Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 221
Invisible : 0
Total : 221
13224 membres inscrits

Montréal: 24 nov 19:09:33
Paris: 25 nov 01:09:33
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Mes vers Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PlumeDange


Chaque instant meurt à l'instant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
566 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
14 juillet 2009
  Publié: 2 jan 2008 à 06:48 Citer     Aller en bas de page

Mes vers

Ma plume se taisait,
Mon coeur se lamentait,
Les mots restaient secrets,
Les émotions cachées.

Mes vers furent victimes
Et non plus meurtriers,
Ils étaient prisonniers,
On enlevait leurs rimes.

Ils n'avaient de pieds
Et donc aucun boulet,
Mais un poids à porter,
Ils se faisaient muets.

Aucun mot ne sortait,
Aucune joie n'était,
La douleur les tuait,
Ils en étaient sonnés.

Et comme des chevaux
Une course ils faisaient,
Je gagnais le gros lot
Au tercet versifié.

Parfois il leur prenait
D'alors se mélanger,
De quatre ils faisaient un,
Refusant tout quatrain.

En mon coeur ils dansaient,
Jouaient les chorégraphes,
Ils me faisaient rêver
Mais n'étaient calligraphes.

Ils s'embrassaient au calme,
Croisaient tous les anciens.
Seule plate mon âme,
Les gardait dans ses mains.

Ils étaient alités
Pendant cette saison.
Le manque persistait,
Absente ma ration.

Ils ne voulaient lancer
D'assaut sur le papier,
Le blanc restait tendance,
Ils aimaient les nuances.

Ce sont des ânes forts,
Des pros se disent-ils.
Repos et sieste alors
Simplement voulaient-ils.

Longtemps ils sont restés
Bourricots et têtus.
Personne, tous filaient,
Je les croyais perdus.

Soudain un jour survint,
Des nouvelles arrivèrent.
Ils sortirent de ma main,
Une nuit, solitaire.

Les lettres puis les mots
Et les vers se posaient,
Ce poème m'est beau,
Il les fait exister.

Ce sont des vers de coeur
Qui s'inscrivent ici,
Qui surgissent à toute heure,
C'est là ma poésie.

  Ecrits vains d'un être ange, étrange écrivain.... Il s'écrie et ses cris se mélangent à son sang, triste vin...
Déraison


Un mot et tout est sauvé. Un mot et tout est perdu. (André Breton)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
31 poèmes Liste
1813 commentaires
Membre depuis
12 mars 2007
Dernière connexion
29 mars 2012
  Publié: 2 jan 2008 à 07:07 Citer     Aller en bas de page

Les lettres puis les mots
Et les vers se posaient,
Ce poème m'est beau,
Il les fait exister.


Pour mon plus grand plaisir

Je ne suis pas une pro, mais ton poème entier est formidable.
Il me parle comme si tu étais près de moi à l'écrire,
merci


Amicalement...........Déraison

 
PlumeDange


Chaque instant meurt à l'instant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
566 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
14 juillet 2009
  Publié: 2 jan 2008 à 07:33 Citer     Aller en bas de page

Déraison,

Merci beaucoup pour ton commentaire ! Mes mots prennent vie sous tes yeux, merci

Amitiés

Magalie

  Ecrits vains d'un être ange, étrange écrivain.... Il s'écrie et ses cris se mélangent à son sang, triste vin...
Eliawe Cet utilisateur est un membre privilège


Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
8937 commentaires
Membre depuis
5 novembre 2007
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 2 jan 2008 à 07:58 Citer     Aller en bas de page

Un poème au rythme entraînant dont j'ai apprécié la lecture, mais les rimes ne sont pas forcément nécessaires à écrire quelque chose de beau.

 
Miss Funny Poppy


à coeur vaillant , rien n'est impossible!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
126 poèmes Liste
701 commentaires
Membre depuis
18 septembre 2007
Dernière connexion
10 mai
  Publié: 3 jan 2008 à 12:33 Citer     Aller en bas de page

j'ai adoré cette douce musique!
merci pour ce partage
à bientôt!

amicalement

  la différence est une force,soyons tolérants et ouverts
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 8 jan 2008 à 07:24
Modifié:  8 jan 2008 à 07:24 par (...)
Citer     Aller en bas de page

Ils se tenaient bien au chaud, Magalie... en attendant d'oser revivre ou affronter à nouveau leur vie... Ils n'en sont que plus authentiques et plus beaux... sous ta plume agile, de plus en plus agile...

Je t'embrasse...

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
PlumeDange


Chaque instant meurt à l'instant...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
33 poèmes Liste
566 commentaires
Membre depuis
2 août 2005
Dernière connexion
14 juillet 2009
  Publié: 9 jan 2008 à 09:21 Citer     Aller en bas de page

Eliawe,
Merci de passer me lire, j'apprécie beaucoup ton commentaire. Je te donne raison quand tu parles des rimes. Il y a parfois des gros bouqets de fleurs mais dont la beauté n'est pas si grande et puis parfois la toute petite à côté aura plus de valeur à nos yeux. La beauté se lit dans le coeur, et dans les yeux... Bisous


Jacques,
Merci de passer par ici. La poésie sommeille en nous et j'aime ce partage et les mots qui en découlent à la suite. La poésie vit en nous et de nous....


del, Roxydiane,
Merci pour vos messages, je suis contente d'avoir partagé mes vers avec vous.


Coucou Ambre,
C'est un plaisir pour moi de trouver ton commentaire. Je suis touchée et je te remercie du fond du coeur. Je ne quitte plus ma plume car c'est un précieux cadeau, j'espère qu'elle grandira encore pour peut-être écrire d'aussi beau textes que d'autres, que toi par exemple. Gros bisous à toi !

Merci à tous, gros bisous
Amitiés

Magalie

  Ecrits vains d'un être ange, étrange écrivain.... Il s'écrie et ses cris se mélangent à son sang, triste vin...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1063
Réponses: 6
Réponses uniques: 5
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0304] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.