Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 1125
Invisible : 0
Total : 1128
· SHElene · ode3117 · CORRY
13143 membres inscrits

Montréal: 23 févr 10:05:32
Paris: 23 févr 16:05:32
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Ses courbures dans le sable. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 12 jan 2014 à 09:45
Modifié:  5 mars 2019 à 06:29 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Ses courbures dans le sable.




Allongés sur les dunes de l’océan blanc,
Les tangentes au cœur de mon équation
Pixéllisent en nuées de traits verdoyants
L’asymptote à la longitude de sa passion.


Au loin, un pélican s'élance et scrute sa proie.
Plus bas, en descente ultra-verticale, il se noie,
Reste la tâche rougeâtre d'un poisson en émoi.


Ô courbures vêtues de deux résidus de soie,
Ta chevelure reste l'intégrale de mon surmoi.
Tes yeux sont les aimants de vérité de ma foi,
Toi ma douce asymptote, vers l'infini la voie.



Actuaire.

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
231 poèmes Liste
16014 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
22 février
  Publié: 12 jan 2014 à 09:55 Citer     Aller en bas de page

de très belles images

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Alanna

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
242 commentaires
Membre depuis
30 août 2012
Dernière connexion
4 janvier 2015
  Publié: 12 jan 2014 à 10:00 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup même si j'ai du aller voir ce sujets une asymptote
Beau rythme
Toi n'est il pas qu' équation vers l' infini en amour

 
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 13 jan 2014 à 05:43
Modifié:  9 févr 2019 à 16:54 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Merci mido ben pour votre passage. Les images sont parfois le profond reflet d'un état d'âme.

Bonjour Alanna,

Votre appréciation me comble.
Oui les équations, les verticales, les intégrales et les asymptotes apparaissent rarement dans une évocation poétique d'une beauté, allongée sur une dune de sable. Mes amitiés poétiques.

actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 13 jan 2014 à 09:19
Modifié:  9 févr 2019 à 16:55 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Merci Flamme Noire pour votre passage.

Votre appréciation me remplit de plaisirs.

Le poème évoque mon ressenti introspectif devant la beauté esthétique et l'harmonie remplie de pureté de certaines sciences abstraites, entrecoupé par une image poétique d'un pélican qui attrape sa proie.

Le rythme est là... manque la tendresse d'une inconnue observée de très loin dans les dunes de sable longeant mon océan blanc.
Incroyable ... un delta exagéré... mais tellement doux à entendre.

Bien à vous poétiquement.
actuaire.




  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Shaim


Prends soin de toi et de ta plume, et accouche sur papier tes envies, tes joies et ton amertume....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
3485 commentaires
Membre depuis
17 septembre 2013
Dernière connexion
12 juillet 2018
  Publié: 13 jan 2014 à 12:19 Citer     Aller en bas de page

Citation de actuaire
Merci Flamme Noire pour votre passage.

Votre appréciation me remplit de plaisirs.

Le poème évoque mon ressenti introspectif devant la beauté esthétique et l'harmonie remplie de pureté de certaines sciences abstraites, entrecoupé par une image poétique d'un pélican qui attrape sa proie.

Le rythme est là... manque la tendresse d'une inconnue observée de très loin dans les dunes de sable longeant mon océan blanc.
Incroyable ... un delta exagéré... mais tellement doux à entendre.

Bien à vous poétiquement.
actuaire.






C'est très bien réussi . Je l'aime bien , lecture plaisante, des courbes de math. que j'aime , arc , courbe, concentrique...

Sincèrement ,

  Celui qui se se crée dans cette succession de moments donnés
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 13 jan 2014 à 13:49
Modifié:  9 févr 2019 à 16:55 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Merci Ilizia Chaim pour votre passage sur mes lignes.

Etudes d'ingénieur... splendide.

Un réel plaisir de lire... très bien réussi et j'aime bien.

Amitiés poétiques.
actuaire.

