Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 6
Invités : 339
Invisible : 0
Total : 345
· Poégraphe · doux18 · rené duruisseau · Meruem · alweg · Le Dormeur du Val
12954 membres inscrits

Montréal: 17 jan 14:55:37
Paris: 17 jan 20:55:37
::S�lection du th�me::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Théâtre & Scénario :: Banalités attristées Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Emile-André

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
190 poèmes Liste
139 commentaires
Membre depuis
9 mai 2013
Dernière connexion
1er décembre 2017
  Publié: 12 août 2016 à 20:32
Modifié:  13 août 2016 à 07:31 par Emile-André
Citer     Aller en bas de page

Un vieil homme qui a du mal à marcher, il s'aide d'une canne, est accompagné par une moins vieille femme qui l'aide aussi à marcher vers deux sièges du Jardin du Luxembourg.



Ils s'assoient.

La femme - Regarde comme c'est beau ça, non ? C'est beau, hein ?

Silence

La femme - Regarde, t'as des plantes là-bas... préhistoriques.. je crois..

Silence

La femme - T'as un pigeonnier.
L'homme - Où ça ?
La femme - Là, regarde.
L'homme - La petite cabane ?
La femme - Oui... La petite cabane...

Silence

La femme - Tu vois on est bien là, hein. Pas besoin de marcher... En plus on est à deux minutes de la maison... C'est parfait.

Silence

La femme - T'as l'air préoccupé aujourd'hui. Tu peux me dire, tu sais.
L'homme - J'ai mal quand je marche.
La femme - À la patte ?
L'homme - Hmm.
La femme - Bah je te donnerai de la crème. Tu sais il faut marcher, sinon on est tout ankylosé.

L'homme s'allume un cigare

Silence

La femme - Tu comptes un peu... les cigares... ?

Silence

La femme - Regarde où on est quand même. Franchement... On a de la chance.

Silence

La femme - Regarde la boutique rouge. Là-bas...! A côté de la boutique bleu.
L'homme - Où ça ?
La femme - Là-bas... Où y a le car blanc qui passe. C'est ton Nicolas.
L'homme - Ah... mais je vois pas marqué Nicolas.
La femme - Si...! T'as marqué en jaune !
L'homme - Je vois pas.
La femme - Mais si là, droit devant, à gauche. A gauche toute.
L'homme - Là où t'as la fontaine.
La femme - Oui à gauche
L'homme - Ah... à gauche.

Silence

La femme - Viens; on va rentrer doucement.

L'homme se lève en premier.

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
866 poèmes Liste
5376 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 14 août 2016 à 13:35 Citer     Aller en bas de page

Je trouve ces dialogues, puisqu'ils sont pour les 3/4 du texte, simples et touchants...

Lus à haute voix, ils ont une portée plus que banales, on y trouve, la souffrance, la nostalgie, un certain bien-être, un peu d'amertume, une idée de la vieillesses, etc

il serait intéressant de continuer dans ce sens...

Amitiés...

Hubix.

 
samamuse

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
181 poèmes Liste
5162 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
17 janvier
  Publié: 16 août 2016 à 10:17 Citer     Aller en bas de page

bonjour EMILE ANDRE,
ton moment de vie est remarquable.
bien aéré, naturel, et tellement vécu.
qu'est ce qui t'a motivé pour cette observation si chaleureuse.
SAM

 
baguette

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
19 poèmes Liste
227 commentaires
Membre depuis
26 août 2016
Dernière connexion
8 janvier
  Publié: 16 déc 2017 à 09:45 Citer     Aller en bas de page



Votre texte est triste et touchant, vous le racontrz avec tellement

de pudeur, avec des mots que seuls des veilles personnes peuvent

en saisir toute la profondeur, sans être vulgaire.

Merci Hubix Jeee

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 488
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0289] secondes.
 © 2000 - 2018 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.