Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 344
Invisible : 1
Total : 347
· Cioran · Aude Doiderose
13162 membres inscrits

Montréal: 28 mai 07:38:39
Paris: 28 mai 13:38:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Un coup de tambour pour ma muse Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 5 jan 2014 à 10:07
Modifié:  30 juil 2015 à 14:02 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Un coup de tambour pour ma muse





Les lumières de mes nuits de lecture, en flux de lueurs en abyme,
éclairent les effluves du génie de son âme en sonorités de syllabes,
rivières de perles bleuâtres sculptées en ïambes de vers sublimes
scellées dans la pyxide d'al-Mughira, prince de la maure arabe,
tambour ciselé par un maître en médaillons d'ivoire rarissimes.



Transporté sur les ondes d'émerveillement de tous ses amours,
je survole, sans gène, la splendeur des scintillements d'une tour
et esquisse, partant de ses entrailles, par intégrale des contours
de cet édifice de ferraille, le cou de ma muse du quai de Branly.
Plusieurs coups de tambour, résonnent d'al-Mughira à Modigliani.




actuaire




Evocation d'une longue promenade le Week-end du nouvel an, à Paris, du musée du Louvre au Quai Branly.

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
M. Des Petits Lacs
Impossible d'afficher l'image
Aimer c'est vivre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
8 commentaires
Membre depuis
22 septembre 2013
Dernière connexion
5 janvier 2014
  Publié: 5 jan 2014 à 11:58
Modifié:  5 jan 2014 à 12:02 par M. Des Petits Lacs
Citer     Aller en bas de page

Hum, pas de grands mots ou d'éloges dithyrambiques.. j'aime c'est tout.

M. Des petits Lacs.

  Je t'aime belle inconnue, te reconnaîtras-tu ?
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 5 jan 2014 à 12:42 Citer     Aller en bas de page

Merci M. des petits lacs pour votre passage.
Je déteste les éloges dithyrambiques et adore votre "j'aime c'est tout".
Mes amitiés poétiques.
actuaire.

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 12 jan 2014 à 07:17
Modifié:  14 févr 2019 à 15:31 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Flamme Noire,

Ce poème traduit mes ressentis, lors d'une longue promenade du Louvre au Quai Branly avec ma muse à Paris, à l'occasion des fêtes du nouvel an.

Débutant en poésie depuis seulement 6 semaines, je suis très touché par votre commentaire et vous en remercie de tout cœur.

La première strophe s'est progressivement construite lors de cette promenade. Son écriture m'a prit par la suite deux heures.

L' idée de la deuxième strophe sort de mon imaginaire de scientifique voulant transformer la tour Eiffel en cou peint par Modigliani.

Je voulais à tout prix faire un coup de tambour à ma muse.

Mes amitiés poétiques.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 13 jan 2014 à 05:25
Modifié:  14 févr 2019 à 15:32 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Jénifer,

Merci pour vos encouragements et votre appréciation "Beau poème"!

Bien à toi.
Bises

actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 2 juin 2014 à 15:49
Modifié:  14 févr 2019 à 15:31 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bonjour adameve de votre arrêt sur ce poème.
Cet écrit me tient très à coeur pour mille raisons... Car il m'a donné confiance à persévérer dans ce difficile exercice de l'expression poétique. En plus il n'a pas visiblement rencontré l'accueil espéré.
Votre commentaire appuyé me remplit de joie juvénile... Étonnant au regard de mon âge respectable...
Un très grand merci pour votre appréciation réconfortante pour un jeune poète rempli encore de tant de doutes....
Bien à vous avec mes amitiés.
actuaire.

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
12 novembre 2019
  Publié: 9 juil 2014 à 04:43 Citer     Aller en bas de page


quelle merveille et quel lyrisme!
merci pour ce merveilleux et talentueux partage,
bien amicalement,
Josette,

 
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 18 juil 2014 à 05:58 Citer     Aller en bas de page

Bonjour à vous chère Josette.
Tout d'abord mes excuses pour cette réponse très tardive due à quelques problèmes de santé heureusement pas trop graves.
Votre si beau commentaire me va droit au cœur d'autant plus que j'ai un petit faible ou plutôt ungrande affection inexplicable pour ce poème.
Merci à vous très chère poète avec toutes mes amitiés.Bien à vous.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Rosi

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
146 poèmes Liste
1382 commentaires
Membre depuis
6 juillet 2014
Dernière connexion
1er avril
  Publié: 8 sept 2014 à 16:48 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Actuaire!
un très joli coup de tambour, qui m'a fait voyager!!!
merci pour ce beau partage!!

