Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 5
Invités : 445
Invisible : 0
Total : 450
· Franck · Émile · Didier
Équipe de gestion
· Maschoune · In Poésie
13090 membres inscrits

Montréal: 22 juil 12:58:28
Paris: 22 juil 18:58:28
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: La grande aventure des mots Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 28 févr 2005 à 18:17 Citer     Aller en bas de page






La grande aventure des mots...






D’abord, il y a les mots

Qui questionnent ...
Qui découvrent ...
Balbutiements d’amour qui fait ses premiers pas
Car je te sais déjà mais ne te connais pas.

Puis les mots sont mystère …

Qui attirent ...
Qui séduisent ...
Derrière leur paravent, nos âmes se dévêtent,
Mettent le rouge aux joues et nous tournent la tête.

Et puis les mots - douceur …

Qui caressent ...
Qui délirent ...
Juste au bout de mes doigts, il y a le clavier
De ton corps que j’écris pour te faire crier.

Les mots alors explosent …

Ils crient, ils crient, ils crient !!!
Je t'aime !! Chéri !! Chérie !!
Je te veux, je t’aurai, je t’écris, je te fais,
Et ne reste debout que le seul mot « aimer » !

Mais un jour pointent les mots …

Qui hésitent ...
Qui tonnent ...
Les mots à double sens encerclent notre amour,
Et s’attroupent grondants, au pied de notre tour.

La bataille perdue, ne restent que les mots …

Qui pleurent ...
Qui exigent ...
Qui refusent ...
Qui supplient ...
Et l’amour asphyxié s’étiole et puis se plie
Au vent mauvais des mots, ne reste que la lie.

Et les mots se débattent
Dans la gorge étranglée,
Puis s'espacent et s'émoussent,
Devenus étrangers.

Enfin les mots nous tuent,
Je te hais, moi non plus.

Et puis les mots se taisent,
Et veillent sur nos braises.





***

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
3944 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
21 juillet
  Publié: 1er mars 2005 à 03:01 Citer     Aller en bas de page

Un superbe texte où, je crois, beaucoup d'habitués du net se reconnaîtront

Un peu de recul, parfois, est nécessaire pour ne pas suivre le sens de ta chute.

J'ai beaucoup aimé.


Myo

 
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 1er mars 2005 à 14:31 Citer     Aller en bas de page

Cher Marc,

les mots expriment les sentiments, on en joue comme d'un instrument -un clavier, tiens! Reste le pb de l'émetteur et du récepteur, pb cucial sur le Net ... Rien pour moduler le sens des mots : ni regard, ni sourire, ni le ton d'une voix, quelques smileys seulement ...
Où il est le smiley "cher ami", que je te le mette ??

Cher Valter,

je cherche la musicalité, parfois au détriment du contenu ... Et je n'aime guère les formes fixes, sauf si elles correspondent aux sentiments que je souhaite exprimer ... Un pantoum peut convenir dans le cas d'un sentiment récurrent, d'une obsession ...
Excuse, je deviens pédant, là !
Amitiés

Chère Myo,

Bien sûr, ce texte est écrit surtout pour le net ... On y apprend le pouvoir et le danger des mots !! Qui ne s'est pas fait avoir ???
Tu as raison aussi sur la chute : ce n'est qu'une des chutes possibles, celle que j'ai connue
Amitiés

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
patrick dabard
Impossible d'afficher l'image
Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
6515 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
6 novembre 2016
  Publié: 11 mars 2005 à 13:59 Citer     Aller en bas de page

Les mots de la vie, racontés avec beaucoup de talent.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
jihem


Aimer
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
631 commentaires
Membre depuis
20 janvier 2005
Dernière connexion
28 février 2008
  Publié: 11 mars 2005 à 18:15 Citer     Aller en bas de page

C'est bien la vie qui nous souffle les mots ... Sans elle et ses coups durs, jamais sans doute je n'aurais écrit de poésie ... Alors ... Merci la vie ? Ou merci la poésie ?

En tout cas, merci Patrick

  heureux ceux dont le souffle façonne les nuages
manuella


La terre est bleue comme une orange .P.Eluard
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
300 commentaires
Membre depuis
26 novembre 2004
Dernière connexion
29 mai 2006
  Publié: 11 mars 2005 à 18:36 Citer     Aller en bas de page

MERCI pour cette grande aventure des mots!Tu as raison,je pense comme toi,c'est la vie qui nous souffle les mots,sans elle et ses rencontres,je n'aurais jamais écrit de poèmes,merci la vie, merci la poésie,qu'elle continue à nous faire rêver!
J'apprécie beaucoup ton poème,tu as un style particulier qui me plait.




  Remplir ton coeur de cette passion Pure Enfantine Sans raison
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1317
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0379] secondes.
 © 2000 - 2019 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.