Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 27
Invisible : 0
Total : 28
· joycebardawil
13255 membres inscrits

Montréal: 15 oct 00:21:29
Paris: 15 oct 06:21:29
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Le maléfique baiser, un baiser "engeoleur" Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 21 oct 2013 à 06:46
Modifié:  22 oct 2013 à 13:55 par TitiKJ
Citer     Aller en bas de page

A l'attention des collégiens Marocains, emprisonnés, pour s'étre embrassés en public

Leurs lèvres étaient sucrées et leurs bouches gourmandes
Deux enfants d’aujourd’hui, deux enfants qui oublient,
Le temps d’un pur instant, les soucis de la vie
Et s’offrent un baiser comme on donne une offrande

Belle jeunesse danse, l’amour vous fait un signe,
Et vous somme, à grands coups de flamme et de passion,
D’apparaitre en vainqueur au tendre Cupidon
Sa flèche de cyprès, vous en êtes fort dignes

Collégiens innocents dans l’étreinte enfantine
Image évanescente d’un dessin de Paynet
Le temps, même le temps s’arrêta de tourner
Au loin on entendait une tendre comptine

Mais la pudeur veillait sous l’excuse vertueuse
Voulant laver les siens des péchés de la terre
Elle tentait d’imposer une loi mortifère
Via des obscurantistes appelés fou de Dieu

Sur le tableau vivant, de ce couple angélique
Ils y voyaient : Satan obscène et licencieux,
Psyché trop libertine, devant voiler ses yeux,
Cupidon dépravé, un rien ithyphallique

Les geôles enfermeront les enfants de l’Amour
Et le printemps arabe est devenu hiver.
Où êtes-vous, Prophètes, Oracles et Dieux divers
Aux prières de vos ouailles, vous semblez rester sourds

Pourquoi faut il, mes Dieux, punir ces collégiens
Qui offrent au monde entier un baiser délicieux,
Un baiser de jeunesse, un baiser merveilleux,
Qui s’opposent à la haine, le mal contre le bien ???

  Le Kajoleur
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 21 oct 2013 à 09:18 Citer     Aller en bas de page

Bel écrit. Dommage qu'ils doivent être condamné pour un vrai amour qui pur, beau et sain ?

Sincèrement

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 21 oct 2013 à 12:41 Citer     Aller en bas de page

Merci allana et Ilizia_Chaim, qand la liberté est bafouée par des hommes voulant imposer le diktat religieux, il fait le dénoncer haut et fort !!

Hélas, des intérêts financiers et, ou, politiques font taire nos gouvernants, et le printemps annoncé radieux, de ces pays, brisé par ce silence, risque de passer ad vitam aeternam au plus long des hivers.

Si seulement la poésie pouvait contribuer à changer le monde
Guillevic prétendait :

« Faire du poème un levier pour changer le monde, c'est être fidèle à la poésie, c'est appeler le monde à se hausser jusqu'au poème », puisse t-il avoir raison !!!


  Le Kajoleur
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8630 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
13 octobre
  Publié: 23 oct 2013 à 07:26 Citer     Aller en bas de page

Il vaut mieux en envolée lyrique tel que tu le fais plutôt que d'envoyer des chaises aux manifestants. Un petit souffle de liberté que tu nous offres là.
Belle prosodie, mon ami. Merci pour eux.
Catherine

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 441
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0333] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.