Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 729
Invisible : 0
Total : 730
Équipe de gestion
· In Poésie
13157 membres inscrits

Montréal: 26 févr 20:42:57
Paris: 27 févr 02:42:57
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Perrault au secours du crapaud Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Debusatie


il n'y a que dans l'imperfection que naît l'émotion
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
21 novembre 2013
Dernière connexion
26 février
  Publié: 23 déc 2019 à 15:44 Citer     Aller en bas de page

Roi déchu de son trône, ou prince de pacotille
Errait bien malgré lui en ces lieux qui scintillent
Cherchant riche princesse, ou belle cendrillon
Pour réécrire son conte, un peu de rédemption

Sa cuirasse délicate, aux pustules vaporeux
L’exilait à la vase, au milieu d’une mare
Tournant en rond le jour, sur son vert nénuphar
Attendant un baiser, mal être stuporeux

Il eut bien des visites, des rencontres illicites
Le petit poucet, ses frères, égarés comme lui
Lui jetant cailloux et railleries explicites
Passèrent leur chemin, le laissant à son ennui

Venu pour chambrer, un chat aux chausses déformées
L’abrutit de sa verve, savoureux pataquès
Méprisant et hautain, jusqu’à l’embarrasser
Ne lui apportant ni réconfort ni sagesse

Il entendit au loin le dragon rugissant,
Protégeant l’endormie, sentinelle éternelle
Cerbère de feu et de sang, voix rauque sans voyelle
Lui prédisant qu’il n’arriverait pas à temps

Shéhérazade vint aussi se pencher sur lui
Il esquiva ses lèvres au sommet d’un geste ivre
Lui expliqua que malgré mille et une nuits
Elle devait se tromper singulièrement de livre

Après avoir croisé, reine mère acariâtre
Sorcière ou alchimiste aux talents meurtriers
Ogresse aux pieds crochus, revenue pour l’abattre
Il vit au loin deux jeunes filles, aux allures de fées

La première s’approcha, vêtue de mille atours
Mais de ses quelques mots, ponctués de mille rots
Jaillirent deux vertes vipères, deux autres crapauds,
Congénères un brin hagards, poisons sans recours

La cadette s’avança, timide et empruntée
En quelques jolies phrases, où perles et diamants
Vinrent à se mêler à son discours firmament
Finit par conclure, par cet attendu baiser

Deux sourires plus loin, en guise de fin souhaitée
Il retrouva l’élégance, ses formes élancées
Cœur tout palpitant, il sut qu’il l’avait trouvée
Celle qu’il devait épouser sans autres délais

Si jolie peau d’âne ou bien sombre barbe bleue
Marquent ces quelques lignes de coupables absences
C’est que bien trop occupés à braver leur chance
Ils ont déserté ce conte pour l’or frauduleux

  Ravir, juste pour le plaisir
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
465 poèmes Liste
22281 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 février
  Publié: 24 déc 2019 à 09:31 Citer     Aller en bas de page

Tout y est et je me suis régalée.
A l'école j'ai tant eu les larmes aux yeux quand il fallait réciter le poème de Victor Hugo, que cette version me plait bien, c'est autre chose, à méditer sur les personnages.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
Debusatie


il n'y a que dans l'imperfection que naît l'émotion
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
21 novembre 2013
Dernière connexion
26 février
  Publié: 24 déc 2019 à 09:45 Citer     Aller en bas de page

Merci Ode
Content de t’avoir régalée 😄
Un joyeux Noël

  Ravir, juste pour le plaisir
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
6521 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
26 février
  Publié: 24 déc 2019 à 10:32 Citer     Aller en bas de page

Une nouvelle fable ou une fable retravaillée, modernisée, en quelque sorte, du point de vue narratif...

Les mots ont toujours un côté "à l'ancienne", que j'aime beaucoup et la morale, est bien envoyée...

C'est drôle, pertinent, détaillé et très facile à suivre...

Le seul point, disons moins bon, de mon point de vue de lecteur, reste la musicalité des mots, qui n'est pas très bonne, certains mots interrompant le rythme, de par leur prononciation, certains vers n'étant pas aussi justes, de par leur longueur, ce qui gêne quelque peu...

