Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 38
Invisible : 0
Total : 39
· Lapoètesse
13126 membres inscrits

Montréal: 24 avr 18:26:36
Paris: 25 avr 00:26:36
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Solitude Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 24 oct 2013 à 09:30
Modifié:  24 oct 2013 à 11:44 par TitiKJ
Citer     Aller en bas de page

Moment de solitude

Il s’agissait d’un matin gris,
Le ciel était couleur de pluie
C’était un jour de nostalgie
Dans mon cœur

J’aurais voulu stopper le temps
En arrêter le mouvement
Et retrouver celui d’antan
J’avais peur

Déjà demain c’est bien trop loin
Au sablier du temps prochain
L’avenir s’annonce câlin
Quel menteur

Trop de larmes et trop de chagrin
Que j’ai semé sur le chemin
Pourquoi avancer si demain
Est fureur

J’ai tant aimé, j’ai trop souffert
Et mon cœur est devenu pierre
Mon futur amour est hier
Et je pleure

Mes rêves d’enfant sont partis
Dans les méandres de la vie
Mes souvenirs sont dans l’oubli
C’était leurre

Mes cheveux blancs comptent les jours
Le présent a fini son tour
L’au revoir sera pour toujours
C’est mon heure

23/10/2013

  Le Kajoleur
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 24 oct 2013 à 09:37 Citer     Aller en bas de page

Beaux choix de mots que cette plume a couchée dans ce poème. J'espère que le soleil de la joie puisse te revenir.

Sincèrement

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
229 poèmes Liste
15177 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
24 avril
  Publié: 24 oct 2013 à 11:16 Citer     Aller en bas de page

des mots passionnés
cochées par une plume apprécié

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
khalydros

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
14 commentaires
Membre depuis
7 août 2013
Dernière connexion
4 juin 2015
  Publié: 25 oct 2013 à 04:04 Citer     Aller en bas de page

très beau texte...
mais qu'entends-tu par:

Citation de titikj

L’au revoir sera pour toujours
C’est mon heure



?

 
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 25 oct 2013 à 04:48 Citer     Aller en bas de page

Merci de ton appréciation cher Khalydros.

Bien qu"un dicton annonce:
Tant qu'on est encore vivant il n'existe pas d'adieu ......
que des "au revoir"....

L'au revoir de mon poème est adieu définitif, vers un au delà, qui nous prédit un retour vers la félicité?????

Encore merci et à bientôt, sur une rime...........

  Le Kajoleur
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
10 novembre 2018
  Publié: 25 oct 2013 à 06:28 Citer     Aller en bas de page

Par intérêt je suis allé lire ce texte, voir comment était abordé la solitude (il y a souvent des textes ici qui parlent de ce sujet), voir comment elle pouvait s'exprimer.
Dans un sens je dirai que par la simplicité des strophes, sans devenir brouillon, ce texte offre beaucoup de réalisme, la solitude étant elle-même assez lourde à porter...
A chaque fin de strophe, finir par deux trop mots donne un effet d'accentuation, ce n'est pas bête à vrai dire



KIWI

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 25 oct 2013 à 07:51
Modifié:  25 oct 2013 à 07:53 par TitiKJ
Citer     Aller en bas de page

Merci Kiwi de ton passage sur ce poème.


La solitude doit s'exprimer, comme elle est : de manière très simple.

Milan Kundera, écrivain Français d'origine Tchécoslovaque, définissait la solitude comme:" une douce absence de regards"..

C'est ce dont souffrent le plus les personnes qui en sont victimes : pas de regard pas de considération.

La Mamère de mon poème était ignorée du quartier ou elle vivait, et seuls les enfants ont pu apprécier la douceur dont elle savait faire preuve..

Drôle d'époque ou offrir un regard est chose compliquée, dés lors faire un pas vers l'autre.................. !!!!

  Le Kajoleur
Chris-Charmeur


Don't wake me up !...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
7521 commentaires
Membre depuis
24 juillet 2012
Dernière connexion
10 novembre 2018
  Publié: 25 oct 2013 à 14:31 Citer     Aller en bas de page



KIWI

  Tous les textes sont déposés à la SGDL...
God bless you !...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 632
Réponses: 7
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0425] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.