  L'écriture est le chemin, vers l'espoir et la sagesse
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 8 sept 2014 à 17:36 Citer     Aller en bas de page

Votre arrêt sur ce poème me fait tellement plaisir chère Rosi car il me tient vraiment à cœur ce coup de tambour. Un de mes premiers poèmes qui m'a vraiment donné un début de confiance dans mes capacités d'écriture.
Un très, très grand merci du fond du cœur pour votre arrêt sur images et votre joli commentaire.

Bien à vous chère poète avec mes amitiés poétiques.
actuaire.

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
pyc


la nature est peinture, la vie est poésie...maison de Monet à Giverny.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1024 poèmes Liste
16534 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
22 avril
  Publié: 23 sept 2014 à 05:11 Citer     Aller en bas de page

Bonjour...

je vais commencer par un propos très personnel et qui n'a pas grand intérêt, mais tant pis...Moi qui suis passionné par les routes et les cartes, de lire que c'est une longue promenade qui t'a inspiré m'a tout de suite fait me représenter le plan de Paris pour essayer de t'imaginer, déambulant dans cette ville au parfum unique...Ensuite, si je reviens à ce qui t'a suggéré ces mots, je ne peux qu'être en admiration, car une promenade, c'est quelque chose de très concret, or tes vers s'affranchissent du concret pour s'évader et trouver une liberté et une subtilité qui m'épatent...
Bravo à toi, j'ai aimé te suivre.
amitiés sincères.
pyc.

 
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 24 sept 2014 à 05:31
Modifié:  24 sept 2014 à 05:32 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bon Jour Pierre Yves,

Ce fût une longue promenade entre le musée du Louvre et le quai Branly, le week-end du nouvel an. Et tant de beauté émerveillait nos yeux. Tant de peintures, de sculptures et autres splendeurs architecturaux... tous les sens en émoi.... Plein d'émotions s'entrelaçaient... et les mots qui se déroulaient en hommage à tous ces artistes... et ma muse, ma fleur adorée aux cheveux dorées à mes côtés... La Tour Eiffel se transformait en cou à la Modigliani et la Pyxide devenait un écrin rempli de poèmes. Le concret se déformait dans l'irréel des lumières étincelantes, la féerie magique de Paris quand tombe la nuit.
Cela me fait tellement plaisir que tu ait apprécié ce poème ci... j'y tiens beaucoup.
Merci très cher ami.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 30 juil 2015 à 12:03
Modifié:  14 févr 2019 à 15:33 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bonjour chère amie et Poète

Merci de votre arrêt sur cette longue promenade poétique avec ma muse le jour du nouvel an à Paris du Louvre au quai Branly...

Un bel été à toi aussi.

Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 21 nov 2015 à 13:50 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lilania

J'ai eu des ressentis variés et contrastés en relisant ce poème écrit à mes tous premiers débuts... il y a maintenant presque deux ans... Une écriture très travaillée empreinte de cette frénésie à vouloir transformer et transcender les objets en leur donnant une conscience et une âme... une tentative de marier la raison, le coeur et la conscience... une volonté de devenir... Quoi?... Sans aucune importance... c'est la voiequi est essentielle... le point de chute est finalement plutôt accessoire.

Touché par votre beau moment de lecture!
Amicalement, bien à toi, Lilania,.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 14 févr 2019 à 15:26
Modifié:  17 mai 2019 à 08:26 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bon Soir Odin,


Parmi mes premiers poèmes... La raison dominait encore à cet époque... Je ne sais pas si un observateur neutre s'en rend compte... Il y a à mon sens et avec le recul nécessaire une froidure dans cette plume mélodieuse qui raisonne et construit, toujours "under control" et gouverné par la raison et l'intelligence... Même si il y a des moments déjà de cœur et des signes évidents de culture...

C'est un peu comme si je lis un poème écrit par quelqu'un d'autre. Et pourtant il n'y a que 5 ans de recul... Mais c'est quand même plutôt beau, original et curieux.

Oui c'est vrai... une strophe entière avait disparu... Et Lilania, une super poétesse et une très fidèle lectrice de mes poèmes, avait attiré mon attention sur cette anomalie...



J'ai l'impression en exagérant un delta de faire l'autopsie d'un défunt...

Merci à Toi Poète Odin.
Mes amitiés cher Ami,
Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1822
Réponses: 14
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0641] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.