Mais, bon, ceci est peut-être voulu, ne faisons pas la fine bouche...

Amitiés...

Hubix.

 
Debusatie


il n'y a que dans l'imperfection que naît l'émotion
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
21 novembre 2013
Dernière connexion
26 février
  Publié: 24 déc 2019 à 10:39 Citer     Aller en bas de page

Merci Hubix
Il n’est pas parfait et mérite du travail
La musicalité ne me contente pas non plus
Je changerai sans doute mais comme j’écris à l’instinct, sans grande technique, je laisse venir !

  Ravir, juste pour le plaisir
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
82 poèmes Liste
6521 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
26 février
  Publié: 24 déc 2019 à 11:55 Citer     Aller en bas de page

Travailler à l'instinct peut amener à certaines "imperfections", qui sont toujours rectifiables et n'amène pas le poète à renier son travail, bien au contraire, cela amène une évolution créative, un point de vue autre, regard différent sur son propre travail....

Avec les yeux des autres, ont voient toujours mieux, sans avoir, nécessairement, le monopole de la vérité, mais l'approche poétique est variable, toujours...

Moi aussi, je travaille à l'instinct, mais je choisis une autre approche, plus constructive de chaque poème, donc, je les retravaille, leur donnant un autre souffle, une autre vie...

Ton poème est très dense, il y a beaucoup de matière, il n'y a rien à enlever, mais peut-être à chnger certains termes, ou intervertir d'autres, je ne sais pas, c'est une idée, quoi!

Ton travail est tout de même très élaboré, on voit la recherche, le chemin de l'idée de base est assez difficile et le résultat, pour le fond, est excellent, moi qui ne suis pas un fabuliste, respect!

Hubix.

 
Debusatie


il n'y a que dans l'imperfection que naît l'émotion
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
21 novembre 2013
Dernière connexion
26 février
  Publié: 24 déc 2019 à 12:01
Modifié:  24 déc 2019 à 12:17 par Debusatie
Citer     Aller en bas de page

C’est un peu la démarche
Faire mieux du bien. Pas toujours faciles les alexandrins avec césure au milieu lorsque l’idée s’impose de prime abord !
En tout cas j’ai tout bien pris et je préfère la critique positive à l’absence de commentaire
Joyeux réveillon !

  Ravir, juste pour le plaisir
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
123 poèmes Liste
1210 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
25 février
  Publié: 25 déc 2019 à 15:58 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,
Le petit Chaperon Rouge aurait mieux fait de s'aventurer près de la mare, rencontrer un crapaud lui aurait valu moins de désagréments que de croiser un loup.
J'ai aimé ce petit cocktail étonnant de contes passés au shaker de ton inspiration.

  SHElene
Debusatie


il n'y a que dans l'imperfection que naît l'émotion
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
21 novembre 2013
Dernière connexion
26 février
  Publié: 25 déc 2019 à 16:53 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,

Il y avait bien une strophe avec le chaperon rouge que j'ai sacrifiée, trouvant son âge peu en rapport :

Il y eut bien cette petite fille, tout de rouge vêtue
Poursuivie par un loup dans une course effrénée,
Mais beaucoup trop jeune pour ses desseins impromptus
Non, ce ne serait pas elle le baiser espéré.

Bien vu !

  Ravir, juste pour le plaisir
ATLAS
Impossible d'afficher l'image
L'amour est ma lumière...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
81 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2019
Dernière connexion
12 février
  Publié: 8 jan à 08:44 Citer     Aller en bas de page

Bravo !! J'ai adoré découvrir ce loufoque !
Merci
ATLAS

 
Debusatie


il n'y a que dans l'imperfection que naît l'émotion
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
27 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
21 novembre 2013
Dernière connexion
26 février
  Publié: 8 jan à 15:20 Citer     Aller en bas de page

Merci 🙏
Content de ce plaisir à lire !
Amitié

  Ravir, juste pour le plaisir
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 244
Réponses: 10
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0455] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.