Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 11
Invisible : 0
Total : 11
13363 membres inscrits

Montréal: 6 juil 20:13:27
Paris: 7 juil 02:13:27
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Un concombre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
126 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 28 juin à 03:58
Modifié:  28 juin à 06:33 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Poème inspiré grâce à une photo de Galatea belga

Je suis un concombre
Je vous présente ma frangine
Sous le couvercle à l’ombre
Elle s’appelle aubergine

Grâce aux piments d’Espelette
La sauce tomate est brûlante
Mon amie la « grande » courgette
Apporte sa texture croquante

Les pleurotes ne sont pas mes amis
Car ils fricotent avec les carottes
Je suis au courant grâce aux salsifis
Qui me racontent tout ce qui se mijote

Je n’ai rien à faire dans une ratatouille
Pourquoi m’a-t-on mêlé à ça
L’œuvre d’une femme qui tripatouille
Je dois m’enfuir de cet endroit.

Je suis un concombre
Je vous emmène en balade
Il ne faut pas me confondre
Car je raconte des salades

La partie censurée.

J’étais censé vivre en cuisine
Et je me retrouve sous une robe
Tout ça à cause d’une coquine
Qui chaque soir me dérobe

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
783 poèmes Liste
22595 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 28 juin à 04:21 Citer     Aller en bas de page

Top chef

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
442 poèmes Liste
14193 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 28 juin à 04:47 Citer     Aller en bas de page

J'ai eu une amie fan de concombres tièdes (j'ignorais qu'on pouvait les faire tiédir). Le concombre mène à tout... au plaisir gustatif et littéraire.

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
493 poèmes Liste
23052 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 28 juin à 05:12 Citer     Aller en bas de page

Tu as dû contrarier la rate à Touille, mais on s'en fout, le concombre se mange en salade avec des tomates et il "perd si" il on lui enlève ses vitamines en le cuisant.
Ce n'est pas un navet ce loufoque, il a son côté érotique, une façon comme une autre de cuisiner avec art.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
gillesdepont
Impossible d'afficher l'image
Tout poème naît d'un germe, d'abord obscur, qu'il faut rendre lumineux pour qu'il produise des fruit
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
80 poèmes Liste
686 commentaires
Membre depuis
24 avril 2015
Dernière connexion
29 juin
  Publié: 28 juin à 07:04 Citer     Aller en bas de page

C'est drôle et bien écrit.
Gilles

  gilles
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
126 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 28 juin à 13:31 Citer     Aller en bas de page

Merci Aude, merci Adamantine, merci Ode, merci Gilles !

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Allantvers Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
652 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 29 juin à 17:06 Citer     Aller en bas de page

Je n'aime pas trop le concombre... mais ton poème

  MariePaule
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
716 poèmes Liste
15243 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
6 juillet
  Publié: 29 juin à 17:10 Citer     Aller en bas de page

Je suis au courant grâce aux salsifis
Qui me racontent tout ce qui se mijote

...et oui moi, je crois tripatouiller , surtout la langue française, lol !

Inutile ajouter que tes mots sont superbes n'importe dans quelle catégorie !

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Joker


Trouvons ce qu'il nous manque dans ce que nous avons et dans ce que nous sommes.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
126 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
15 octobre 2008
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 1er juil à 18:03 Citer     Aller en bas de page

Merci Allanvert, merci Galatea

  Une insurrection des vulnérables face aux infaillibles
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 134
Réponses: 8
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0317] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.