frein ici à se briser le cou
Une relance là tout le corps motivé

Et le voici enfin à son but arrivé
Qui regarde sa montre en reprenant haleine
La performance encor pourrait s'améliorer
Pour augmenter un peu la précieuse moyenne

  TF
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
216 poèmes Liste
12250 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 9 déc 2019 à 13:21 Citer     Aller en bas de page

N'est pas pouet pouet qui veut

Le parallèle est heureux Filiquier, jolie lecture pour moi !

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
195 poèmes Liste
2648 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 9 déc 2019 à 14:12
Modifié:  9 déc 2019 à 14:13 par Mawringhe
Citer     Aller en bas de page

Filiquier, à vélo, je ne verrai plus les choses de la même manière !

Et.... "à la plume", je me verrais à vélo en repensant à ton texte ! Super ton écrit, j'ai bien aimé ce poète sympa... à bicyclette!

Merci pour cette agréable lecture.



Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
5590 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 10 déc 2019 à 04:30 Citer     Aller en bas de page

Ha ha ha ! J'adore.
Tout comme moi, aimerais-tu écrire sur l'art de l'écriture poétique ? Je crois bien. Et non sans humour.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
528 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
27 mai
  Publié: 10 déc 2019 à 04:45 Citer     Aller en bas de page

Le poète n'a pas perdu les pédales !


MariePaule

  MariePaule
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
1131 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
18 mai
  Publié: 10 déc 2019 à 10:12 Citer     Aller en bas de page

Héhé, en voici un qui n'a pas craqué pour le vélo électrique !
Un poème réjouissant

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
247 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 11 déc 2019 à 05:02 Citer     Aller en bas de page

Eh bien, merci amis lecteurs LPDP ! Je suis bien heureux (en deux mots seulement) de savoir que ma sortie à bicyclette vous plaît. Il m'arrive de dire, voire même de composer des vers à vélo, mais pas en montée, ça
essouffle.
Heureux Maschoune de t'avoir emportée sur mon porte-bagage.
Mawringhe, j'attends ton prochain poème inspiré (pneus bien gonflés)
par le vélo.
Quant à toi In Poésie, ta culture poétique est si grande que j'aurai du
mal à te suivre. Il faudra que je change de braquet.
Non Allantvers, il m'est arrivé de perdre les pédales : grosses chutes !
Maintenant, j'essaie de rouler Allantdroit.
Chlamis, je n'aime pas le vélo électrique, et je n'aime pas qu'on me double
avec un vélo électrique. Je pourrais lui mettre des bâtons dans les roues.
ENCORE MERCI A VOUS.

  TF
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
145 poèmes Liste
1410 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
25 mai
  Publié: 11 déc 2019 à 16:02 Citer     Aller en bas de page

Honnêtement, pour avoir pratiqué le VTT, je me sens plus à l'aise en poésie... je déraille plus souvent, mais je préfère avoir de l'encre que du cambouis sur les doigts Clap, Clap, j'aime cette approche endurante!

  SHElene
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
2955 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
20 mai
  Publié: 11 déc 2019 à 17:27 Citer     Aller en bas de page

Belle idée ... Certains verraient dans la poésie un travail de forçats et vous vous y voyez toutes les difficultés à monter, ou bien descendre des cols. Vous êtes







... cycliste ?

 
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
247 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
26 mai
  Publié: 12 déc 2019 à 04:23 Citer     Aller en bas de page

Merci SHElene. Quand j'écris un poème, je déraille souvent et je me sens dans
le cambouis. A vélo, je déraille rarement, même très rarement.


Oui Cidnos, je suis cycliste. Grimper, descendre, c'est éreintant, c'est grisant,
et ça me plaît. Merci pour ton commentaire sympathique.

Filiquier

  TF
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 349
Réponses: 9
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0665] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.