Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 29
· EmikoLian · manusaran · valise
13256 membres inscrits

Montréal: 15 oct 17:40:31
Paris: 15 oct 23:40:31
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Reviens Renaud Séchan, ta prose est orpheline Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 29 nov 2013 à 04:53
Modifié:  30 nov 2013 à 11:46 par TitiKJ
Citer     Aller en bas de page

T’étais tranquille, t’étais peinard,
Mais un beau jour sans crier gare
Fourbu, de l’air t’as pris la file
Et tes refrains sont en exil

Toi pour chanter le vrai Paname
Son béton et son macadam
Faisait rimer la tour Eiffel
Avec l’amour dans les ruelles

Tes paradis artificiels
Sont devenus ton arc en ciel
Mais tu le dis dans tes refrains
Tous ces artifices sont vains

Quand tu chantais ‘’Boucan d’enfer’’
C’était pour tous les prolétaires
Un cri de la part de tous ceux
Pour qui le bienfait est vœu pieux

On sait le bonheur, disais-tu
Au bruit qu’il fait quand il s’est tu
A chanter la misère du monde
On sentait ta peine profonde

Alors, tu évoquais Ferré
Verlaine, Brassens, René Fallet
Que tu croyais voir au bistrot
Quand t’abusais de l'apéro

Ces trop fameux soirs de déprime
Avec ces princes de la rime
Dont leurs présences font défaut
Où tu vidais les verres de trop

Depuis le jour de tes silences
Le monde est toujours en souffrance
Reviens, tu étais le dernier
A en parler, sans pleurnicher

Pourquoi es tu parti Renard
Après avoir, soir de cafard
Mis tes paroles et tes chansons
Renaud, au fond de tes prisons


  Le Kajoleur
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
15658 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 29 nov 2013 à 10:57 Citer     Aller en bas de page

très bel hommage a un grand monsieur de la variété française
personnellement j'adore particulièrement mistral gagnant
bel écrit

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 29 nov 2013 à 11:39 Citer     Aller en bas de page

Merci mido ben , je comprend son choix pour Mistral gagnant, j'éprouve le même plaisir à l'entendre , mais les choix sont tellement multiples chez Reanud....!!

Je persiste à penser qu'aujourd’hui, aucun artiste n'a repris le flambeau de cette écriture du quotidien et néanmoins assassine, pour toute une couche de la population

Merci de ton passage et de ton commentaire

  Le Kajoleur
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
444 poèmes Liste
8631 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
15 octobre
  Publié: 30 nov 2013 à 11:32 Citer     Aller en bas de page

Un très bel hommage, en effet. Pourvu qu'il sorte de sa prison et revienne faire du boucan dans notre Landerneau !
Catherine

 
TitiKJ
Impossible d'afficher l'image
Ne laissons pas pousser l'herbe sur le chemin de l'amitié.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
189 commentaires
Membre depuis
11 février 2013
Dernière connexion
4 juillet 2018
  Publié: 30 nov 2013 à 11:45
Modifié:  2 déc 2013 à 06:39 par TitiKJ
Citer     Aller en bas de page

Merci Catherine, il pense ne plus être en capacité d'écrireà nouveau ?????

Pourtant comme on aurait besoin de ses écrits, par tous ces temps mauvais qui courent.......

Merci Catherine de ton commentaire

  Le Kajoleur
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 792
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0255] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.