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
14983 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
14 février
  Publié: 13 jan 2014 à 19:48 Citer     Aller en bas de page



Bonsoir actuaire,

Des courbures infinitésimales qui ne prennent la tangente que pour se rapprocher des gravitations les moins approximatives de la science nous dévoile des secrets au fil des siècles en découvriront tant encore...
Un très beau poème à



Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 14 jan 2014 à 06:17
Modifié:  9 févr 2019 à 16:55 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Sybilla,

Merci pour votre passage sur mes écrits et votre appréciation "très beau poème"

La perception par Autrui de notre Paraître restera toujours un reflet approximatif de notre Être en devenir.
Dans les Sciences dite exactes, il en va de même... Leurs théories évoluent avec le Temps et resteront toujours qu'un reflet de la Vérité Absolue.
J'ai adoré, lors de mes longues études universitaires, la Beauté des Mathématiques qui abstrait les problèmes au delà du Temps et de la Réalité des Espaces de l'Univers observable. Cet ainsi qu'en termes d'harmonie elle se rapproche au plus près d'un certain absolu.

Bien à vous poétiquement.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Bernylys

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
46 poèmes Liste
4156 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
22 janvier 2019
  Publié: 18 jan 2014 à 07:12 Citer     Aller en bas de page

Une lecture très appréciée... sublime !

Bon w.e.
Bernylys

  Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1 * Enfant, je rêvais d'un lendemain meilleur; adulte, je rêve d'un monde meilleur. * Bernylys ~ Edelweiss
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
5698 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
28 janvier 2017
  Publié: 18 jan 2014 à 22:43 Citer     Aller en bas de page

Etant nul en maths, j'ai apprécié que ton équation n'ait qu'une seule inconnue
X par contre mon commentaire à prendre au 2ième voire 3ième degré
amicalement
JC

 
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 22 jan 2014 à 12:22
Modifié:  9 févr 2019 à 16:56 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Rimarien pour votre passage sur mes lignes.

Les maths sont effectivement d'aucun intérêt sur un forum littéraire.
Nous avons heureusement tous des aptitudes différentes qui avec le temps se renforcent, s'amenuisent, se complètent ou disparaissent . .. ou qui se découvrent. La force du libre arbitre.

Amicalement,
actuaire.

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 22 jan 2014 à 12:32
Modifié:  9 févr 2019 à 16:57 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Bernylys,

Merci pour votre passage sur cet écrit et votre.... lecture très appréciée.
Le sublime me fait très plaisir, même si je le considère "légèrement" exagéré.

Amicalement,
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 4 oct 2014 à 10:32
Modifié:  9 févr 2019 à 16:58 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Très surpris de vous retrouver sur un de mes premiers poèmes. Et en même temps une surprise pour moi même...
Je viens de me relire et très sincèrement je reste sans voix devant cet exercice... J'adore toujours la deuxième strophe mais les deux autres m'apparaissent un delta trop centrées sur mon ego...un grand upsilon trop froid... et un manque d'empathie devant cette beauté allongée sur les rives de mon océan blanc... Et malgré toutes ces imperfections il me parle par sa mélodie... et ses traces de mélancolie.

Merci chère adameve de votre arrêt sur ce premier poème d'un ailleurs d'ici. Les maths et la poésie pour décrire la beauté de la femme... une idée un peu farfelue.
Toutes mes amitiés.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Lilania Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice


Osez Etre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
3444 commentaires
Membre depuis
14 juin 2011
Dernière connexion
23 février
  Publié: 26 nov 2014 à 18:47 Citer     Aller en bas de page



J'aime beaucoup, ce texte très subtil, épuré et imagé...



Lil"

 
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 27 nov 2014 à 04:55
Modifié:  9 févr 2019 à 16:58 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Lilania,

Belle surprise de vous trouver sur ces lignes introspectives où le passé et le présent s'entrechoquent, s'attirent et se repoussent... remplies de droiture et de flexibilité, de franchise et de subtilité, d'empathie et d'indifférence, esquissant ainsi la complexité de l'être en devenir... dans la vie et la poésie... une démarche d'extériorisation consciente et inconsciente de toutes les richesses et failles qui m'habitent...

Votre commentaire, court mais profond, m'a poussé à vous en dire un delta de plus sur le sens des mots qui habillent cette balade aux bords des rives de mon Océan blanc.

Merci Lilania d'avoir aimé. Cela me touche.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 2 juin 2015 à 03:55
Modifié:  9 févr 2019 à 17:01 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Merci au poète inconnu d'avoir posé son commentaire... tout en regrettant qu'il l'ait effacé.
actuaire

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
5152 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
23 février
  Publié: 12 mars 2019 à 07:49 Citer     Aller en bas de page

Cher Étienne,
Petit rétropédalage vers tes lignes plus anciennes.
Je m'arrête sur celles-ci pour te dire que j'ai eu plaisir à lire ces mots des mathématiques dans ton poème.
Je ne sais si c'est intentionnel mais je les ressens comme des tuteurs destinés à mieux guider ta pensée.
Ce texte me parle comme un doux rêve (porteur d'images évocatrices pour moi, et singulièrement le pélican) planant pour suspendre un instant la réalité entre sentiment amoureux et un léger trouble.
Ne m'en veux pas de prendre maintenant la tangente...
Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
actuaire
Impossible d'afficher l'image
Dessine tes douleurs dans le sable et grave tes joies dans le rocher... Lao Tseu
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
3741 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2013
Dernière connexion
29 mai 2019
  Publié: 12 mars 2019 à 12:07
Modifié:  28 mars 2019 à 06:04 par actuaire
Citer     Aller en bas de page

Bon Jour Jean-Baptiste,

Très surpris de vous retrouver sur un de mes premiers poèmes. Et en même temps une surprise pour moi-même lors de ma relecture.

Les mathématiques sont effectivement dépourvues de quelconque intérêt sur un forum littéraire. Cependant nous avons tous heureusement des aptitudes différentes qui avec le temps se renforcent, s'amenuisent, se complètent, disparaissent ou encore se découvrent. La force du libre arbitre. Et la volonté de devenir.



Je vous livre deux interprétations possibles :

La première :


Ce poème est une triple introspection où le passé et le présent s'entrechoquent, s'attirent et se repoussent... Qui suis-je ? D’où je viens ? Et quel est mon devenir ?

J’évoque les oppositions entre la droiture et la flexibilité, la franchise et la subtilité, l'empathie et l'indifférence, la créativité et la volonté de sortir du moule de la conformité.

En quelque sorte une démarche d'extériorisation consciente et inconsciente de toutes les richesses et les failles qui m'habitent... Une esquisse de la complexité de mon être en devenir.



La deuxième :

Je suis tout simplement allongé dans les dunes d’une île dans l’océan atlantique et j’observe au loin une femme sublime quasiment dénudée et qui m’attire et subrepticement un pélican plonge…


Mon sentiment après relecture

Ce qui me frappe fondamentalement en relisant ce poème… Tout d’abord l’originalité ainsi que la recherche évidente de sortir des schémas balisés… Mais peut-être également une volonté de choquer les littéraires.

J'adore toujours la deuxième strophe mais les deux autres strophes se caractérisent par un ego trop présent et un grand upsilon trop froid... ainsi que par un manque d'empathie et de chaleur devant cette beauté allongée sur les rives de mon océan blanc...

Et malgré toutes ces imperfections il me parle par sa mélodie... et ses traces de mélancolie. Les notions mathématiques accentuent la dimension surréaliste de la scène.

En synthèse pas trop mauvais pour un débutant..

Voilà un essai de clarification…

Quant à ta tangente sachez qu’elle vous mène à l’infini d’un ailleurs d’ici, qui coule sans bruit… soleils de minuit.



Bien à TOI,
Etienne

  « La véritable amitié commence quand les silences ne pèsent plus. » Romain Werlen.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1685
Réponses: 18
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Grains de mélancolie (Amour)
Auteur : Chris-Charmeur
Les Petites Attentions (Amour)
Auteur : mido ben
Apres 30 Ans (Amour)
Auteur : mido ben
Molière (Autres)
Auteur : ode3117
Le réfugié (dans ma rue 5/, dédié à Lilia) (Tristes)
Auteur : Catwoman
L'etreinte-soin (Amour)
Auteur : Catwoman
Courtisane forme le sonnet en miroir (Amour)
Auteur : Maria-Dolores
Fleur de celle... (Amour)
Auteur : pyc
Ma vie (forme le sonnet Français) (Amour)
Auteur : Maria-Dolores
L'isolement (Tristes)
Auteur : John C
(Amour)
Auteur :
Charmes d'automne (Autres)
Auteur : ode3117
Le havre... bleu (Amour)
Auteur : Sybilla

 

 
Cette page a été générée en [0,0658] secondes.
 © 2000 - 2020 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.